Le superbe festival de sculptures sur neige d’Harbin en Chine

Le Festival de sculptures sur glace et de neige de Harbin est un événement annuel depuis 1963 mais qui a été interrompu entre le début de la Révolution culturelle et 1985. Harbin, République populaire de Chine, est la capitale de la province de Heilongjiang au climat très froid en hiver. La température moyenne en janvier est de -16,8 °C mais peut atteindre -38,1 °C fréquemment. La population a par conséquent développé une culture intimement lié à la neige et à la glace. Son festival a pris une envergure internationale depuis plusieurs années. L’événement commence cette année le 5 Janvier 2011, selon les médias locaux.

Les attractions ouvrent souvent leurs portes avant le début officiel et se poursuivent après la fin, si la température le permet. Les sculptures sur glace vont des sujets traditionnels du folklore chinois, comme les lanternes, aux plus modernes scènes incorporant des lasers.

Elles se retrouvent dans plusieurs parcs de la ville, et des visites guidées sont organisées. La matière première provient de la rivière voisine, la Songhua. Dès début décembre, plusieurs milliers d’ouvriers commencent à découper les blocs. En 2008, 120 000 mètres cubes ont été utilisé

Le festival comprend également des activités pour tous, allant du ski alpin à Yabuli, jusqu’à une compétition de nage dans la rivière gelée et des expositions de lanternes de glace au jardin Zhaolin. Lancé dans les années 1960, le festival n’a pris son essor que récemment, avec les réformes économiques et la volonté de la ville, autrefois un bastion industriel de l’économie collectiviste, de se moderniser et de s’ouvrir au monde. Le festival accueille chaque année quelque 800 000 visiteurs, dont 90% sont Chinois et le reste vient des pays asiatiques voisins. Les attractions ouvrent souvent leurs portes avant le début officiel et se poursuivent après la fin, si la température le permet. Les sculptures sur glace vont des sujets traditionnels du folklore chinois, comme les lanternes, aux plus modernes scènes incorporant des lasers. Elles se retrouvent dans plusieurs parcs de la ville, et des visites guidées sont organisées.

La matière première provient de la rivière voisine, la Songhua. Dès début décembre, plusieurs milliers d’ouvriers commencent à découper les blocs. En 2008, 120 000 mètres cubes ont été utilisés.Le festival comprend également des activités pour tous, allant du ski alpin à Yabuli, jusqu’à une compétition de nage dans la rivière gelée et des expositions de lanternes de glace au jardin Zhaolin. Lancé dans les années 1960, le festival n’a pris son essor que récemment, avec les réformes économiques et la volonté de la ville, autrefois un bastion industriel de l’économie collectiviste, de se moderniser et de s’ouvrir au monde. Le festival accueille chaque année quelque 800 000 visiteurs, dont 90% sont Chinois et le reste vient des pays asiatiques voisins.

Commentaires

Derniers Articles

 

Si Twin Peaks avait un son propre site touristique

Elle invite que des hommes à son enterrement de vie de jeune fille

Les sculptures fantastiques de Lisa Toms

Une tyrolienne va être installée sur la Tour Eiffel

Séoul : ouverture d’une autoroute abandonnée transformée en promenade plantée

Paris : installation d’une piste d’athlétisme flottante sur la Seine

Un Hand Spinner de luxe signé Cartier ?

Londres : la cabine téléphonique rouge devient un mini-espace de travail à louer

Un café éphémère « Twin Peaks » pour le retour de la série

Un ferronnier se fabrique un Spinner Batman géant

Netflix dévoile un teaser pour la série dérivée de « Dark Crystal »

Des « Hand Spinner » LEGO à faire soi-même

Grande exposition Valérian à Paris

Un café à rats va ouvrir à Sans Francisco

Avec la pose longue, ce photographe transforme les films cultes en art abstrait

Le premier Nutella Café va ouvrir à Chicago

Périgueux : inauguration d’un passage piéton arc-en-ciel pour lutter contre l’homophobie

Les Simpson : une version gonflable de la Taverne de Moe

Les logos des fast-food en version Manga

Écosse : une maison de Hobbit construite par un fan de Tolkien

Avec Face App, un visiteur du Rijksmuseum d’Amsterdam fait sourire les toiles de maîtres

Avant de poser un parquet, il laisse une petite blague pour le prochain propriétaire

Le thème d’Harry Potter remixé au « finger drumming »

Elle anime « Alien Covenant » avec du papier découpé

da7139e6fd4a63a76d48fe772f43ce76PPPPPPPP