LYFE : les vases à lévitation magnétique

Après les enceintes Star Wars, voici une autre invention qui utilise la lévitation magnétique. Lancé sur kickstarter, le projet suédois baptisé LYFE présente des vases spectaculaires et esthétiques mais qui améliorent aussi le métabolisme de vos plantes. Grâce à ce système magnétique, votre plante va pouvoir réaliser une rotation à 360° et profiter du soleil de tous les côtés.

rotation à 360°

Ce pot design aux multiples facettes convient tout particulièrement aux plantes se nourrissant grâce à leurs feuilles et non par leurs racines. Avec ses 700 contributeurs et plus de 187.000 euros récoltés, LYFE devrait bientôt être commercialisé. Prix estimé d’un vase + plante : 199$.

LYFE2 LYFE3 LYFE-360LYFE5 LYFE7

Commentaires

Derniers Articles

 

Un compte Instagram spécialiste de l’estampe

Le prochain Astérix dévoile sa bande-annonce !

Des Air Jordan « GameBoy »

Avec des craies, elle met en scène son bébé dans de drôles de films

Un reboot de la série « Alias » en préparation

Beetlejuice : première image pour la comédie musicale version Broadway

Les odeurs de Star Wars dans une collection de bougies parfumées

Le film Playmobil dévoile une première image

Une fresque Robin Williams apparaît à Chicago

Les marque-pages créatifs d’Olena

Les sculptures culinaires avec de vieux matelas compilées dans un livre

Richard Madden de Game of Thrones pressenti pour incarner James Bond

Le robots en origami de Dani Alba

La chorégraphie Harry Potter de ces lycéens devient virale

Il réalise des clichés d’Hawaï façon « Inception »

Umbro présente sa première chaussure de football sans lacets

Halloween : un déguisement pour bébé « The Office » ?

Thomas Ngijol en « Black Snake » débarque cet hiver

Dans de ce restaurant, l’addition varie en fonction de vos followers Instagram

L’exposition Sergio Leone ouvre à Paris

Aladdin : un premier teaser pour le remake de Guy Ritchie

Deux Toulousains lancent une bière au cassoulet

Des espèces en voie d’illuminations au Jardin des Plantes

Paris : quand Mark Hamill découvre un street-art de Carrie Fisher rue Princesse