La Coupe du Monde de foot en RUSSIE en 2018 et au QATAR en 2022

Les 22 membres du comité exécutif de la FIFA ont tranché. La Coupe du monde 2018 aura lieu en Russie. L’édition de 2022 se déroulera elle au Qatar. Il s’agit d’une première pour ces deux pays. Le Comité exécutif de la FIFA a désigné la Russie pour organiser le Mondial 2018, a annoncé Joseph Blatter. Les autres candidats étaient le duo Pays-Bas/Belgique, le duo Espagne-Portugal et l’Angleterre, pourtant donnée grande favorite.

Le choix de la Russie est très politique, le pays ne présentant pas sur le papier des garanties très solides en terme d’infrastructures. Tout y est encore à construire: stades (seul le Luzhniki à Moscou est aux normes d’une phase finale), hôtels, réseau de transport.

La grande taille du pays constitue déjà en soi un défi logistique même si le dossier russe s’articule autour de treize villes regroupées en quatre pôles. Hormis Ekaterinbourg, toutes les villes sont situées dans la partie européenne de la Russie. Mais le soutien sans faille des autorités russes et du Premier ministre Vladimir Poutine ont dû rassurer les membres du CE de la FIFA. Le dirigeant russe avait déjà joué un rôle central dans l’obtention par Sotchi des JO d’hiver de 2014.

Poutine pas du déplacement à Zurich
Monsieur Poutine a, en plus, eu l’habileté d’éviter le voyage à Zurich en dénonçant une « concurrence déloyale » et « une campagne évidente contre les membres du comité exécutif de la Fifa ».

« On les couvre de boue, on essaie de les compromettre », avait-il lancé mercredi dans une allusion claire à l’Angleterre. Pour M. Blatter, cette ouverture à l’est s’inscrit ainsi dans cette volonté de défricher de nouveaux territoires, après une première Coupe du monde en Asie (Japon-Corée du Sud en 2002) puis en Afrique (Afrique du Sud en 2010).

Le succès russe est un sérieux camouflet pour l’Angleterre, pays qui a donné naissance au football, malgré la qualité évidente de son dossier. Sa candidature a sans doute payé au prix fort les révélations sur des cas de corruption touchant le CE de la Fifa.

Le Qatar à la surprise générale
La FIFA a ensuite désigné le Qatar pour organiser le Mondial 2022. Les autres pays candidats étaient les Etats-Unis (donnés grands favoris), le Japon, la Corée du Sud et l’Australie.

En choisissant ce minuscule pays du Moyen-Orient (11.427 km², 1,7 million d’habitants) devenu en quelques années un acteur majeur de la région dans le domaine du sport et de la culture, la FIFA a opté pour l’audace et continue à défricher de nouveaux territoires, après avoir ouvert la porte à l’Asie en 2002 (Japon-Corée du Sud) et à l’Afrique en 2010 (Afrique du Sud).

Etat pétrolier mais surtout le troisième producteur mondial de gaz naturel, l’émirat a tout misé sur sa puissance financière et son positionnement géographique, au centre d’un marché télévisuel qu’il estime à près de 3,2 milliards de téléspectateurs.

Source.

Commentaires

Derniers Articles

 

40 artistes de « Game of Thrones » exposent leur travail sur Westeros

Les dessins au chocolat de Norico

Un nouveau trailer pour « Ralph 2.0 »

Elle réalise un clip entièrement brodé à la main

Un premier teaser pour le reboot de « The Twilight Zone »

Un « Space Jam 2 » avec LeBron James

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite