Kavinsky rencontre San Ku Kai

« Outrun » est le premier album de Vincent Belorgey alias Kavinsky. Un hommage au jeu vidéo du même nom, sorti en 1986. Un son électro-pop clairement inspiré des eighties.

kavinsky-outrun-San-Ku-Kai

Le titre « Blizzard » reprend un sample de la série vintage « San Ku Kaï » avec les méchants Stressos, une tribu nomade dirigée par …Golem XIII (et oui).

 


 

Voici le morceaux original de la série du début des années 80 San Ku Kai « La guerre ». Pour la petite histoire, ce titre était la « face B » du disque 45t de l’époque, bon ok les moins de 30 ans ne peuvent pas comprendre de quoi on parle ici ;). Très bon !

« Outrun » – le nom d’un fameux jeu vidéo de voitures – est la bande-son idéale d’un tour du périphérique la nuit : une musique urbaine et rétro-futuriste, lente et rythmée, qui rappelle le Daft Punk des débuts.

Le disque s’ouvre comme un film. Par une nuit d’orage, un adolescent se fait renverser par une Testarossa rouge. Quand, il émerge de l’accident, le garçon devenu zombie ne fait plus qu’un avec la Ferrari. L’histoire n’est pas une façon de surfer sur le succès de « Drive ». Le personnage est apparu dès le premier EP (album de quelques titres) de Kavinsky, « Teddy Boy », en 2006.
 

« A force de mater des films, je me suis rendu compte que ce que j’aimais, c’était quand la musique en était une partie intégrante. Comme dans +Christine+, qui est le film dont j’ai récupéré le plus de clichés ».

 

Rien ne prédestinait ce gamin gouailleur de Seine-Saint-Denis, né Vincent Belorgey, à faire de l’électro. Si ce n’est une bande de copains où figuraient le réalisateur et musicien Quentin Dupieux (alias M. Oizo) et le chanteur Sébastien Tellier. En 2003, Kavinsky récupère un vieil ordinateur de Quentin Dupieux. Il y découvre un logiciel de musique et décide qu’il ne veut plus faire que ça.

Il est signé par le patron de Record Makers (son album sort aussi sous la bannière Universal, avec un objectif international) rencontré sur un clip de Sébastien Tellier, puis Daft Punk l’emmène en tournée. Plus que le cinéma ou les voitures, ce sont les années 80 qui ont profondément marqué Kavinsky. Comme un héros de « teen-movie », son personnage porte un Teddy et des Wayfarer, la Testarossa est la voiture de Don Johnson dans « Miami Vice », quant à 1986 « c’était l’année des Goonies ».
 

« J’ai passé des heures, des jours et des années devant ma télé quand j’étais petit à mater les mêmes VHS, les mêmes séries en boucle, j’ai eu toutes les consoles de jeux. C’est tout ce que j’ai avalé et tout d’un coup vomi. Je ne pourrais pas me battre contre ça, c’est ce qui coule en moi »

 

Plus d’infos sur : France24

Commentaires

Derniers Articles

 

Un nouveau trailer pour « Jean-Christophe et Winnie »

Le tournage du prochain James Bond débute en décembre

Photoshop Toolbar: le porte-clefs ultime pour les graphistes

Will Smith interprétera l’hymne de la Coupe du Monde 2018

Le métro de Londres se parfume à la fraise

Les Crados reviennent sous la forme d’un jeu vidéo

Bordeaux : les nouveaux « Book Face » de la librairie Mollat

Un marathon Doctor Who de 7 semaines mis en place par Twitch !

Quand cette artiste italienne commande un café

Un spin-off sur Boba Fett par le réalisateur de « Logan » ?

La voiture Barbie la plus rapide du monde

Bangkok : le premier restaurant Totoro ouvre ses portes

Des designers rétablissent le problème des chaussures Dragon Ball

Warner va adapter un roman de George RR Martin

« Disenchantment », la nouvelle série d’animation du créateur des Simpson

Il met en scène sa passion pour les livres

Le film d’animation Super Mario bientôt sur vos petits écrans !

Lancement d’une glace « Ketchup Heinz » 

Wes Anderson : un restaurant dédié au film « La Vie Aquatique »

Elle réalise 50 autoportraits tirés de dessins animés

Chewbacca s’invite chez IKEA

Un pneu increvable pour vélo à imprimer en 3D

L’artiste Stan Herd détourne la nature pour faire des tableaux végétaux

Les peintures sur mains de Guido Daniele