Une photographe revisite la tapisserie de « La Dame à la licorne »

Les Dames à la licorne est un projet photographique signé Laure Fauvel inspiré des tapisseries de La Dame à la licorne datant du XVIe siècle. Les Tapisseries des Dames à la Licorne ont inspiré de nombreux artistes depuis leurs découverte. Elles n’ont cependant encore jamais été réinterprétées en photographie.

La série comporte six images représentant chacune une Dame accompagnée d’animaux. Depuis toujours, les tapisseries de La Dame à la licorne fascinent et inspirent par leur beauté hors du temps. Elles représentent les cinq sens et leur mystère réside dans la sixième tapisserie, clé de voûte de l’interprétation de ces oeuvres.

Les cinq sens

La vue

L’interaction entre la dame et la licorne illustre les cinq sens : La vue, L’ouïe, L’odorat, Le toucher et Le goût. Ces ingrédients sont essentiels au plaisir et intimement liés au désir. Depuis toujours, la femme s’est faite dicter sa conduite jusqu’à sa sexualité. La sixième image «A mon seul désir» célèbre la femme, maîtresse de son désir. La licorne joue plusieurs rôles dans ces images.

C’est un animal mythique ambivalent, elle symbolise la pureté, mais sa corne a une forte connotation phallique. Elle est la partenaire privilégiée qui accompagne la dame jusqu’à la sixième image. Dans ce projet photographique, le thème principal est le désir féminin, mis en avant dans la sixième tapisserie «A mon seul désir». L’Opéra de Paris a grandement soutenu ce projet, en fournissant les costumes portés par les modèles. La Mairie d’Angoulême le supporte également en mettant à disposition gracieusement l’espace Saint Simon, lieu d’exposition du centre ville. Au delà des nombreuses similitudes avec les tapisseries, cette série photographique met en avant une femme forte; reine de ses choix et de sa sexualité.

Le goût

L’odorat

Le toucher

L’ouïe

Laure Fauvel est une photographe retoucheuse originaire du Nord Pas de Calais. Elle sort majore de promotion de la section Photographie, spécialisation Post Production aux Gobelins, à Paris. Elle est exposée pour la première fois au Caroussel du Louvres en tant que Lauréate du Fotoprize 2014. laurefauvel.com

Commentaires

Derniers Articles

 

Un nouveau trailer pour « Jean-Christophe et Winnie »

Le tournage du prochain James Bond débute en décembre

Photoshop Toolbar: le porte-clefs ultime pour les graphistes

Will Smith interprétera l’hymne de la Coupe du Monde 2018

Le métro de Londres se parfume à la fraise

Les Crados reviennent sous la forme d’un jeu vidéo

Bordeaux : les nouveaux « Book Face » de la librairie Mollat

Un marathon Doctor Who de 7 semaines mis en place par Twitch !

Quand cette artiste italienne commande un café

Un spin-off sur Boba Fett par le réalisateur de « Logan » ?

La voiture Barbie la plus rapide du monde

Bangkok : le premier restaurant Totoro ouvre ses portes

Des designers rétablissent le problème des chaussures Dragon Ball

Warner va adapter un roman de George RR Martin

« Disenchantment », la nouvelle série d’animation du créateur des Simpson

Il met en scène sa passion pour les livres

Le film d’animation Super Mario bientôt sur vos petits écrans !

Lancement d’une glace « Ketchup Heinz » 

Wes Anderson : un restaurant dédié au film « La Vie Aquatique »

Elle réalise 50 autoportraits tirés de dessins animés

Chewbacca s’invite chez IKEA

Un pneu increvable pour vélo à imprimer en 3D

L’artiste Stan Herd détourne la nature pour faire des tableaux végétaux

Les peintures sur mains de Guido Daniele