Le FluoGraffiti en vogue

Dans le genre « je fais du graffiti sans laisser de trace», le graffiti lumineux passe presque inaperçu. Retour sur une pratique qui fait de plus en plus d’adeptes.

Vous vous souvenez de l’encre sympathique ? Dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, le testament du patron des studios où joue le lapin-acteur est écrit avec une encre qui apparaît et disparaît à la lumière. C’est peut-être de là qu’est venu l’inspiration de certains graffeurs qui depuis quelques temps utilisent des encres fluorescentes pour créer des œuvres qui ne se révèlent que dans l’obscurité. En témoigne cette vidéo postée récemment sur Fatcap.

A ne pas confondre avec le light-painting

A ne pas confondre avec le light-painting, le graffiti lumineux se pratique donc avec une encre fluorescente. Certaines peintures doivent être exposées à des rayons UV; mais d’autres se révèlent simplement dans l’obscurité. Dans les deux vidéos précédentes, les taggueurs utilisent des encres fluorescentes invisibles. Le contraste entre lumière et obscurité est alors maximal. A la lumière du jour, on ne voit rien. Dans l’obscurité, le lettrage jaillit du mur.

Cependant il existe aussi des encres fluorescentes visibles. Autrement dit des bombes de peintures qui, utilisées en plein jour, produisent le même effet que n’importe quelle autre bombe. Seulement dans le noir, le dessin prend une autre dimension. Petit exemple en image. Texte : Sophia Aït Kaci ©fatcap.org

SESSION Vandal’Anartch’Ink from MOUARF- du PhotoGraff Collectif on Vimeo.

Commentaires

Derniers Articles

 

40 artistes de « Game of Thrones » exposent leur travail sur Westeros

Les dessins au chocolat de Norico

Un nouveau trailer pour « Ralph 2.0 »

Elle réalise un clip entièrement brodé à la main

Un premier teaser pour le reboot de « The Twilight Zone »

Un « Space Jam 2 » avec LeBron James

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite