Kevin, le disquaire de la FNAC qui fait rire le web

Ses vraies étiquettes visibles dans les rayons font un tabac. Après les critiques négatives qui s’invitent sur les affiches des films actuels, voici cette fois les critiques personnelles disposées en rayon par Kevin, vendeur de la FNAC Parinor d’Aulnay-sous-Bois.

Ces étiquettes « coups de cœur » moqueurs ont bel et bien été placées dans les rayons de la Fnac rapporte le HuffPost. De Kendji Girac à Chantal Goya en passant par Grégoire, Kevin de Parinor désingue à tout va sans poser de problèmes au service de presse de la Fnac contacté par le Nouvel Obs aujourd’hui. Drôle.

 

KevinFnacParinor-01 KevinFnacParinor-02 KevinFnacParinor-03 KevinFnacParinor-05 KevinFnacParinor-06 KevinFnacParinor-07 KevinFnacParinor-08

Kevin de PArinor

KevinFnacParinor-010

via huffingtonpost

 

Commentaires

Derniers Articles

 

« Diablo » adapté en série animée pour Netflix

Robert Englund reprend son rôle de Freddy Krueger

Quand un café rencontre le style BD

Il plonge Star Wars (1977) dans en style Japanime

Les escarpins en bodypainting de Johannes Stoetter

40 artistes de « Game of Thrones » exposent leur travail sur Westeros

Les dessins au chocolat de Norico

Un nouveau trailer pour « Ralph 2.0 »

Elle réalise un clip entièrement brodé à la main

Un premier teaser pour le reboot de « The Twilight Zone »

Un « Space Jam 2 » avec LeBron James

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause