L’Écosse vote la gratuité des protections périodiques

Une étude réalisée par Plan International UK a montré que 15% des filles avaient du mal à acheter des produits sanitaires au Royaume-Uni. En outre, l’étude a révélé que près de la moitié des filles âgées de 14 à 21 ans au Royaume-Uni sont gênées par leurs règles. Cette recherche a démontré que la pauvreté et la stigmatisation sont de véritables problèmes. Ainsi l’Écosse présente un projet de loi pour rendre les articles sanitaires gratuits dans tout le pays.

L’Écosse vient d’approuver la première étape du projet de loi qui rendrait les protections périodiques entièrement gratuites.

Le projet de loi sur les protections périodiques d’Écosse, présenté par Monica Lennon, a été voté pour la première fois. Si le projet de loi devient loi, le gouvernement devra prendre des mesures. En effet, il devra veiller à ce que les produits gratuits soient disponibles pour ceux qui en ont besoin. Le projet de loi devrait faire de l’Écosse le premier pays au monde à rendre les produits d’hygiène menstruelle gratuits.

« Pas une seule femme ne devrait avoir à vivre sans protections périodiques »

En moyenne, les protections périodiques coûtent environ 10 euros chaque mois. Ce qui les rend inabordables pour ceux qui vivent avec un revenu très faible.

« Ce ne sont pas des articles de luxe. Ils sont en effet essentiels et personne en Écosse ne devrait se passer de protections périodiques », a déclaré la députée écossaise Monica Lennon.

Certaines entreprises locales se sont également jointes à la cause. En effet, de nombreux pubs et restaurateurs fournissant gratuitement des produits sanitaires.

Plusieurs pays dans le monde luttent contre la pauvreté en rendant les articles sanitaires exonérés d’impôt. Cela comprend une douzaine d’États aux États-Unis et d’autres pays. Tels que la Colombie, le Kenya, la Malaisie, le Canada, l’Australie, l’Inde, l’Ouganda, le Nicaragua, la Jamaïque, le Nigéria, et le Liban.

Le Royaume-Uni n’a pas été en mesure de supprimer une taxe de 5% en raison des règles de l’Union européenne. Néanmoins, le gouvernement a fait don de la « taxe sur les tampons ». Pour soutenir les organisations féminines et les associations caritatives.

Commentaires

Derniers Articles

 

Le titre des « Animaux Fantastiques 3 » dévoilé

James Bond : Aston Martin lance une superbe mini DB5 pour enfants

Premier teaser pour le reboot de “Sex and the City”

« Les Griffin » expliquent l’importance du vaccin contre la COVID-19

Osaka installe des nouvelles plaques d’égout Pokémon

Les finalistes des URBAN Photo Awards 2021

Décès de Claude Lombard, chanteuse des génériques de la 5

Harley-Davidson présente un nouveau vélo électrique néo-rétro

Le tournage de la série « Obi-Wan Kenobi » est terminé

Warner prépare le remake de « Génération Perdue »

Beyond Monet : l’exposition immersive de Toronto

Londres : l’artiste Yinka Ilori transforme 18 passages piétons

Small Is Beautiful : l’art miniature s’expose à Paris

Une boulangerie amoureuse des lapins au Japon

Décès de Clive Sinclair, l’inventeur du ZX Spectrum

Le jeu vidéo DRIVER va être adapté en série

Kathryn Bigelow filme 5 styles de cinéma avec l’iPhone 13 Pro

Lancement d’une gamme de sodas « Cup Noodle »

LG dévoile un écran Home Cinema de 8 mètres de diagonale

La suite de « Jumeaux » avec Schwarzenegger, DeVito et Tracy Morgan

Dua Lipa se transforme en Sailor Moon dans son dernier clip

Red Bull fabrique le plus grand flipper du monde

Japon : des conteneurs de tri sélectif en forme de TITANS

UltraBOOST : Adidas présente sa collection 007