Kavinsky rencontre San Ku Kai

« Outrun » est le premier album de Vincent Belorgey alias Kavinsky. Un hommage au jeu vidéo du même nom, sorti en 1986. Un son électro-pop clairement inspiré des eighties.

kavinsky-outrun-San-Ku-Kai

Le titre « Blizzard » reprend un sample de la série vintage « San Ku Kaï » avec les méchants Stressos, une tribu nomade dirigée par …Golem XIII (et oui).

 


 

Voici le morceaux original de la série du début des années 80 San Ku Kai « La guerre ». Pour la petite histoire, ce titre était la « face B » du disque 45t de l’époque, bon ok les moins de 30 ans ne peuvent pas comprendre de quoi on parle ici ;). Très bon !

« Outrun » – le nom d’un fameux jeu vidéo de voitures – est la bande-son idéale d’un tour du périphérique la nuit : une musique urbaine et rétro-futuriste, lente et rythmée, qui rappelle le Daft Punk des débuts.

Le disque s’ouvre comme un film. Par une nuit d’orage, un adolescent se fait renverser par une Testarossa rouge. Quand, il émerge de l’accident, le garçon devenu zombie ne fait plus qu’un avec la Ferrari. L’histoire n’est pas une façon de surfer sur le succès de « Drive ». Le personnage est apparu dès le premier EP (album de quelques titres) de Kavinsky, « Teddy Boy », en 2006.
 

« A force de mater des films, je me suis rendu compte que ce que j’aimais, c’était quand la musique en était une partie intégrante. Comme dans +Christine+, qui est le film dont j’ai récupéré le plus de clichés ».

 

Rien ne prédestinait ce gamin gouailleur de Seine-Saint-Denis, né Vincent Belorgey, à faire de l’électro. Si ce n’est une bande de copains où figuraient le réalisateur et musicien Quentin Dupieux (alias M. Oizo) et le chanteur Sébastien Tellier. En 2003, Kavinsky récupère un vieil ordinateur de Quentin Dupieux. Il y découvre un logiciel de musique et décide qu’il ne veut plus faire que ça.

Il est signé par le patron de Record Makers (son album sort aussi sous la bannière Universal, avec un objectif international) rencontré sur un clip de Sébastien Tellier, puis Daft Punk l’emmène en tournée. Plus que le cinéma ou les voitures, ce sont les années 80 qui ont profondément marqué Kavinsky. Comme un héros de « teen-movie », son personnage porte un Teddy et des Wayfarer, la Testarossa est la voiture de Don Johnson dans « Miami Vice », quant à 1986 « c’était l’année des Goonies ».
 

« J’ai passé des heures, des jours et des années devant ma télé quand j’étais petit à mater les mêmes VHS, les mêmes séries en boucle, j’ai eu toutes les consoles de jeux. C’est tout ce que j’ai avalé et tout d’un coup vomi. Je ne pourrais pas me battre contre ça, c’est ce qui coule en moi »

 

Plus d’infos sur : France24

Commentaires

Derniers Articles

 

Il fabrique des bornes d’arcade pour votre console Switch

Les tubes de Freddie Mercury deviennent des Comics vintage

Studio Ghibli: une nouvelle exposition ouvre à Tokyo

Avengers: Endgame : 300 drones reproduisent des figures Marvel

La série Swamp Thing dévoile son trailer

Un parc d’attractions dédié à Naruto ouvre ses portes

Braille Bricks : LEGO présente ses briques en braille

Balance ton Métro : l’opération qui dénonce le harcèlement des femmes dans les transports

Ce designer freelance nous raconte ses déboires en animation

Les chansons de David Bowie transformées en Comics vintage

Des affiches mystérieuses équipées de vraies boules Quies

Au Brésil, un menu Game of Thrones chez Burger King

Un robot géant entièrement composé de déchets plastiques signé Timberland

La version live de “La Belle et le Clochard” se dévoile

Il photographie les maisons les plus “moches” de Belgique

Pump Track: des modules flexibles pour skateurs et BMX

KFC lance un nouveau Colonel Sanders plus jeune et « hot »

Monstres & Cie : Bob et Sulli de retour dans une série !

À 10 ans, ces jumelles sont les reines du Cosplay

L’envergure des vaisseaux Star Wars comparée à notre quotidien

Le Roi Lion : un nouveau trailer avec Rafiki, Timon et Pumbaa

Chine : des minis salles de sport ouvertes 24 h/24 dans les rues

Elle retouche les peintures abstraites de ses enfants

Pâques : Frichti met votre chocolat à l’abri des enfants !