L’Oréal condamné pour publicité mensongère en Suède

STOCKHOLM (AFP) – Un tribunal de commerce suédois a estimé mercredi que la filiale suédoise du géant des cosmétiques L’Oréal avait violé les règles sur la publicité dans deux encarts publicitaires trompant les consommateurs sur les effets anti-vieillissement de certaines crèmes de soin.

Le tribunal a jugé que deux publicités pour les crèmes « Vichy Liftactiv Pro » et « Lancome High Resolution » parues dans des magazines féminins en 2006 induisaient les consommateurs en erreur, selon les documents rendus publics par la cour.

Les publicités affirmaient que l’une des crèmes réduisait les rides « à la vitesse d’un laser », diminuant leur visibilité de 43% ou de 70%, selon les annonces publicitaires, et que l’autre crème réduisait les rides en reconstituant l’épiderme.

Ces deux assertions contreviennent aux règles du marché suédois de la publicité, a estimé la cour.

La filiale de L’Oréal, L’Oréal Swedens AB, a été condamnée à payer les frais de justice du médiateur qui l’avait poursuivie en justice l’année dernière.

Le tribunal lui a interdit l’usage d’un certain nombre d’affirmations vantant de prétendues vertus de crèmes de beauté, et notamment d’affirmer qu’elles « réparent les rides de l’intérieur » et « réduisent les rides jusqu’à 40% ».

La justice suédoise interdit désormais à L’Oréal d’utiliser « des images qui induisent les consommateurs en erreur quant aux effets du produit ».

Si elle ne respectait pas le jugement, la société pourrait avoir à payer une amende d’un million de couronnes suédoises (109.115 euros).

« Ce verdict est un grand succès et fixe une ligne de conduite pour toutes les sociétés qui vendent des crèmes de beauté. Il est désormais plus clair que vous ne pouvez pas dire ce que vous voulez, en mots ou en images, dans une publicité », s’est félicitée l’adjointe au médiateur pour la consommation, Agnes Broberg, dans un communiqué.

L’Oreal Sweden AB n’avait pas pu être joint mercredi pour commenter la décision.

L’affaire avait débuté en 2005, quand une association de consommateurs de Stockholm avait évalué l’exactitude de 58 annonces publicitaires pour des crèmes pour le visage. Elle avait saisi le médiateur pour six publicités qu’elle jugeait mensongères. Ce dernier a saisi la justice pour deux d’entre elles.


Publié le 02 Décembre 2010 Copyright © 2010 Dowjones (source)

Commentaires

Derniers Articles

 

Apple crée un clip composé de 45 ans de sons Apple

Aya et la Sorcière : Le dernier Ghibli débarque sur Netflix

LEGO Star Wars Castaways : Le nouveau jeu arrive sur Apple Arcade

« The Office Experience » : une grande exposition vous plonge dans la série

Il dépense 6 000 euros pour transformer sa maison en hommage aux années 90

Fisher-Price lance une version adulte et fonctionnelle de son téléphone culte

La sortie d’Indiana Jones 5 repoussée à 2023

Nike célèbre les 50 ans du UNO avec une Air Force 1

Des musées de Vienne créent un OnlyFans pour des oeuvres d’art

DUNE : les skins Zendaya et Timothée Chalamet sur Fortnite

« SOS Fantômes : L’Héritage » dévoile sa nouvelle bande-annonce

Une parodie de « Squid Game » avec Rami Malek

Des cafés Tom & Jerry ouvrent au Japon

Adidas lance des sneakers « Maman, j’ai raté l’avion ! »

The Batman avec Robert Pattinson dévoile un trailer très sombre

Un dôme transparent sur un toit londonien signé Alexander McQueen

Jurassic Park dévoile son nouveau Flipper

En Espagne, une résidence Airbnb attire les fans de « Squid Game »

Goldorak revient dans une nouvelle BD française

Une nouvelle saison de « Sauvés par le Gong » débarque en Novembre

Orelsan : une exposition sur 245 km à ciel ouvert

Voyagez dans un train décoré par Wes Anderson

Hair : le court-métrage de CUT BY FRED pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

Abu Dhabi vient d’organiser un Squid Game grandeur nature