Le journaliste allemand Günter Wallraff expérimente le racisme au quotidien

En se mettant dans la peau des exclus, le célèbre journaliste Günter Wallraff met à nu l’inconscient d’une certaine Allemagne blanche et raciste.

En 1961, John H. Griffin publiait Dans la peau d’un Noir : un voyage au bout de l’enfer sudiste américain, où l’auteur grimé en Afro-Américain exposait la présence d’un racisme névrotique généralisé.

Cinquante ans après, le journaliste allemand Günter Wallraff, devenu célèbre en 1986 avec son enquête Tête de Turc, se met à son tour dans la peau d’un Noir (celle d’un immigré somalien) traversant l’Allemagne d’ouest en est durant un an. Son voyage en Allemagne n’a rien à envier à celui de Griffin en Amérique : le même effroi s’en dégage.

Quelque chose d’éprouvant transpire tout au long du documentaire, mettant à nu une réalité insoupçonnée à défaut d’être insoupçonnable. Plus qu’elle ne se libère, la parole se défoule ici dans toute sa monstruosité : la peur, le préjugé, la haine affleurent sans cesse, dans le regard et la voix de nombreux Allemands blancs, de tous âges, agents immobiliers, supporters de foot, randonneurs, patrons de bar…

Eprouver pour comprendre

Le racisme est au coin de la rue, Wallraff mesure avec effarement l’étendue du mal. Filmé en caméra cachée par deux complices mêlés à de multiples situations concrètes – la recherche d’un appartement, la discussion au café, une promenade dans la rue, une sortie en boîte de nuit… –, le journaliste indésirable met son travestissement au profit d’une révélation sociologique inavouable, déjà déployée dans son dernier livre Parmi les perdants du meilleur des mondes (La Découverte).

Pour comprendre, l’auteur a toujours eu besoin d’éprouver : se faire jeter d’un café ou d’un bus parce qu’on est noir, il faut le vivre pour le croire. Le déguisement a la puissance d’un subterfuge démoniaque qui met à nu une réalité sociale, partielle mais tenace. Le costume et le maquillage révèlent les seuls et vrais artifices : ceux d’une société qui se cache à elle-même ses propres vices. ©LesInrocks

Commentaires

Derniers Articles

 

Franck Ribery mécontent de son avatar dans FIFA 20

Domino’s Pizza met au défi les Japonais avec une pizza roulette

Maxim Baldry rejoint la série sur Le Seigneur des Anneaux

Jennifer Aniston bat le record du monde Guinness en rejoignant Instagram

The Batman : Paul Dano sera « L’Homme-Mystère »

21 films du Studio Ghibli seront disponibles sur HBO Max !

Gita, le robot caddie de Piaggio qui vous suit à la trace

Les tatouages des fans de JOKER

8 fins auraient été tournées pour Star Wars, épisode IX

Vous pouvez louer la maison de Barbie sur Airbnb

Avengers : le jeu en VR de Marvel se dévoile

Harry Potter: un fan de LEGO reproduit les escaliers pivotants de Poudlard

K-Swiss lance des sneakers Breaking Bad

Lancement d’une version sensorielle de Sophie la girafe

Pierre Niney rejoint le casting du prochain OSS 117

Carlsberg : la première bouteille de bière en papier au monde

Internet Archive met en ligne 2500 jeux MS-DOS (gratuits)

Toy Story: des costumes sexy d’Halloween critiqués par les fans

MATRIX 4 : Neil Patrick Harris rejoint le casting !

SONIC le film, le nouveau design du hérisson aurait fuité

Une collaboration entre Tic Tac et Coca-Cola

L’incendie de Notre-Dame de Paris adapté en série

Zoe Kravitz sera la prochaine Catwoman

Ils fabriquent la plus grande planche de OUIJA du monde