Le maître de l’animation japonaise Isao Takahata est décédé

Réalisateur de génie ayant révolutionné le monde de l’animation, Isao Takahata s’est éteint hier à l’âge de 82 ans. Retour sur son parcours.

Isao Takahata nait en 1935 au Japon. Issu d’une famille nombreuse, le jeune étudiant se passionne pour la littérature française et notamment la poésie de Jacques Prévert. C’est ainsi qu’il découvre le monde de l’animation grâce au film Le Roi et l’Oiseau dont les dialogues avaient été écrits par Jacques Prévert lui-même.

View this post on Instagram

📽🎞🎥 Japan anime giant Isao Takahata dies at 82.We'd like to thank him for all of the dreams he brought to life. Isao Takahata:Like it ot not, a caterpillar must first live as a chrysalis before becoming a butterfly. Maybe I remember those days because I am going through a chrysalis stage. دوست داشته باشی یا نداشته باشی یک کرم ابریشم ابتدا باید مثل یه پیله زندگی کنه قبل اینکه بشه یک پروانه. ممکنه منم اون روزا رو بیاد بیارم چون منم دارم این مرحله پیله رو تجربه میکنم. #isaotakahatta#ghiblistudio#graveofthefireflies#thetaleofprincesskaguya#onlyyesterday#myneighborstheyamadas#japanesefilmdirector#director#animator#screenwriter#anime#animefilms#top250#imdb#studioghibli#hayaomiyazaki#高畑勲##ジブリ#ghibli #火垂るの墓#節子#高畑勲監督#高畑勲#追悼#水彩色鉛筆#水彩画#水彩#感謝をこめて#illustraion

A post shared by paracin (@paracin_ms) on

En 1959, il débute sa carrière au sein des studios d’animation Toei. Il y rencontre son acolyte de tout temps Hayao Miyazaki avec qui il fonde quelques années plus tard le désormais célèbre studio Ghibli. Leur collaboration et leur amitié connaitront des hauts et des bas, Hayao souffrant de rester dans l’ombre d’Isao.

Isao Takahata ou la révolution des films d’animation

Premier réalisateur à créer des films d’animation à la manière de documentaires ou pour traiter de sujets sérieux à une époque où les dessins animés se résument à Disney, Isao Takahata signera de nombreux chef-d’œuvres dont le plus emblématique reste Le tombeau des Lucioles. Un film qui présente un Japon en crise, en pleine Seconde Guerre Mondiale à travers le regard poétique de deux jeunes enfants.

Une bien triste nouvelle pour tous les admirateurs du travail de ce grand artiste.

View this post on Instagram

#火垂るの墓 #高畑勲

A post shared by Hideo Kojima (@hideo_kojima) on

Commentaires

Derniers Articles

 

Le film Playmobil dévoile une première image

Une fresque Robin Williams apparaît à Chicago

Les marque-pages créatifs d’Olena

Les sculptures culinaires avec de vieux matelas compilées dans un livre

Richard Madden de Game of Thrones pressenti pour incarner James Bond

Le robots en origami de Dani Alba

La chorégraphie Harry Potter de ces lycéens devient virale

Il réalise des clichés d’Hawaï façon « Inception »

Umbro présente sa première chaussure de football sans lacets

Halloween : un déguisement pour bébé « The Office » ?

Thomas Ngijol en « Black Snake » débarque cet hiver

Dans de ce restaurant, l’addition varie en fonction de vos followers Instagram

L’exposition Sergio Leone ouvre à Paris

Aladdin : un premier teaser pour le remake de Guy Ritchie

Deux Toulousains lancent une bière au cassoulet

Des espèces en voie d’illuminations au Jardin des Plantes

Paris : quand Mark Hamill découvre un street-art de Carrie Fisher rue Princesse

Stephen King : le remake de « Simetierre » dévoile son trailer

Pamela Anderson se met en cage pour la cause animale

Cet hôtel propose 32 chambres-capsules dignes d’un vaisseau spatial

Une incroyable tortue de mer en body-painting

Tom et Jerry : ce fan japonais sculpte tous les traumatismes de Tom

Rennes : il installe son salon dans le métro pour regarder Netflix

Le compte Instagram d’un motion designer fan de pop culture