« Je ne supporte pas les bleus », la nouvelle campagne contre les violences conjugales

Pendant la durée de l’Euro 2016, 10 femmes vont mourir en France sous les coups de leur compagnon. L’association Elle’s Imagine’nt se mobilise avec le soutien de Division et Buzzman, lors de ce moment médiatique et symbolique. L’objectif : dénoncer les violences au sein du couple, sensibiliser le plus grand nombre et récolter des dons à travers la campagne : « Je ne supporte pas les bleus ». Créée en 2009, l’association Elle’s Imagine’nt, composée de professionnels et de bénévoles, aide avec constance et douceur, les personnes victimes de violences conjugales, que ces violences soient verbales, psychologiques, physiques, sexuelles ou économiques.

« 1 Française sur 10 subit des violences conjugales »

“Aujourd’hui, 1 Française sur 10 subit des violences conjugales. Leurs conséquences sont dramatiques sur les femmes et sur les enfants. Avec de tels chiffres, vous croisez quotidiennement des victimes : dans les transports, dans votre immeuble, dans votre entreprise. Vous pouvez les aider concrètement en participant à notre campagne de dons. “ Bérénice Sylvain – Vice- présidente de l’association. Afin de sensibiliser et de mobiliser le grand public sur ce fléau, Elle’s Imagine’nt lance cette vaste campagne de communication avec le soutien de nombreuses personnalités telles que Laurence Ferrari, Oxmo Puccino, Raymond Domenech, ou encore Frank Lebœuf.

Sur une idée originale d’Helmi qui s’est entouré de l’agence Buzzman, de la société de production Division et du photographe Cyril Masson, cette campagne de sensibilisation se compose d’un film et d’une série de portraits mettant en scène des hommes et des femmes, des personnalités, des anonymes et des bénévoles qui déclament le message : « Je ne supporte pas les bleus ». L’artiste Tyrsa a également rejoint l’aventure en imaginant la typographie de la signature.

Un message qui prend une résonance particulière à 10 jours du premier match de l’Euro : “Prendre la parole dans cette atmosphère de liesse et d’effervescence où tout un pays est derrière son équipe avec le slogan “Je ne supporte pas les bleus“ s’est imposé comme une évidence. Le double sens du message donne toute sa force à la campagne qui a pour but d’interpeller l’opinion publique sur un sujet aussi grave que tabou. » Helmi, DIVISION. jenesupportepaslesbleus.com

 

jenesupportepaslesbleus-2

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement