« Je ne supporte pas les bleus », la nouvelle campagne contre les violences conjugales

Pendant la durée de l’Euro 2016, 10 femmes vont mourir en France sous les coups de leur compagnon. L’association Elle’s Imagine’nt se mobilise avec le soutien de Division et Buzzman, lors de ce moment médiatique et symbolique. L’objectif : dénoncer les violences au sein du couple, sensibiliser le plus grand nombre et récolter des dons à travers la campagne : « Je ne supporte pas les bleus ». Créée en 2009, l’association Elle’s Imagine’nt, composée de professionnels et de bénévoles, aide avec constance et douceur, les personnes victimes de violences conjugales, que ces violences soient verbales, psychologiques, physiques, sexuelles ou économiques.

« 1 Française sur 10 subit des violences conjugales »

“Aujourd’hui, 1 Française sur 10 subit des violences conjugales. Leurs conséquences sont dramatiques sur les femmes et sur les enfants. Avec de tels chiffres, vous croisez quotidiennement des victimes : dans les transports, dans votre immeuble, dans votre entreprise. Vous pouvez les aider concrètement en participant à notre campagne de dons. “ Bérénice Sylvain – Vice- présidente de l’association. Afin de sensibiliser et de mobiliser le grand public sur ce fléau, Elle’s Imagine’nt lance cette vaste campagne de communication avec le soutien de nombreuses personnalités telles que Laurence Ferrari, Oxmo Puccino, Raymond Domenech, ou encore Frank Lebœuf.

Sur une idée originale d’Helmi qui s’est entouré de l’agence Buzzman, de la société de production Division et du photographe Cyril Masson, cette campagne de sensibilisation se compose d’un film et d’une série de portraits mettant en scène des hommes et des femmes, des personnalités, des anonymes et des bénévoles qui déclament le message : « Je ne supporte pas les bleus ». L’artiste Tyrsa a également rejoint l’aventure en imaginant la typographie de la signature.

Un message qui prend une résonance particulière à 10 jours du premier match de l’Euro : “Prendre la parole dans cette atmosphère de liesse et d’effervescence où tout un pays est derrière son équipe avec le slogan “Je ne supporte pas les bleus“ s’est imposé comme une évidence. Le double sens du message donne toute sa force à la campagne qui a pour but d’interpeller l’opinion publique sur un sujet aussi grave que tabou. » Helmi, DIVISION. jenesupportepaslesbleus.com

 

jenesupportepaslesbleus-2

Commentaires

Derniers Articles

 

Quand le film « Ça » envahit les rues de Paris

Les logos célèbres entrent à Poudlard

Le frère de Pablo Escobar menace Netflix pour « Narcos »

Installation d’un pilier à câlins géant dans la gare de Tokyo

Un designer fabrique un cv LEGO pour postuler dans des agences

Si « Ça » était une série animée

Il a fabriqué la plus grosse game boy du monde

L’Islande teste le passage piéton 3D

Si les princesses Disney vivaient en 2017

Philippines : bienvenu dans le futur avec cet éco-resort

Elle découvre un pénis géant dans « Maya, l’abeille », Netflix retire l’épisode

La maison de « La Vie de famille » va être détruite

Le nuage magique de Son Goku devient un pouf

Wes Anderson dévoile le trailer de « Isle of Dogs »

100 street artists relookent un château français abandonné

Carrefour lance son « Marché interdit » de produits illégaux

Fan d’Harry Potter, ce professeur de 4ème a transformé sa classe en Poudlard

Trois colocataires réalisent un « The Floor is Lava » digne d’Hollywood

Pantone dévoile les 12 couleurs tendances pour 2018

Les « Goonies » réunis, 32 ans après

Ce compte Instagram compile les textos d’amoureux

Un gâteau à l’effigie de Grippe-Sou le clown

Ouverture d’un bar inspiré par la série « Peaky Blinders »

Une version VHS de « Thor: Ragnarok »

c7ce4fd8a18d1bfe7483fe75e354ca6b\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\