jeeyoung_lee_opiom_gallery-00

Sans photoshop, elle transforme une pièce de 15m2 en 15 pays des songes

Du 7 février au 7 mars, la jeune artiste Lee JeeYoung expose 15 oeuvres à l’OPIOM Gallery de la ville d’Opio (Alpes Maritimes). L’artiste issue de la nouvelle scène Coréenne, met en scène l’invisible. Là où la photographie traditionnelle soumet à nos yeux des extraits du réel, l’artiste nous propose de regarder des images provenant de son cœur, de sa mémoire, voire de ses rêves. Anticipant les limites afférentes au médium photographique conventionnel, elle lui adjoint création plastique et performance afin de donner vie à son immense besoin d’expression et d’interrogation.

jeeyoung_lee_opiom_gallery-03

sans retouches Photoshop

Des semaines voire des mois durant, elle construit dans son studio de 15m2 un univers entièrement surréaliste, avec une minutie et une patience hors du commun. À travers l’objectif de sa chambre Toyo-Field 4×5, les mondes ainsi matérialisés deviennent concrets ; l’imagination est rendue tangible et l’image photographique de cette fiction atteste de sa réalité. Contrairement à d’autres artistes conceptuels tels Thomas Demand ou Sandy Skoglund, l’artiste est ici le sujet central et apparaît au cœur de chacune des œuvres; ses autoportraits ne sont cependant jamais frontaux car ce n’est pas son aspect visible qu’elle nous donne à voir mais bien sa recherche d’identité, ses désirs et ses états d’âme. Son imaginaire est pour elle une catharsis qui lui permet d’accepter les répressions et les frustrations imposées par la société. Le temps alloué à sa mise en scène lui permet de méditer sur les causes de ses conflits intérieurs et de les exorciser afin qu’une fois vécus, ils deviennent à leur tour porteurs d’espoir.

Récipiendaire de nombreuses récompenses artistiques dont le Sovereign Art Prize en 2012 JeeYoung Lee est l’une des figures les plus prometteuses de la nouvelle scène artistique Coréenne. Ses photographies ont d’ores et déjà trouvées leur place au sein de collections publiques, telles celle du musée de la photographie de Kiyosato au Japon, la Fondation pour l’art et la Culture d’Incheon, ou encore au musée OCI à Séoul.

jeeyoung_lee_opiom_gallery-01 jeeyoung_lee_opiom_gallery-02 jeeyoung_lee_opiom_gallery-04 jeeyoung_lee_opiom_gallery-05 jeeyoung_lee_opiom_gallery-06 jeeyoung_lee_opiom_gallery-07 jeeyoung_lee_opiom_gallery-09 jeeyoung_lee_opiom_gallery-010 jeeyoung_lee_opiom_gallery-Panic-Room jeeyoung_lee_opiom_gallery

Stage of Mind – Lee JeeYoung
Du 7 février au 7 mars 2014
Chemin du Village, 06650 Opio
info@opiomgallery.com
opiomgallery.com

Derniers articles dans Art Design

  • PierreDelavie-Radeau

    Paris : une barque de réfugiés faisant naufrage installée sur les bords de Seine

    Le 11 janvier dernier, le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants (BAAM) a inauguré la nouvelle année à sa façon. L’association a adressé ses voeux aux politiques sous la forme de 50 propositions. Ces revendications si elles sont écoutées et mises en pratiques « permettront de faire enfin bouger les lignes ». Le but à atteindre : […]

  • hombrestejedores-2017

    Chili : ils tricotent pour lutter contre le sexisme

    Une fois par mois, le collectif 100% masculin « Los Hombres Tejedores » (les hommes qui tissent) se réunit dans les rues de Santiago pour tricoter en public. Le but : promouvoir « une société plus tolérante et accueillante ». Nos 11 gaillards proposent des cours de tricot aux hommes et aux femmes qui souhaitent s’y mettre. Le concept […]

  • sam-barsky

    Il tricote des pulls des lieux qu’il visite

    Pendant les fêtes, vous avez peut-être porté votre fameux pull moche de Noël. Voici une personne pour qui le game va continuer toute l’année. Repéré sur Imgur, Sam Barsky est un passionné de tricot qui adore confectionner des pulls à l’effigie des endroits qu’il visite. Du Golden Gate de San Francisco au Tower Bridge de Londres […]

  • assassins-creed-serene-teh

    Elle anime Assassin’s Creed avec du papier découpé

    À l’occasion de la sortie aujourd’hui d’Assassin’s Creed, l’artiste Serene Teh nous propose son animation en stop-motion. Entièrement dessinée image par image sur des papiers découpés, cette scène (Parkour) d’Assassin’s Creed de 40 secondes fut ensuite assemblée sur Première. (Musique : Austin Jenckes – This is My World) spending every tiny pockets of free-time this weekend inking like it's the last […]

Commentaires

Laisser un commentaire

Catégories