« Je ne supporte pas les bleus », la nouvelle campagne contre les violences conjugales

Pendant la durée de l’Euro 2016, 10 femmes vont mourir en France sous les coups de leur compagnon. L’association Elle’s Imagine’nt se mobilise avec le soutien de Division et Buzzman, lors de ce moment médiatique et symbolique. L’objectif : dénoncer les violences au sein du couple, sensibiliser le plus grand nombre et récolter des dons à travers la campagne : « Je ne supporte pas les bleus ». Créée en 2009, l’association Elle’s Imagine’nt, composée de professionnels et de bénévoles, aide avec constance et douceur, les personnes victimes de violences conjugales, que ces violences soient verbales, psychologiques, physiques, sexuelles ou économiques.

« 1 Française sur 10 subit des violences conjugales »

“Aujourd’hui, 1 Française sur 10 subit des violences conjugales. Leurs conséquences sont dramatiques sur les femmes et sur les enfants. Avec de tels chiffres, vous croisez quotidiennement des victimes : dans les transports, dans votre immeuble, dans votre entreprise. Vous pouvez les aider concrètement en participant à notre campagne de dons. “ Bérénice Sylvain – Vice- présidente de l’association. Afin de sensibiliser et de mobiliser le grand public sur ce fléau, Elle’s Imagine’nt lance cette vaste campagne de communication avec le soutien de nombreuses personnalités telles que Laurence Ferrari, Oxmo Puccino, Raymond Domenech, ou encore Frank Lebœuf.

Sur une idée originale d’Helmi qui s’est entouré de l’agence Buzzman, de la société de production Division et du photographe Cyril Masson, cette campagne de sensibilisation se compose d’un film et d’une série de portraits mettant en scène des hommes et des femmes, des personnalités, des anonymes et des bénévoles qui déclament le message : « Je ne supporte pas les bleus ». L’artiste Tyrsa a également rejoint l’aventure en imaginant la typographie de la signature.

Un message qui prend une résonance particulière à 10 jours du premier match de l’Euro : “Prendre la parole dans cette atmosphère de liesse et d’effervescence où tout un pays est derrière son équipe avec le slogan “Je ne supporte pas les bleus“ s’est imposé comme une évidence. Le double sens du message donne toute sa force à la campagne qui a pour but d’interpeller l’opinion publique sur un sujet aussi grave que tabou. » Helmi, DIVISION. jenesupportepaslesbleus.com

 

jenesupportepaslesbleus-2

Commentaires

Derniers Articles

 

Quand l’histoire de l’art rencontre 2017

Une bouée taureau pour faire du rodéo

Celeste continue de parodier les photos de stars

« ÇA » dévoile son nouveau trailer cauchemardesque

Un street artiste et un styliste investissent une maison abandonnée juste avant sa destruction

Un acteur de Game of Thrones ouvre sa boulangerie

Réalité augmentée : il reproduit le clip « Take on Me » dans son salon

Le costume « Fu.. You » de Conor McGregor disponible à la vente

Le créateur des « Simpsons » aux manettes d’une série pour Netflix

The Tokyoiter : Tokyo illustré dans le style du New Yorker

Paris : la start-up Popchef propose des congés illimités à ses employés

Le street artiste Tom Bob s’empare des rues de New-York

Le retour du groupe Manau pour les 20 ans de « La Tribu de Dana »

Un musée subaquatique va ouvrir à Marseille

Quand une artiste transforme les vergetures

IconSpeak, 40 icônes universelles sur un t-shirt pour communiquer dans le monde entier

The Trip: des cours immersifs d’indoor cycling devant un écran géant

Bande-annonce haletante pour Westworld saison 2

Ces animaux en papier prennent vie avec un éventail

« Thriller » s’invite dans le premier trailer de Stranger Things S02

Un ancien van de surveillance du FBI en vente sur eBay

Nantes : exposition H.R. Giger, le créateur d’Alien

Michael Phelps défie un grand requin blanc à la nage

Il ôte d’anciens tatouages racistes gratuitement

051f16b3e57f93b4f19a06af4fa9e5f8_____________________________