L’Oréal condamné pour publicité mensongère en Suède

STOCKHOLM (AFP) – Un tribunal de commerce suédois a estimé mercredi que la filiale suédoise du géant des cosmétiques L’Oréal avait violé les règles sur la publicité dans deux encarts publicitaires trompant les consommateurs sur les effets anti-vieillissement de certaines crèmes de soin.

Le tribunal a jugé que deux publicités pour les crèmes « Vichy Liftactiv Pro » et « Lancome High Resolution » parues dans des magazines féminins en 2006 induisaient les consommateurs en erreur, selon les documents rendus publics par la cour.

Les publicités affirmaient que l’une des crèmes réduisait les rides « à la vitesse d’un laser », diminuant leur visibilité de 43% ou de 70%, selon les annonces publicitaires, et que l’autre crème réduisait les rides en reconstituant l’épiderme.

Ces deux assertions contreviennent aux règles du marché suédois de la publicité, a estimé la cour.

La filiale de L’Oréal, L’Oréal Swedens AB, a été condamnée à payer les frais de justice du médiateur qui l’avait poursuivie en justice l’année dernière.

Le tribunal lui a interdit l’usage d’un certain nombre d’affirmations vantant de prétendues vertus de crèmes de beauté, et notamment d’affirmer qu’elles « réparent les rides de l’intérieur » et « réduisent les rides jusqu’à 40% ».

La justice suédoise interdit désormais à L’Oréal d’utiliser « des images qui induisent les consommateurs en erreur quant aux effets du produit ».

Si elle ne respectait pas le jugement, la société pourrait avoir à payer une amende d’un million de couronnes suédoises (109.115 euros).

« Ce verdict est un grand succès et fixe une ligne de conduite pour toutes les sociétés qui vendent des crèmes de beauté. Il est désormais plus clair que vous ne pouvez pas dire ce que vous voulez, en mots ou en images, dans une publicité », s’est félicitée l’adjointe au médiateur pour la consommation, Agnes Broberg, dans un communiqué.

L’Oreal Sweden AB n’avait pas pu être joint mercredi pour commenter la décision.

L’affaire avait débuté en 2005, quand une association de consommateurs de Stockholm avait évalué l’exactitude de 58 annonces publicitaires pour des crèmes pour le visage. Elle avait saisi le médiateur pour six publicités qu’elle jugeait mensongères. Ce dernier a saisi la justice pour deux d’entre elles.


Publié le 02 Décembre 2010 Copyright © 2010 Dowjones (source)

Commentaires

Derniers Articles

 

Godzilla 2 : une ambiance de fin du monde dans le nouveau trailer

Chicago : plus de 10 000 m2 d’images et de vidéos projetés sur une façade

« La Nuit étoilée » de van Gogh avec des touches de claviers recyclés

UberToys: des Uber gratuits en forme de jouets dans Paris

Les supporters du FC Bâle font un tifo en 3D

Paris : ils répandent du foin dans la ligne 13 du métro pour dénoncer les conditions de transport

Spécialiste des arts martiaux, il ajoute des effets de jeux vidéos à ses démonstrations

Les gagnants du nouveau concours de photos National Geographic 2018

Le traîneau volant du Père Noël survole le Lac Léman

DisneyLand : une attraction avec un Faucon Millenium en grandeur nature

Les logos des réseaux sociaux revisités en tattoos

La NASA répond à la demande des fans pour sauver Iron Man

Grand Palais : la plus grande patinoire couverte du monde est de retour

Elles lancent un groupe Facebook pour faire des rencontres entre Gilets Jaunes célibataires

Stranger Things saison 3 : les titres des 8 épisodes dévoilés

Les Chevaliers du Zodiaque: le remake de Netflix dévoile un trailer

Avengers Endgame: le prochain Avengers dévoile son trailer

Il transforme les portraits de nos ancêtres en héros de la pop-culture

Game of Thrones: la saison 8 dévoile un nouveau teaser

Le prochain jeu vidéo Stranger Things se dévoile

Narcos : Mexico aura sa deuxième saison

Ce maquilleur crée d’incroyables illusions d’optique en 3D

Un film sur Cruella avec Emma Stone

Brooks lance des sneakers moches de Noël