L’Institut national de l’audiovisuel va lancer son service de VOD

Les Shadoks, Belphégor, Thierry La Fronde, Les Rois maudits… L’Institut national de l’audiovisuel (INA) va lancer en mars 2015 un service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), qui permettra en illimité de regarder, sur internet, plus de 25.000 programmes (fictions, documentaires, séries…), ont annoncé ses dirigeants ce lundi.

Premier groupe audiovisuel public à se lancer sur ce créneau, l’INA permettra ainsi, pour quelques euros par mois, de retrouver, en streaming, des séries phares de la télévision française comme « Thierry La Fronde« , « Belphégor« , « Les Shadoks » ou « Les Rois Maudits », a expliqué le responsable des éditions multimédias Stéphane Ramezi.

moins de 8 euros par mois

Ce service, qui devrait être facturé nettement en dessous de 8 euros par mois des services de vidéos à la demande existants, sera accessible sur le site ina.fr, par tablette ou ordinateur, ou sur les télévisions connectées à internet ou encore sur certaines box ADSL ou câble qui offrent internet sur les téléviseurs. L’INA proposait déjà, depuis 2006, un service de vidéo à la demande qui permettait d’acheter à la pièce, par téléchargement définitif, une partie de son vaste catalogue. L’Institut met aussi à disposition 350.000 contenus gratuits, dont beaucoup d’émissions d’actualités.

Parmi les programmes de l’INA les plus vendus en VOD figurent le téléfilm Dom Juan (1965), de Marcel Bluwal, adaptation de Molière avec Michel Piccoli et Claude Brasseur, « La Section Anderson » (1967), documentaire de Pierre Schoendoerffer sur la guerre du Vietnam, des séries comme « Les Rois maudits » (1972-1973), « Belle et Sébastien » (1965) de Cécile Aubry, « Vidocq » (1967) avec Claude Brasseur, de grandes émissions comme « Dim Dam Dom » (1965-1970) et « 5 colonnes à la Une » (1959-1968), ou encore « Les Shadoks ».

L’INA a sorti aussi certains séries en DVD, qui se sont bien vendues. La saga des « Rois Maudits« , tirée du livre de Maurice Druon, a connu un regain de succès parmi les ventes de l’INA depuis que l’auteur de « Game of Thrones », l’américain George R.R. Martin, a déclaré s’en être inspiré. L’Institut proposera sur ce service des programmes produits par les télévisions françaises, surtout publiques, essentiellement des années 60, 70 et 80. Car depuis les années 2000, la législations a obligé les télévisions à recourir à des sociétés de production externes, qui deviennent détentrices des droits.

Les services de SVOD se développent en France avec l’arrivée de l’américain Netflix, le renforcement du service de Canal+, Canalplay. Orange envisage une offre avec des partenaires, et France Télévisions réfléchit également à se lancer sur ce créneau. Via AFP et ina.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Anuko, le chien le plus grincheux du monde pose pour Noël !

Ce cycliste italien crée un kit de représailles… explosif

Ce graphiste reproduit des pochettes d’albums cultes avec des chats

WWF lance un pull de Noël qui dénonce une dure réalité

The Star Wars ou la bande-annonce créée avec les illustrations d’origine de 1975

Peaky Blinders a désormais sa gamme de spiritueux

Il joue le thème de Star Wars avec des calculatrices !

Ils craquent pour la boule de Noël « Piège de cristal »

Normandie : un street-artist fan de Dragon Ball transforme un ancien blockhaus

Les 25 photos les plus populaires de 2017 selon Flickr

Cette ligne activewear Harry Potter vous garantit la victoire

Le retour d’Olive et Tom en 2018 se dévoile dans un trailer !

Pour Hanukkah, Pornhub offre l’accès à sa plateforme Premium

Depuis 2003, cette famille s’amuse à créer la carte de Noël la plus moche

Quand des inconnus tentent d’imiter Chewbacca

Greenpeace convoque Voldemort, Dark Vador et Alien dans sa dernière campagne

Il crée des œuvres avec des objets du quotidien pour illustrer son obsession de l’ordre

Taïwan: ce coiffeur propose la coupe Donald Trump « Hair Tattoo »

Nike invente les baskets moches de Noël

Son faux restaurant devient N°1 sur Tripadvisor en 6 mois

Design : les 10 meilleurs posts Instagram par Dezeen

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Star Wars: Columbia lance une collection inspirée de l’Empire contre-attaque

Au Cambodge, ce photographe les prend en photo et leur offre leur premier portrait

31a56e260920d8b1b2cb92b1fec930bcuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu