Le sketch des Guignols sur Nadal provoque la polémique en Espagne

Tollé dans la presse espagnole et sur les réseaux sociaux. Dans un sketch diffusé lundi soir, les Guignols de Canal+ suggèrent que le tennisman Rafael Nadal pourrait être dopé. La fédération espagnole de tennis a annoncé son intention de porter plainte contre la chaîne.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les marionnettes de Canal+ n’ont pas bonne presse en ce moment de l’autre côté des Pyrénées. La fédération espagnole de tennis a même annoncé son intention de porter plainte contre la chaîne, coupable selon un communiqué d' »insinuations inadmissibles et injurieuses ».

En cause : un sketch diffusé sur Canal+ lundi soir, au lendemain de la condamnation du cycliste espagnol Alberto Contador pour dopage. Les Guignols s’en prennent alors à une autre star du sport ibérique, Rafael Nadal, suggérant que lui aussi pourrait être coutumier des substances illicites. Le sketch montre en effet le tennisman faire le plein de sa voiture en urinant dans le réservoir, avant de démarrer en trombe et d’être arrêté pour excès de vitesse.

« Les Français attaquent le sport espagnol »

Et ça provoque un tollé dans la presse espagnole. « Les Français attaquent le sport espagnol » écrit le quotidien sportif Marca, dans un article commenté par plus de 4.000 internautes. Le journal Publico a lui fait un sondage auprès de ses lecteurs : 75% d’entre eux estiment que la plainte contre Canal+ est justifie. Les stars du sport espagnol montent aussi au créneau : « Nous ne gagnons pas par hasard, nous gagnons parce que nous sommes les meilleurs » écrit sur Twitter le joueur du Real Madrid Álvaro Arbeloa.

Cette polémique a sans doute plus de sens qu’il n’y paraît

En France, tout cela est jugé bien exagéré. Le site Sport.fr estime ainsi que les Espagnols « en perdent leur humour ». Et pourtant, cette polémique a sans doute plus de sens qu’il n’y paraît. En France, « les Guignols peuvent se moquer de Zidane ou de Cantona » note un article de la RTVE, le groupe audiovisuel public espagnol, sans que ça n’offusque personne. Mais « il y a en Espagne une tolérance et une passion pour les sportifs qu’il n’y a pas en France ». Et c’est particulièrement vrai en ce moment, dans une Espagne économiquement affaiblie, qui place dans ses athlètes sa fierté et ses rêves de grandeur. Dans ce contexte, mettre en doute l’intégrité de Rafael Nadal, c’était toucher une corde particulièrement sensible. via ©FranceInfos

Commentaires

Derniers Articles

 

Les couvertures originales de « Martine » mises aux enchères

Paris : le Championnat de France de Barbe arrive en juin

Les Gardiens de la Galaxie 3 : James Gunn réembauché par Disney !

Quand des fans fabriquent des drones Star Wars

Loliware : la paille comestible et biodégradable fabriquée à base d’algues

Arctique : la première exposition de photos sous la glace

Booba se plonge dans la peau de Tony Montana dans Scarface

Lyon : lancement de robots qui garent votre voiture à l’aéroport

Les pancartes de la « Marche du Siècle »

Un jeu éducatif qui lève le tabou des règles

Facebook développe des avatars 3D hyper réalistes pour communiquer

Alien : six courts métrages pour célébrer les 40 ans de la saga

Japon : un train entier devient un restaurant itinérant

Love, Death and Robots : la nouvelle série Netflix de David Fincher sort aujourd’hui

Texas : un village de maisons imprimées en 3D

Paris : un affichage au double visage pour le film « Us »

Pollution plastique en mer : nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

Avengers Endgame dévoile son trailer officiel

Netflix devrait diffuser la série One Piece en live action

David Beckham piégé par une fausse statue en son honneur

Bruxelles : un opéra revisite Frankenstein

La version coréenne du Moonwalk

FRIENDS : le set Lego imaginé par un fan français va être commercialisé

Emma Watson, ambassadrice d’une application pour choisir des marques éthiques