Kidult attaque une nouvelle fois une boutique Marc Jacobs

L’année dernière, lorsque l’artiste français Kidult (qui a la haine du luxe) pulvérisait le mot « Art » en rose sur la boutique Marc Jacobs de Soho, le créateur de mode lui a répondu en prenant une photo de sa dégradation et la transformait en un t-shirt spécial qu’il a mis en vente au prix de 689 dollars (photo ci-dessous).

 

Nouvelle attaque aujourd’hui

Nouvel épisode aujourd’hui avec une nouvelle « attaque » de Kidult sur la boutique parisienne de Marc Jacobs. Il a tagué le prix 686 dollars en demandant au créateur combien il allait vendre cette nouvelle action contre sa marque.

Kidult_marc-Jacobs-juin2013Kidult_marc-Jacobs-juin2013-2

kidult-phrase
En savoir plus sur Kidult sur majdart.unblog.fr
Source : highsnobiety

Commentaires

Derniers Articles

 

L’accroche du nouveau film de Liam Neeson va vous « tuer »

Un terminal d’aéroport abandonné transformé en hôtel de luxe

GTA : Rockstar Games rend hommage à Karl Lagerfeld

Un vrai Combi Volkswagen constitué de 40.000 briques LEGO

Neil Gaiman va faire revivre la série « Monstres et Merveilles »

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh attaque le Youtubeur « CopyComic »

The Dirt : le biopic sur Mötley Crüe dévoile son trailer

Dessiner le cycle de la vie en 40 secondes

Star Wars : Le projet sur Obi-Wan sera finalement une série ?

Sine, la nouvelle adepte du cosplay low cost

Il transforme son camion en mini-librairie et parcourt l’Italie

Jump Force : une pub en trompe l’oeil dans le métro

Au Japon, des Samouraïs spécialistes de la propreté des rues

Le couturier Karl Lagerfeld est mort

Les maisons de nuit de Michael McCluskey

Quand le bento rencontre les films du Studio Ghibli

Netflix met fin à The Punisher et à Jessica Jones

Toutes les phobies dans un livre pop-up

Une expérience choc dans un restaurant de viande

Netflix annonce la deuxième saison de « Plan Coeur »

Cet illustrateur recrée les différentes époques de sa chambre de Gamer

Carnaval de Nice : un Trump géant en clown du film « Ça »

Amazon tease déjà sa série sur Le Seigneur des Anneaux

Leandro Erlich, le maître argentin de l’illusion