Cet artiste comble les nids-de-poules avec des mosaïques

Quand les trous dans la chaussée deviennent la cible d’un street-artiste. Les nids de poule sont généralement causés par le gel et le dégel successifs des routes. Ils surviennent suite à une infiltration d’eau sous la chaussée en période de dégel. Si un gel survient par la suite, l’eau devient solide (glace) et soulève la chaussée. Lors d’une seconde période de dégel, la glace fond et l’eau résultante s’écoule, laissant ainsi une cavité sous la chaussée.

À Chicago, Detroit, New-York…


Sur la côte Est des États-Unis, Jim Bachor aka «Vermin of New York» s’occupe de boucher ces trous qui peuvent s’avérer dangereux pour les véhicules et les piétons. Depuis plusieurs années, Jim a comblé des nids-de-poule de New-York, Chicago ou encore de Detroit avec des mosaïques à l’effigie de personnages célèbres, d’objets, de fleurs, d’animaux… Après une campagne réussie sur Kickstarter, il a récemment exposé son travail dans une galerie de New York.

« Les gens détestent les nids-de-poule »


« Les gens détestent les nids-de-poule. Je m’efforce d’égayer la journée de quelqu’un de la manière la plus inattendue possible » a déclaré l’artiste Jim Bachor, 54 ans, au New York Post. Si Jim n’a d’autorisation officielle de la ville pour poser ses mosaïques, il continue de rendre service à sa manière aux usagers de la route. Pour ses interventions artistiques, ses compères et lui font ça dans les règles de l’art avec des gilets oranges de sécurité et des cônes de signalisation. « Je n’ai jamais été embêté par la police. Nous ressemblons vraiment des ouvriers de la voirie », a-t-il déclaré.

« Je n’ai jamais été embêté par la police »

Apprécié par les riverains, cet art de rue dérange le véritable département des transports de la ville qui explique qu’il « se met en danger en restant au milieu de la chaussée et que ses mosaïques sur le sol sont un danger pour les conducteurs qui peuvent être distraits dans leur conduite » a déclaré la porte-parole Alana Morales (Chicago). Malgré certaines polémiques, Jim continu de combles les nids-de-poule. Vous pouvez suivre son travail via son compte Instagram.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement