Mark Jenkins, le street-artist qui « choque » les Romains

ROME – La galerie Wunderkammern accueil le travail du street-artist Mark Jenkins avec une exposition et des interventions urbaines du 17 au 31 mars 2012. Le spectacle (The Wunderkammern show) s’étend du 17 mars au 26 avril. Ses installations insolites vont à coup sûr provoquer une réaction chez les passants.

Mark Jenkins, né en 1970 à Fairfax, aux États-Unis, est un street-artist américain, principalement connu pour ses installations de rue, commencées en 2003. Il a en particulier développé une technique qui consiste à mouler des formes (le plus souvent des corps) avec du ruban adhésif transparent1. Il vit actuellement à Washington DC mais travaille dans les rues du monde entier.




Mark Jenkins: Go Figure! from Gestalten on Vimeo.

Source.

Commentaires

Derniers Articles

 

Irritée qu’on lui touche les cheveux sans arrêt, elle crée un jeu vidéo 8 bits

Paris : un sauna « Solar Egg » s’installe dans le jardin de l’Institut suédois

Motorola transforme votre téléphone en appareil photo Polaroid

Les photos de New Delhi sous un épais nuage de pollution

Une boutique Primark 100% dédiée à Harry Potter

KFC lance un kit pour décorer son sapin de Noël

Une saison 2 de « Message à caractère informatif » arrive sur Canal+

IKEA résout vos problèmes d’intérieur avec humour dans sa nouvelle campagne

Hitman revient dans une série télé

Il invente les bâtons de ski avec fiole d’alcool intégrée

Amazon va bien adapter Le Seigneur des Anneaux en série télé

Les Minikeums reviennent à la TV en décembre avec Kev Adams

Les Spice Girls sont de retour !

Paris : ouverture d’une salle de sport 100% naturiste !

Battlefront II: quand deux voisins fans de Star Wars s’affrontent

Mattel dévoile la première poupée Barbie voilée

Ford conçoit une casquette connectée pour lutter contre la somnolence au volant

Europeana, le plus grand musée numérique du monde accessible gratuitement

Quimera, le chat « double-face » aussi rare que magnifique

Le travail de Jamie Hewlett compilé par les éditions TASCHEN

Il installe un court de tennis… dans une église !

Une fresque géante en sel pour les 10 ans d’Assassin’s Creed

13 visuels en trompe l’oeil pour « Le Crime de l’Orient-Express »

Mirror, le film qui s’amuse à juxtaposer des objets

0f16c81676e5204c6bc1277d1e98bf03CCCCCCCCCCC