Il transforme des ruines en sacs de créateurs

S’offrir un sac à main de marque n’est plus un luxe (ou presque !). Cet artiste s’est amusé à transformer des structures en béton abandonnées en sacs de créateurs.

Des sacs de créateurs version XXL

Le street-artiste Thrashbird basé à Los Angeles est surtout connu pour ses pochoirs et ses peintures engagés, qui mêlent humour et commentaires socio-politiques. La majeur partie du temps, ces oeuvres sont réalisées en ville, dans des endroits très visibles sur des façades ou des panneaux publicitaires.

Pour son dernier projet intitulé « Vallée des valeurs secrètes », Thrashbird s’est aventuré hors des sentiers battus et a jeté son dévolu sur un site industriel abandonné. Sur place, il a transformé des structures délabrées en répliques de sacs de créateurs haut de gamme. Et tout cela seulement à partir de peinture et d’objets trouvés à proximité du site comme des pneus ou du bois qui font office de poignée ou de sangle.

Un message bien loin d’être superficiel…

Lors d’une expédition en Oregon, l’artiste parle d’une visite sur une ancienne centrale électrique qui l’a inspirée :

« J’ai été frappé de voir la structure créée par l’homme s’effondrer avec le temps, comme si celle-ci retournait à la terre en poussière. La métaphore était trop grande pour que j’en reste ici. »

Ce projet a donc pour objectif de mettre en garde contre l’embellissement partiel et l’obsession de la société pour le consumérisme, plaisir bien éphémère qui finit par disparaître pour ne laisser que la nature.

« Nous nous battons pour obtenir de la reconnaissance et un but dans la société, explique-t-il, nous consommons pour exposer notre succès avec un mépris total pour les gens et la planète touchés par notre surconsommation négligente. Notre mesure du succès a été faussée. Nous sommes arrivés à un point où les biens matériels et le statut social sont devenus plus importants que les liens qui nous unissent les liens aux autres. »

Un message fort qui est, une nouvelle fois, subliment transmis grâce au street-art.

 

 

 

Commentaires

Derniers Articles

 

La sortie d’Indiana Jones 5 repoussée à 2023

Nike célèbre les 50 ans du UNO avec une Air Force 1

Des musées de Vienne créent un OnlyFans pour des oeuvres d’art

DUNE : les skins Zendaya et Timothée Chalamet sur Fortnite

« SOS Fantômes : L’Héritage » dévoile sa nouvelle bande-annonce

Une parodie de « Squid Game » avec Rami Malek

Des cafés Tom & Jerry ouvrent au Japon

Adidas lance des sneakers « Maman, j’ai raté l’avion ! »

The Batman avec Robert Pattinson dévoile un trailer très sombre

Un dôme transparent sur un toit londonien signé Alexander McQueen

Jurassic Park dévoile son nouveau Flipper

En Espagne, une résidence Airbnb attire les fans de « Squid Game »

Goldorak revient dans une nouvelle BD française

Une nouvelle saison de « Sauvés par le Gong » débarque en Novembre

Orelsan : une exposition sur 245 km à ciel ouvert

Voyagez dans un train décoré par Wes Anderson

Hair : le court-métrage de CUT BY FRED pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

Abu Dhabi vient d’organiser un Squid Game grandeur nature

LEGO va supprimer les catégories « filles/garçons » pour ses jouets

Le remake de « Maman, j’ai raté l’avion ! » dévoile son trailer

Le prochain SCREAM dévoile sa bande-annonce

Une fresque de Kanye West mise en vente en NFT

Le nouveau Superman est bisexuel dans un Comics

Astérix et le griffon : le prochain album d’Astérix se dévoile