Sans photoshop, elle transforme une pièce de 15m2 en 15 pays des songes

Du 7 février au 7 mars, la jeune artiste Lee JeeYoung expose 15 oeuvres à l’OPIOM Gallery de la ville d’Opio (Alpes Maritimes). L’artiste issue de la nouvelle scène Coréenne, met en scène l’invisible. Là où la photographie traditionnelle soumet à nos yeux des extraits du réel, l’artiste nous propose de regarder des images provenant de son cœur, de sa mémoire, voire de ses rêves. Anticipant les limites afférentes au médium photographique conventionnel, elle lui adjoint création plastique et performance afin de donner vie à son immense besoin d’expression et d’interrogation.

jeeyoung_lee_opiom_gallery-03

sans retouches Photoshop

Des semaines voire des mois durant, elle construit dans son studio de 15m2 un univers entièrement surréaliste, avec une minutie et une patience hors du commun. À travers l’objectif de sa chambre Toyo-Field 4×5, les mondes ainsi matérialisés deviennent concrets ; l’imagination est rendue tangible et l’image photographique de cette fiction atteste de sa réalité. Contrairement à d’autres artistes conceptuels tels Thomas Demand ou Sandy Skoglund, l’artiste est ici le sujet central et apparaît au cœur de chacune des œuvres; ses autoportraits ne sont cependant jamais frontaux car ce n’est pas son aspect visible qu’elle nous donne à voir mais bien sa recherche d’identité, ses désirs et ses états d’âme. Son imaginaire est pour elle une catharsis qui lui permet d’accepter les répressions et les frustrations imposées par la société. Le temps alloué à sa mise en scène lui permet de méditer sur les causes de ses conflits intérieurs et de les exorciser afin qu’une fois vécus, ils deviennent à leur tour porteurs d’espoir.

Récipiendaire de nombreuses récompenses artistiques dont le Sovereign Art Prize en 2012 JeeYoung Lee est l’une des figures les plus prometteuses de la nouvelle scène artistique Coréenne. Ses photographies ont d’ores et déjà trouvées leur place au sein de collections publiques, telles celle du musée de la photographie de Kiyosato au Japon, la Fondation pour l’art et la Culture d’Incheon, ou encore au musée OCI à Séoul.

jeeyoung_lee_opiom_gallery-01 jeeyoung_lee_opiom_gallery-02 jeeyoung_lee_opiom_gallery-04 jeeyoung_lee_opiom_gallery-05 jeeyoung_lee_opiom_gallery-06 jeeyoung_lee_opiom_gallery-07 jeeyoung_lee_opiom_gallery-09 jeeyoung_lee_opiom_gallery-010 jeeyoung_lee_opiom_gallery-Panic-Room jeeyoung_lee_opiom_gallery

Stage of Mind – Lee JeeYoung
Du 7 février au 7 mars 2014
Chemin du Village, 06650 Opio
info@opiomgallery.com
opiomgallery.com

Derniers articles dans Art Design

  • Quand des ingénieurs de Harvard s’inspirent de l’origami

    Dans le cadre d’une étude sur les métamatériaux reconfigurables, des chercheurs de la Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences (SEAS) ont conçu ce prototype 3D en papier inspiré de l’origami. Cette recherche de structure modulable aux multiples fonctions pourrait être utilisée dans l’aérospatiale, par les physiciens, les ingénieurs en robotique, les ingénieurs biomédicaux, les concepteurs et […]

  • Arabic Letters : quand un graphiste astucieux illustre la langue arabe

    Dans sa série d’illustrations baptisée Arabic Letters (حروف عربية), le designer égyptien Mahmoud Tammam nous propose un expérience originale qui mêle dessin vectoriel et typographie. Baleine, Singe, Koala, Vélo, Café… voici quelques mots simples de la langue arabe mis en scène de manière astucieuse.                    

  • Il voyage en Nouvelle-Zélande avec un costume de Gandalf

    Comme vous le savez, la saga cinématographique de Peter Jackson consacrée au Seigneur des Anneaux a été tournée dans les plus beaux paysages de Nouvelle-Zélande. Équipé d’un costume de Gandalf, le photographe Akhil Suhas a mis en scène ses magnifiques clichés sur la Terre du Milieu. Avec l’aide d’inconnus rencontrés au hasard de son voyage,  Akhil a pu […]

  • Une version restaurée de « Il était une fois… La Vie » dès le 4 février

    La célèbre série télévisée d’animation franco-japonaise créée par Albert Barillé en 1986, s’offre une nouvelle jeunesse. La série qui traite de manière ludique le fonctionnement du corps humain, comporte 26 épisodes de 26 minutes. Numérisés et restaurés en HD par Mikros image et la société de production Procidis, les épisodes de cette série culte familiale seront diffusés dès le 4 février sur Ludo (France4). Voici un petit […]

Commentaires

Laisser un commentaire

Catégories