Night Project: la Chine vue par la photographe Marilyn Mugot

Grande fane de l’univers SF du cinéma Hollywoodien dans les années 90, la photographe française Marilyn Mugot basée à Paris, a réalisé une série de clichés baptisée Night Project. “Je voulais appliquer cette esthétique SF à travers les paysages chinois”. Ses recherches esthétiques se sont portées sur ces enseignes aux néons qui jalonnent les rues et qui ne sont pratiquement plus fabriquées en Occident.

Ces lumières sont emblématiques de l’atmosphère « post-apocalyptique » que l’on retrouve dans des films tels que Blade Runner, Total Recall, Existenz ou décrits dans les romans de Philip K. Dick. Deux ans plus tôt, la jeune photographe explique qu’elle avait fait un travail introspectif sur son intérêt pour la lumière et la photographie de rue, “je voulais relier ces deux domaines dans mon travail”.

Blade Runner

La Chine a inspiré son imagination tout en sachant que c’est un pays en pleine mutation à tous les niveaux, économique, urbain, culturel. À travers plusieurs voyages et de nombreuses villes visitées, Marilyn Mugot s’est laissé guider par son instinct et par le hasard. “Je n’avais pas de guide et je ne voulais pas aller dans des lieux touristiques mais je me suis perdue dans le paysage”. “Le but de ces voyages était de me faire perdre mes repères et de me faire ressentir une certaine idée de la fin du monde… revivre les émotions qui m’avaient marqué par mes références lors de mes découvertes cinématographiques et littéraires”.

“De longues promenades nocturnes m’ont fait vivre des émotions intenses mêlant mélancolie, espoir et ensuite… désespoir ! Ce que j’apprécie avant tout, c’est de faire voyager la personne qui regarde mes photos dans un autre espace-temps, parasitant les repères géographiques et temporels. Pour cela, je travaille finement les tons, les lumières, les contrastes tout en gardant ma première éthique : ne pas déformer la représentation de la photo pendant le tournage”.

Une très belle série de photographies qui nous rappelle un univers cyberpunk. Vous pouvez suivre le travail de Marilyn Mugot sur son compte Instagram.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement