Leandro Erlich, le maître argentin de l’illusion

Artiste d’origine argentine, Leandro Erlich a notamment représenté l’Argentine lors de la 49e Biennale de Venise. Ses installations jouent avec les miroirs, les doubles-fonds et les effets de trompe-l’œil pour créer des illusions déroutantes. Ses œuvres modifient notre perception de la réalité en créant des espaces architecturaux insolites.

« Erlich stimule les sens et pas seulement l’intellect. Il propose de vivre une expérience, comme quand on va au théâtre », expliquait Andrès Duprat, directeur du Musée des beaux arts de Buenos Aires.

View this post on Instagram

* Building / レアンドロ•エルヒッヒ * レアンドロ•エルリッヒ展:見ることのリアル * 六本木ヒルズ / 入江三宅、他 * ものすごく大きい 鏡ですよね-。 * #レアンドロエルリッヒ展 #leandroerlich #leandroerlichseeingandbelieving #レアンドロエルリッヒ #森美術館 #森美術館レアンドロエルリッヒ展 #moriartmuseum #seeingandbelieving #見ることのリアル #建築 #architecture #architecturelovers #architizer #architektur #写真好きな人と繋がりたい #写真を撮るのが好きな人と繋がりたい #ファインダー越しの私の世界 #tlp_memory #lovers_nippon #ig_japan #instagramjapan #photo_jpn #japan_of_insta #japan_photo #phos_japan #photo_shorttrip #art_of_japan_ #旅人の交換日記 #visitjapanjp #tokyocameraclub

A post shared by とどろき (@todoroky_) on

En 2015, il inaugurait à Paris à l’occasion de Nuit Blanche, sa « Maison fond » est une œuvre installée sur le parvis de la Gare du Nord à Paris qui nous invite à nous interroger le changement climatique. « Les phénomènes météorologiques extrêmes associés aux changements climatiques nous montrent que même les monuments les plus emblématiques, restés intacts pendant des siècles, peuvent être vulnérables aux changements que subit la planète« . Si l’évolution du climat menace l’existence humaine, l’architecture, symbole de nos civilisations, est également en péril.

Leandro Erlich est aussi célèbre pour ses œuvres comme « La Piscine », présentée à la Biennale de Venise en 2001 et depuis installée de façon permanente au musée de Kanazawa au Japon. Mais aussi pour « Le Bâtiment », cette façade d’un immeuble Haussmannien grandeur nature sur laquelle les enfants et les adultes peuvent s’accrocher sans craindre le vertige. Une installation ingénieuse basée sur un jeu de miroirs qui donne effet d’être sur la façade tel Spider-Man. L’artiste détourne ainsi les éléments familiers du cadre urbain pour agir sur l’inconscient du public et happer les visiteurs.

L’artiste Argentin ne crée pas un espace mais une situation avec le public, celui-ci étant souvent confronté à l’étrange expérience de sa propre présence.

La Piscine

« Maison fond »

Le Bâtiment »

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement