Le distributeur d’oeuvres d’art « Alife Art Machine »

Le Alife Art Machine est une installation artistique qui vend et affiche l’art de plus de 50 artistes et collaborateurs.

Les vending machines sont l’expression même de notre société de consommation désireuse de répondre à nos moindres envies. Éparpillées dans la ville, elles sont les garantes de la satisfaction de nos pulsions primaires. A l’instar des trousses de survie, les distributeurs répondent à des besoins inattendus allant à l’encontre du découpage classique (comprendre “recommandé”) de la consommation de nourritures et de boissons: matin, midi et soir.

le distributeur laisse le consommateur, seul face au robot, seul face à son choix.

Niveau zéro du service client, le distributeur laisse le consommateur, seul face au robot, seul face à son choix. Après un jeu de regard, l’Homme se décide finalement, l’objet se libère de son carcan métallique et dans sa chute fait saliver l’impatient. La relation établie n’est pas très “engageante”, il s’agit d’un petit achat sans conséquences (même si une rage indescriptible s’empare de nous quand l’objet désiré se bloque!).

Exemple d'œuvre d'art

Ainsi, il ne semblait pas envisageable de voir émerger des distributeurs libérateurs d’œuvres d’art tant la relation Homme/machine est froide. Et pour cause, c’est le contexte qui donne du caché à l’œuvre. La rencontre avec l’artiste ainsi que le lieu de vente -la galerie- participe à la création de l’imaginaire de l’Art. Mettre des œuvres artistiques à disposition en libre service implique une nécessaire perte de valeur, une perte de chaleur.

Heureusement, ce projet pour l’instant s’inscrit dans le cadre d’une exposition

Les œuvres d’art -d’une valeur de 10 à 1200$- sont enfermées dans des “blind-boxes” accroissant l’excitation (puis la déception?) chez l’esthète avant-gardiste. Ne plus choisir son objet, laisser le hasard opérer: et si c’était comme cela qu’il fallait consommer l’Art dans notre société post-moderne?

©
Alexandre Ribichesu / CELSA – Marketing Publicité Communication Rédacteur @INfluencia

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement