compromis

Mariah Carey, Beyonce et Usher : trois stars compromises avec Kadhafi

Selon le «New York Times», les trois chanteurs auraient été grassement payés pour des concerts privés.

Mariah Carey aurait touché 1 million de dollars (1 million de francs) pour interpréter en personne quatre chansons devant le clan Kadhafi. Le «New York Times» livre cette information qu’il a obtenue par les fameux câbles diplomatiques américains du site WikiLeaks.

Seïf al-Islam Kadhafi, fils cadet du dictateur libyen, et sa famille avaient l’habitude de séjourner à Saint-Barthélemy dans les Antilles françaises chaque fin d’année et de s’offrir des pointures du show-business pour agrémenter le séjour. Le tour de chant de la diva, actuellement enceinte de jumeaux, aurait eu lieu en 2009 à l’occasion du Nouvel-an.

Mariah Carey ne serait pas la seule vedette compromise dans cette affaire. Beyoncé Knowles et Usher se seraient, eux aussi, produits devant les Kadhafi en 2008, avance la presse américaine. Le montant de leurs cachets n’a toutefois pas été révélé. A l’époque des faits, des rumeurs avaient déjà circulé sur ces concerts privés, mais c’est la première fois qu’une source diplomatique confirme leur existence.

Mise à part la complaisance des Etats occidentaux qui ont régulièrement accueilli le clan Kadhafi sur leur territoire, cette nouvelle révélerait aussi l’absence de scrupules de certaines stars internationales. Qui plus est multimillionnaires. Mariah Carey, Beyonce Knowles et Usher n’ont jamais commenté cette info. ©20minutes.ch

Laisser un commentaire

Catégories