L’Institut national de l’audiovisuel va lancer son service de VOD

Les Shadoks, Belphégor, Thierry La Fronde, Les Rois maudits… L’Institut national de l’audiovisuel (INA) va lancer en mars 2015 un service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), qui permettra en illimité de regarder, sur internet, plus de 25.000 programmes (fictions, documentaires, séries…), ont annoncé ses dirigeants ce lundi.

Premier groupe audiovisuel public à se lancer sur ce créneau, l’INA permettra ainsi, pour quelques euros par mois, de retrouver, en streaming, des séries phares de la télévision française comme « Thierry La Fronde« , « Belphégor« , « Les Shadoks » ou « Les Rois Maudits », a expliqué le responsable des éditions multimédias Stéphane Ramezi.

moins de 8 euros par mois

Ce service, qui devrait être facturé nettement en dessous de 8 euros par mois des services de vidéos à la demande existants, sera accessible sur le site ina.fr, par tablette ou ordinateur, ou sur les télévisions connectées à internet ou encore sur certaines box ADSL ou câble qui offrent internet sur les téléviseurs. L’INA proposait déjà, depuis 2006, un service de vidéo à la demande qui permettait d’acheter à la pièce, par téléchargement définitif, une partie de son vaste catalogue. L’Institut met aussi à disposition 350.000 contenus gratuits, dont beaucoup d’émissions d’actualités.

Parmi les programmes de l’INA les plus vendus en VOD figurent le téléfilm Dom Juan (1965), de Marcel Bluwal, adaptation de Molière avec Michel Piccoli et Claude Brasseur, « La Section Anderson » (1967), documentaire de Pierre Schoendoerffer sur la guerre du Vietnam, des séries comme « Les Rois maudits » (1972-1973), « Belle et Sébastien » (1965) de Cécile Aubry, « Vidocq » (1967) avec Claude Brasseur, de grandes émissions comme « Dim Dam Dom » (1965-1970) et « 5 colonnes à la Une » (1959-1968), ou encore « Les Shadoks ».

L’INA a sorti aussi certains séries en DVD, qui se sont bien vendues. La saga des « Rois Maudits« , tirée du livre de Maurice Druon, a connu un regain de succès parmi les ventes de l’INA depuis que l’auteur de « Game of Thrones », l’américain George R.R. Martin, a déclaré s’en être inspiré. L’Institut proposera sur ce service des programmes produits par les télévisions françaises, surtout publiques, essentiellement des années 60, 70 et 80. Car depuis les années 2000, la législations a obligé les télévisions à recourir à des sociétés de production externes, qui deviennent détentrices des droits.

Les services de SVOD se développent en France avec l’arrivée de l’américain Netflix, le renforcement du service de Canal+, Canalplay. Orange envisage une offre avec des partenaires, et France Télévisions réfléchit également à se lancer sur ce créneau. Via AFP et ina.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement