Au Japon, les plaques d’égout deviennent des œuvres d’art

Il est vrai que les plaques d’ égout n’ont rien de bien ragoûtants. Elles auraient même tendance à ternir quelque peu le paysage urbain. Pour remédier à cela, les japonais ont eu la bonne idée de les métamorphoser en splendides oeuvres d’art, symboles de la culture japonaise.

Admirez les plaques d’ égout

Sont déjà recensées pas moins de 12 000 figures de la culture japonaise dans près de 1 700 villes et villages, répartis dans tout le pays. Ce phénomène rassemble une communauté de fans qui ne cessent de grandir parmi les japonais mais aussi parmi les touristes. En effet, ils sont de plus en plus nombreux à partir en quête de ces oeuvres pas tout à fait comme les autres. Certains passionnés n’hésitent pas à parcourir de nombreux kilomètres à la recherche des plus beaux ornements et vont même jusqu’à décalquer les modèles ou les immortaliser en photo pour pouvoir les collectionner. Face à un tel succès, GKP, une entreprise japonaise a donc décidé de lancer une série de cartes à collectionner à l’effigie des plaques d’égout, disponibles gratuitement dans les bâtiments publics.

Un vrai phénomène de société pour ce nouveau genre de chasse au trésor, qui permet de voyager tout en partant à la découverte des secrets et du passé des villes.

Ainsi, chaque oeuvre se rapporte au folklore ou à l’histoire du lieu dans lequel elle se trouve : un château fort pour Osaka, un pont pour le port de Yokohama ou le Mont Fudji pour la ville du même nom. Tama City, à l’ouest de Tokyo, s’est quant à elle, offerte une icône plus contemporaine mais pas moins mythique : la célèbre Hello Kitty qui orne une dizaine de plaques d’égout autour d’un parc d’attractions pour enfants.

Un peu d’histoire…

Cette mode date d’environ 40 ans, époque à laquelle le service des égouts japonais a décidé d’agir pour redorer l’image de son industrie. Les premières plaques étaient ornées de motifs simples comme des nuages ou des étoiles qui visaient avant tout à créer du relief pour empêcher les piétons ou les véhicules de glisser. Puis, au fur et à mesure, les dessins ont évolué vers des motifs de plus en plus complexes.

Cependant au vu de leur coût élevé, seulement une infime partie des 15 millions de plaques ont été métamorphosé. Ce qui les rend d’autant plus rares et précieuses !

Commentaires

Derniers Articles

 
santiago bibliotheque metro

Les distributeurs de livres du métro de Santiago au Chili

aston martin james bond

L’Aston Martin de James Bond en vente pour la bonne cause

Puma, Bait et Marvel créent les baskets Black Panther

sequins

Le maillot de bain réversible en sequins

Arnold Schwarzenegger rejoint Michael Fassbender dans « Kung Fury »

Il crée de superbes mandalas avec des pierres et des feuilles

Les bagues triptyque d’animaux de Mary Lou

Flyride, le premier jet ski volant

furbies orgue

Créer un orgue avec des Furbies

indestructibles 2

Nouveau trailer pour Les Indestructibles 2 !

Ses photos rendent hommage à l’âge d’or de la peinture néerlandaise

Lancement d’une collection de boxers Saint Seiya

batman ninja

Batman Ninja : l’anime japonais se dévoile dans un second trailer

Un chef japonais a trouvé comment allier streetwear et onigiris

Offrez-vous un diner à Poudlard pour la Saint-Valentin

God of War 4: une projection géante sur un terrain de basket

Cette artiste personnifie les pays en mode badass

histoire de l'art en une minute

Toute l’histoire de l’art illustrée en une minute

glace au piment

La glace au piment la plus hardcore du monde est en Écosse

Toy Story par d'attraction

Le parc d’attractions Toy Story ouvrira cet été en Floride

JO 2018 : les skieurs américains en tenue de super-héros !

FILA lance une collection de chaussures Pokémon

PyeongChang : 1200 drones dans le ciel pour la Cérémonie d’Ouverture

Les meilleurs cadeaux de la Saint Valentin pour mec sans inspiration