Les illusions d’optique en body art de Johannes Stötter

Cette année, se tiendra au mois de juillet la 10ème édition du festival mondial du body painting. L’occasion de faire de belles découvertes artistiques, à l’image du travail de cet artiste spécialisé dans l’illusion d’optique.

Des illusions délirantes    

Johannes Stötter est un musicien et artiste spécialiste du body painting. Passionné par la couleur et le spirituel relatif à la nature, il excelle dans le body art depuis de nombreuses années, et demeure l’un des artistes phares du festival mondial de body art, récompensé du titre de champion.

Grâce à l’utilisation de peintures à UV et la mise en scène de deux corps peints assemblés, ces illusions d’optiques apparaissent et donnent vie à de véritables performances artistiques vivantes. On découvre alors un caméléon plus vrai que nature ou encore, une grenouille, un loup et même le singe Rafiki du Roi Lion.

Pour cette dernière réalisation, Stötter présente l’envers du décor :

« Contrairement à mes autres illusions d’optique animales, j’ai découvert la position du mandrill en expérimentant les positions du corps. Tout a commencé avec la demande d’un jeune homme qui voulait offrir un body painting à sa copine pour son anniversaire. Lorsque nous nous sommes rencontrés, la jeune femme a évoqué l’idée d’être peinte avec son petit ami pour donner vie à une illusion animale. J’ai donc commencé par réaliser quelques croquis pour voir quelles étaient les possibilités. Ils m’ont par la suite montré une photo sur laquelle ils étaient tous deux dans une position intéressante (elle, couchée sur son dos). J’ai pris quelques jours à esquisser le mandrill. Au cours de la réalisation, nous avons été confronté à des difficultés : l’homme devait supporter le poids du corps de sa copine pendant de longues heures, tout comme la jeune fille qui devait se tenir dans une position inconfortable pendant longtemps. Heureusement, celle-ci est une sportive de haut niveau et j’ai donc pu peindre tranquillement pendant qu’elle tenait la pose. La peinture entière m’a pris environ quatre heures. J’ai été aidé par un assistant pour gagner un peu de temps et soulager les modèles. « 

Un travail incroyablement créatif !

Lire aussi : ce photographe réalise d’étonnantes illusions d’optiques

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement