Une photographe revisite la tapisserie de « La Dame à la licorne »

Les Dames à la licorne est un projet photographique signé Laure Fauvel inspiré des tapisseries de La Dame à la licorne datant du XVIe siècle. Les Tapisseries des Dames à la Licorne ont inspiré de nombreux artistes depuis leurs découverte. Elles n’ont cependant encore jamais été réinterprétées en photographie.

La série comporte six images représentant chacune une Dame accompagnée d’animaux. Depuis toujours, les tapisseries de La Dame à la licorne fascinent et inspirent par leur beauté hors du temps. Elles représentent les cinq sens et leur mystère réside dans la sixième tapisserie, clé de voûte de l’interprétation de ces oeuvres.

Les cinq sens

La vue

L’interaction entre la dame et la licorne illustre les cinq sens : La vue, L’ouïe, L’odorat, Le toucher et Le goût. Ces ingrédients sont essentiels au plaisir et intimement liés au désir. Depuis toujours, la femme s’est faite dicter sa conduite jusqu’à sa sexualité. La sixième image «A mon seul désir» célèbre la femme, maîtresse de son désir. La licorne joue plusieurs rôles dans ces images.

C’est un animal mythique ambivalent, elle symbolise la pureté, mais sa corne a une forte connotation phallique. Elle est la partenaire privilégiée qui accompagne la dame jusqu’à la sixième image. Dans ce projet photographique, le thème principal est le désir féminin, mis en avant dans la sixième tapisserie «A mon seul désir». L’Opéra de Paris a grandement soutenu ce projet, en fournissant les costumes portés par les modèles. La Mairie d’Angoulême le supporte également en mettant à disposition gracieusement l’espace Saint Simon, lieu d’exposition du centre ville. Au delà des nombreuses similitudes avec les tapisseries, cette série photographique met en avant une femme forte; reine de ses choix et de sa sexualité.

Le goût

L’odorat

Le toucher

L’ouïe

Laure Fauvel est une photographe retoucheuse originaire du Nord Pas de Calais. Elle sort majore de promotion de la section Photographie, spécialisation Post Production aux Gobelins, à Paris. Elle est exposée pour la première fois au Caroussel du Louvres en tant que Lauréate du Fotoprize 2014. laurefauvel.com

Commentaires

Derniers Articles

 

Une borne d’écoute géante du nouvel album de Johnny Hallyday à la Gare Saint-Lazare

Pour Halloween, elle se fabrique des « Polly Pocket » Famille Adams

Nose Warmer : le nouveau concept de cache-nez pour l’hiver

Ces pièces ont des mécanismes secrets dignes d’Indiana Jones

1993 : quand Kyan Khojandi était mannequin pour Leclerc

Le film « Un Prophète » va être adapté en série

Cet artiste comble les nids-de-poules avec des mosaïques

The Cure ouvrira le festival Rock en Seine en 2019

Il place l’univers Disney face aux désastres écologiques

Saint Seiya débarque dans une publicité Snickers

Les anamorphoses animées sur tasses de Luycho

Un compte Instagram spécialiste de l’estampe

Le prochain Astérix dévoile sa bande-annonce !

Des Air Jordan « GameBoy »

Avec des craies, elle met en scène son bébé dans de drôles de films

Un reboot de la série « Alias » en préparation

Beetlejuice : première image pour la comédie musicale version Broadway

Les odeurs de Star Wars dans une collection de bougies parfumées

Le film Playmobil dévoile une première image

Une fresque Robin Williams apparaît à Chicago

Les marque-pages créatifs d’Olena

Les sculptures culinaires avec de vieux matelas compilées dans un livre

Richard Madden de Game of Thrones pressenti pour incarner James Bond

Le robots en origami de Dani Alba