Une photographe revisite la tapisserie de « La Dame à la licorne »

Les Dames à la licorne est un projet photographique signé Laure Fauvel inspiré des tapisseries de La Dame à la licorne datant du XVIe siècle. Les Tapisseries des Dames à la Licorne ont inspiré de nombreux artistes depuis leurs découverte. Elles n’ont cependant encore jamais été réinterprétées en photographie.

La série comporte six images représentant chacune une Dame accompagnée d’animaux. Depuis toujours, les tapisseries de La Dame à la licorne fascinent et inspirent par leur beauté hors du temps. Elles représentent les cinq sens et leur mystère réside dans la sixième tapisserie, clé de voûte de l’interprétation de ces oeuvres.

Les cinq sens

La vue

L’interaction entre la dame et la licorne illustre les cinq sens : La vue, L’ouïe, L’odorat, Le toucher et Le goût. Ces ingrédients sont essentiels au plaisir et intimement liés au désir. Depuis toujours, la femme s’est faite dicter sa conduite jusqu’à sa sexualité. La sixième image «A mon seul désir» célèbre la femme, maîtresse de son désir. La licorne joue plusieurs rôles dans ces images.

C’est un animal mythique ambivalent, elle symbolise la pureté, mais sa corne a une forte connotation phallique. Elle est la partenaire privilégiée qui accompagne la dame jusqu’à la sixième image. Dans ce projet photographique, le thème principal est le désir féminin, mis en avant dans la sixième tapisserie «A mon seul désir». L’Opéra de Paris a grandement soutenu ce projet, en fournissant les costumes portés par les modèles. La Mairie d’Angoulême le supporte également en mettant à disposition gracieusement l’espace Saint Simon, lieu d’exposition du centre ville. Au delà des nombreuses similitudes avec les tapisseries, cette série photographique met en avant une femme forte; reine de ses choix et de sa sexualité.

Le goût

L’odorat

Le toucher

L’ouïe

Laure Fauvel est une photographe retoucheuse originaire du Nord Pas de Calais. Elle sort majore de promotion de la section Photographie, spécialisation Post Production aux Gobelins, à Paris. Elle est exposée pour la première fois au Caroussel du Louvres en tant que Lauréate du Fotoprize 2014. laurefauvel.com

Commentaires

Derniers Articles

 

Les animaux en fil de fer de Candice Bees

Avec sa calèche, il lance le « Uber Amish »

Les urinoirs qui font pousser des fleurs arrivent à Paris

Un tatouage animé de Rick et Morty

Un nouveau « Denver, le petit dinosaure » arrive sur M6

Une structure gonflable pour jouer à « Chass’Taupes »

Le pont de Trestle dans l’Iowa

Le Mexique décroche le titre de champion du monde de Cosplay

Harry Potter : il fabrique des cartes de Chocogrenouille en Lego

The Walking Dead: Negan devient un personnage de « Tekken 7 »

CoolingStyle, un climatiseur portable lancé sur kickstarter

Quand les mascottes publicitaires se prennent en photo

Lancement d’une nouvelle collection de boxers Saint Seya

ProForm : la salle de sport qui s’invite directement dans ton salon

Un salon de thé dissimulé derrière un distributeur automatique

Les cartes Magic prennent vie grâce à la réalité augmentée

Décès du mannequin « Zombie Boy » à l’âge de 32 ans

Une nouvelle collection de chaussures Toy Story

Elle remplace ses collègues de bureau par des personnages de la peinture classique

« Mission impossible : Fallout » projeté sur une falaise norvégienne

« Unzipped », la nouvelle installation surréaliste d’Alex Chinneck

Nicky Larson : un teaser pour le prochain film d’animation

« Alf » pourrait faire son retour dans une nouvelle série

Les plus belles portes de Paris