Istanbul : payer son trajet en métro avec des bouteilles en plastique

À l’heure où le débat sur la transition écologique est sur toutes les lèvres, certains n’hésitent pas à prendre des initiatives originales. C’est le cas de la Turquie un pays où la gestion des déchets est particulièrement difficile. À Istanbul, les autorités ont donc trouvé un bon moyen pour sensibiliser les habitants au recyclage.

Une avancée écologique qui en appelle d’autres

Cette initiative innovante repose sur le moyen de paiement du trajet en métro. Au lieu de dépenser son argent, le métro d’Istanbul propose désormais d’échanger son trajet contre des bouteilles en plastique. Le principe n’est actuellement qu’en phase de test dans la plus grande ville de Turquie. Ainsi, depuis maintenant plusieurs semaines, des machines ont disposé à côté des traditionnels guichets, où l’on peut mettre dans un trou ses bouteilles en plastique ou encore des cannettes usagées.

https://platform.twitter.com/widgets.js

En échange de chacune des dépositions, la machine donne quelques centimes qui sont alors directement crédités sur la carte de transports des utilisateurs. Ce projet est en tout cas une avancée dans un pays où la transition écologique n’était pas vraiment au centre des débats. Une initiative qui, qui c’est, pourra peut-être inspirer d’autres pays ? 

Cette mesure n’est pas la seule prise par le gouvernement turc puisque à partir du mois de janvier 2019, les sacs en plastique vont devenir payants. En effet, à peine 11% des 31 millions de tonnes de déchets que la Turquie produit chaque année sont recyclés. « Nous polluons les sols et l’environnement avec du plastique, des métaux et du verre qui restent dans la nature pendant des années. Nous utilisons un sac en plastique pendant 12 minutes en moyenne. Après 12 minutes, il devient un déchet », déclare Oya Güzel de la fondation turque « Occupte-toi de tes déchets » à l’AFP,  « Notre objectif est d’atteindre un taux de recyclage de 35% d’ici cinq ans. Ce n’est pas beaucoup, mais nous sommes convaincus que nous pouvons faire des progrès ». Les choses bougent. 

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion