Leandro Erlich, le maître argentin de l’illusion

Artiste d’origine argentine, Leandro Erlich a notamment représenté l’Argentine lors de la 49e Biennale de Venise. Ses installations jouent avec les miroirs, les doubles-fonds et les effets de trompe-l’œil pour créer des illusions déroutantes. Ses œuvres modifient notre perception de la réalité en créant des espaces architecturaux insolites.

« Erlich stimule les sens et pas seulement l’intellect. Il propose de vivre une expérience, comme quand on va au théâtre », expliquait Andrès Duprat, directeur du Musée des beaux arts de Buenos Aires.

View this post on Instagram

* Building / レアンドロ•エルヒッヒ * レアンドロ•エルリッヒ展:見ることのリアル * 六本木ヒルズ / 入江三宅、他 * ものすごく大きい 鏡ですよね-。 * #レアンドロエルリッヒ展 #leandroerlich #leandroerlichseeingandbelieving #レアンドロエルリッヒ #森美術館 #森美術館レアンドロエルリッヒ展 #moriartmuseum #seeingandbelieving #見ることのリアル #建築 #architecture #architecturelovers #architizer #architektur #写真好きな人と繋がりたい #写真を撮るのが好きな人と繋がりたい #ファインダー越しの私の世界 #tlp_memory #lovers_nippon #ig_japan #instagramjapan #photo_jpn #japan_of_insta #japan_photo #phos_japan #photo_shorttrip #art_of_japan_ #旅人の交換日記 #visitjapanjp #tokyocameraclub

A post shared by とどろき (@todoroky_) on

En 2015, il inaugurait à Paris à l’occasion de Nuit Blanche, sa « Maison fond » est une œuvre installée sur le parvis de la Gare du Nord à Paris qui nous invite à nous interroger le changement climatique. « Les phénomènes météorologiques extrêmes associés aux changements climatiques nous montrent que même les monuments les plus emblématiques, restés intacts pendant des siècles, peuvent être vulnérables aux changements que subit la planète« . Si l’évolution du climat menace l’existence humaine, l’architecture, symbole de nos civilisations, est également en péril.

Leandro Erlich est aussi célèbre pour ses œuvres comme « La Piscine », présentée à la Biennale de Venise en 2001 et depuis installée de façon permanente au musée de Kanazawa au Japon. Mais aussi pour « Le Bâtiment », cette façade d’un immeuble Haussmannien grandeur nature sur laquelle les enfants et les adultes peuvent s’accrocher sans craindre le vertige. Une installation ingénieuse basée sur un jeu de miroirs qui donne effet d’être sur la façade tel Spider-Man. L’artiste détourne ainsi les éléments familiers du cadre urbain pour agir sur l’inconscient du public et happer les visiteurs.

L’artiste Argentin ne crée pas un espace mais une situation avec le public, celui-ci étant souvent confronté à l’étrange expérience de sa propre présence.

La Piscine

« Maison fond »

Le Bâtiment »

Commentaires

Derniers Articles

 

Gita, le robot caddie de Piaggio qui vous suit à la trace

Les tatouages des fans de JOKER

8 fins auraient été tournées pour Star Wars, épisode IX

Vous pouvez louer la maison de Barbie sur Airbnb

Avengers : le jeu en VR de Marvel se dévoile

Harry Potter: un fan de LEGO reproduit les escaliers pivotants de Poudlard

K-Swiss lance des sneakers Breaking Bad

Lancement d’une version sensorielle de Sophie la girafe

Pierre Niney rejoint le casting du prochain OSS 117

Carlsberg : la première bouteille de bière en papier au monde

Internet Archive met en ligne 2500 jeux MS-DOS (gratuits)

Toy Story: des costumes sexy d’Halloween critiqués par les fans

MATRIX 4 : Neil Patrick Harris rejoint le casting !

SONIC le film, le nouveau design du hérisson aurait fuité

Une collaboration entre Tic Tac et Coca-Cola

L’incendie de Notre-Dame de Paris adapté en série

Zoe Kravitz sera la prochaine Catwoman

Ils fabriquent la plus grande planche de OUIJA du monde

Le catalogue de Disney+ enfin dévoilé

Maléfique : une affiche végétale installée à Paris

Ce fan de JOKER retrouve les lieux de tournage

Uber pourrait livrer vos courses dès 2020 !

Voyages en Méditerranée : la nouvelle exposition immersive de L’Atelier des Lumières

Blackout de Fortnite : les meilleures réactions de Twitter