L’Oréal condamné pour publicité mensongère en Suède

STOCKHOLM (AFP) – Un tribunal de commerce suédois a estimé mercredi que la filiale suédoise du géant des cosmétiques L’Oréal avait violé les règles sur la publicité dans deux encarts publicitaires trompant les consommateurs sur les effets anti-vieillissement de certaines crèmes de soin.

Le tribunal a jugé que deux publicités pour les crèmes « Vichy Liftactiv Pro » et « Lancome High Resolution » parues dans des magazines féminins en 2006 induisaient les consommateurs en erreur, selon les documents rendus publics par la cour.

Les publicités affirmaient que l’une des crèmes réduisait les rides « à la vitesse d’un laser », diminuant leur visibilité de 43% ou de 70%, selon les annonces publicitaires, et que l’autre crème réduisait les rides en reconstituant l’épiderme.

Ces deux assertions contreviennent aux règles du marché suédois de la publicité, a estimé la cour.

La filiale de L’Oréal, L’Oréal Swedens AB, a été condamnée à payer les frais de justice du médiateur qui l’avait poursuivie en justice l’année dernière.

Le tribunal lui a interdit l’usage d’un certain nombre d’affirmations vantant de prétendues vertus de crèmes de beauté, et notamment d’affirmer qu’elles « réparent les rides de l’intérieur » et « réduisent les rides jusqu’à 40% ».

La justice suédoise interdit désormais à L’Oréal d’utiliser « des images qui induisent les consommateurs en erreur quant aux effets du produit ».

Si elle ne respectait pas le jugement, la société pourrait avoir à payer une amende d’un million de couronnes suédoises (109.115 euros).

« Ce verdict est un grand succès et fixe une ligne de conduite pour toutes les sociétés qui vendent des crèmes de beauté. Il est désormais plus clair que vous ne pouvez pas dire ce que vous voulez, en mots ou en images, dans une publicité », s’est félicitée l’adjointe au médiateur pour la consommation, Agnes Broberg, dans un communiqué.

L’Oreal Sweden AB n’avait pas pu être joint mercredi pour commenter la décision.

L’affaire avait débuté en 2005, quand une association de consommateurs de Stockholm avait évalué l’exactitude de 58 annonces publicitaires pour des crèmes pour le visage. Elle avait saisi le médiateur pour six publicités qu’elle jugeait mensongères. Ce dernier a saisi la justice pour deux d’entre elles.


Publié le 02 Décembre 2010 Copyright © 2010 Dowjones (source)

Commentaires

Derniers Articles

 

Netflix annonce la deuxième saison de « Plan Coeur »

Cet illustrateur recrée les différentes époques de sa chambre de Gamer

Carnaval de Nice : un Trump géant en clown du film « Ça »

Amazon tease déjà sa série sur Le Seigneur des Anneaux

Leandro Erlich, le maître argentin de l’illusion

Hasbro lance une gamme NERF de Fortnite

Un fan de Freddie Mercury fait le show dans un tube de chute libre indoor

Un incroyable filet taillé dans le marbre

France : des trains OUIGO aux couleurs de Dragon Ball

Santa Clarita Diet : la saison 3 arrive en mars sur Netflix

Margot Robbie ne sera pas dans le prochain Suicide Squad

Ridley Scott signe une pub inspirée par Mœbius

Game of Thrones: Emilia Clarke lance un concours pour l’accompagner à l’avant-première

Dune : Jason Momoa et Josh Brolin rejoignent le film de Denis Villeneuve

Too Good to go: l’application des invendus à petits prix pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Un UBER équipé d’une console Nintendo

Deux séries sur « Alien » en préparation

Paris : IKEA installe des bains nordiques sur les bords de Seine

Sa transformation en Johnny Depp est incroyable

Star Wars : Rian Johnson confirme qu’il travaille sur la prochaine trilogie

Nintendo dévoile un remake de « The Legend of Zelda: Link’s Awakening »

Les meilleures adresses healthy de Paris

La réédition d’un jogging de 1985 fait exploser le site de Décathlon

La Reine des Neiges 2 dévoile son premier trailer