Le sketch des Guignols sur Nadal provoque la polémique en Espagne

Tollé dans la presse espagnole et sur les réseaux sociaux. Dans un sketch diffusé lundi soir, les Guignols de Canal+ suggèrent que le tennisman Rafael Nadal pourrait être dopé. La fédération espagnole de tennis a annoncé son intention de porter plainte contre la chaîne.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les marionnettes de Canal+ n’ont pas bonne presse en ce moment de l’autre côté des Pyrénées. La fédération espagnole de tennis a même annoncé son intention de porter plainte contre la chaîne, coupable selon un communiqué d' »insinuations inadmissibles et injurieuses ».

En cause : un sketch diffusé sur Canal+ lundi soir, au lendemain de la condamnation du cycliste espagnol Alberto Contador pour dopage. Les Guignols s’en prennent alors à une autre star du sport ibérique, Rafael Nadal, suggérant que lui aussi pourrait être coutumier des substances illicites. Le sketch montre en effet le tennisman faire le plein de sa voiture en urinant dans le réservoir, avant de démarrer en trombe et d’être arrêté pour excès de vitesse.

« Les Français attaquent le sport espagnol »

Et ça provoque un tollé dans la presse espagnole. « Les Français attaquent le sport espagnol » écrit le quotidien sportif Marca, dans un article commenté par plus de 4.000 internautes. Le journal Publico a lui fait un sondage auprès de ses lecteurs : 75% d’entre eux estiment que la plainte contre Canal+ est justifie. Les stars du sport espagnol montent aussi au créneau : « Nous ne gagnons pas par hasard, nous gagnons parce que nous sommes les meilleurs » écrit sur Twitter le joueur du Real Madrid Álvaro Arbeloa.

Cette polémique a sans doute plus de sens qu’il n’y paraît

En France, tout cela est jugé bien exagéré. Le site Sport.fr estime ainsi que les Espagnols « en perdent leur humour ». Et pourtant, cette polémique a sans doute plus de sens qu’il n’y paraît. En France, « les Guignols peuvent se moquer de Zidane ou de Cantona » note un article de la RTVE, le groupe audiovisuel public espagnol, sans que ça n’offusque personne. Mais « il y a en Espagne une tolérance et une passion pour les sportifs qu’il n’y a pas en France ». Et c’est particulièrement vrai en ce moment, dans une Espagne économiquement affaiblie, qui place dans ses athlètes sa fierté et ses rêves de grandeur. Dans ce contexte, mettre en doute l’intégrité de Rafael Nadal, c’était toucher une corde particulièrement sensible. via ©FranceInfos

Commentaires

Derniers Articles

 

Harry Potter: il transforme son skate en Quidditch motorisé

Amsterdam : un banc public réalisé avec des déchets recyclés

Déguisé en musiciens du métro, « Maroon 5 » surprend les New Yorkais

Star Wars : le renard de cristal « Vulptex » dévoile son making-of

Les peintures miniatures de l’artiste Heidi Annalise

Japon : le jeu télé des escaliers lubrifiés est parfait

7 choses que vous ignorez sur Anastasia

Les Minikeums dévoilent leur nouveau générique

Cette chef pâtissière crée de surprenants gâteaux en 3D

Ce photographe réalise d’étonnantes illusions d’optique

Des bijoux Lego à customiser selon ses envies

Le David de Michel-Ange devient un legging et un maillot de bain

Un premier teaser pour « Indestructibles 2 »

ATLAS : le robot capable de faire des saltos arrière

Un escape game PSG débarque au Parc des Princes

Tout quitter et vivre sur une île affranchie des gouvernements ?

Londres : ce cinéma va diffuser tout Game of Thrones d’un coup

La Forêt. La première série où l’on peut vraiment parier sur l’identité du coupable

Villepinte : ils recouvrent leur bureau de Post-it® en mode Super Mario

Le jeu PopCorn Garage revient et défie les sériephiles

Il fabrique une version XXL de son jeu électronique d’enfance

Irritée qu’on lui touche les cheveux sans arrêt, elle crée un jeu vidéo 8 bits

Paris : un sauna « Solar Egg » s’installe dans le jardin de l’Institut suédois

Motorola transforme votre téléphone en appareil photo Polaroid

4f8252949739aed7ca16dae483501c49MMMMM