Amnesty International France lance sa 1ère campagne sur son indépendance financière

En amont de la sortie de son rapport annuel sur l’état des droits humains dans le monde, Amnesty International France lance sa 1ère campagne de communication sur son indépendance financière et appelle au soutien du grand public qui, seul, lui permet de mener à bien sa mission.

« L’indépendance est une force pour Amnesty International, explique Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International France. Financièrement indépendants des gouvernements et des multinationales, nous pouvons jouer notre rôle de contre-pouvoir quels que soient les Etats, les idéologies politiques, religieuses ou philosophiques. Quels que soient les intérêts économiques ».

« Amnesty International dénonce les violations des droits humains à travers le monde en toute impartialité, poursuit Geneviève Garrigos, qu’il s’agisse de dénoncer l’utilisation d’enfants soldats en Afrique centrale, la pollution des industries extractives en Asie ou encore l’assassinat de journalistes en Europe de l’Est, nous sommes libres de nos choix grâce au soutien financier de nos membres et de nos donateurs ».

« L’argent ne nous empêchera jamais de voir la réalité »

Afin de transmettre ce message l’agence TBWA\Paris a réalisé pro bo nocette campagne autour du concept de « l’argent qui cache » et de « l’argent qui révèle ». « L’argent qui cache » étant l’argent qui contribue, pour des questions d’intérêts économiques ou politiques aux violations de droits humains. « L’argent qui révèle » est celui des donateurs et des membres dont Amnesty International a besoin pour dénoncer et continuer à enquêter sur ces violations.

La campagne de communication se décline sur différents supports : un spotdiffusé à titre gracieux à la télévision, dans les cinémas et sur le web et 3 visuelsdénonçant 3 exemples de violations de droits humains (enfants soldats, pollution des industries extractives et répression de la liberté d’expression) affichés dans le métro parisien et publiés en presse écrite, toujours à titre gracieux.

Le prix de l’indépendance

Les dons collectés par Amnesty International sont destinés à soutenir l’ensemble de sa mission partout dans le monde ; sa recherche et ses actions qui s’étendent aujourd’hui à tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948.

Les enquêtes, menées par les chercheurs de l’association sur le terrain, se basant sur une multiplicité de sources et le recoupement systématique des informations, donnent lieu à la publication régulière de communiqués et documents dont le rapport annuel, qui couvre chaque année près de 160 pays et territoires.

A partir de ces informations fiables et crédibles, Amnesty International agit également pour mettre en place des mécanismes prévenant de nouvelles exactions. L’association mène des actions de plaidoyer auprès des autorités et décideurs (gouvernements, organisations internationales, groupes armés, entreprises et autres agents non gouvernementaux), avec le soutien des militants mobilisés (écritures de lettres et signatures de pétitions, rassemblements et manifestations, débats publics et éducation aux droits humains) et de l’opinion publique.

« Seuls les dons des personnes permettent à Amnesty International de poursuivre sa mission, conclut Geneviève Garrigos. L’association appelle à la générosité et au soutien du public pour permettre à tous de contribuer à la construction d’un monde plus juste ».

Notes aux rédacteurs

La transparence de ses comptes est essentielle pour Amnesty International France. Agréée par le Comité de la charte du don en confiance, l’association se soumet à son contrôle pour le respect des principes de la charte de déontologie (Cf. Rapport financier et Rapport d’activités 2011 disponibles sur amnesty.fr).

Sur Dailymotionwww.dailymotion.com/video/xqkyzs_independance-amnesty-international_webcam

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Un clip de rap vintage signé Greenpeace dénonce la surconsommation de viande

Elle place des couleurs Pantone sur les lieux de ses voyages

Les plus belles photos prises à l’Iphone en 2018

France : des cabanes-bibliothèques gratuites sur les plages

Belgique : 150 sculptures de sable Disney à Ostende

Une nouvelle fresque Kylian Mbappé à Bondy

Les Pokemon en papier de Tomly

Omar Sy en Arsène Lupin dans une série signée Netflix

Elles installent des photos de femmes non-retouchées dans le métro parisien

Une gigantesque statue de Jeff Goldblum installée à Londres

Ses robes en pochoirs nous font voyager en Égypte

Mamma Mia 2 : une colonne Morris transformée en cabine de karaoké

Adidas n’utilisera plus que du plastique recyclé d’ici à 2024

LEGO dévoile l’Aston Martin DB5 de James Bond

Paris : il filme la victoire des Bleus avec sa caméra VHS

Les machines à coudre Singer vous proposent de coudre la deuxième étoile

Une série adaptée du film « Creepshow » pour 2019

Le street pixel art de Pappas Pärlor

Bohemian Rhapsody, le biopic sur Queen, dévoile un nouveau trailer

Un marathon Harry Potter au Grand Rex en octobre

Les petits mondes en papier découpé de Li-Yu Lin

Les Razmoket vont faire leur retour dans un film et une série

Un graphiste imagine le prochain maillot de l’équipe de France

La photo virale d’Emmanuel Macron au Mondial largement détournée