Il transforme des ruines en sacs de créateurs

S’offrir un sac à main de marque n’est plus un luxe (ou presque !). Cet artiste s’est amusé à transformer des structures en béton abandonnées en sacs de créateurs.

Des sacs de créateurs version XXL

Le street-artiste Thrashbird basé à Los Angeles est surtout connu pour ses pochoirs et ses peintures engagés, qui mêlent humour et commentaires socio-politiques. La majeur partie du temps, ces oeuvres sont réalisées en ville, dans des endroits très visibles sur des façades ou des panneaux publicitaires.

Pour son dernier projet intitulé « Vallée des valeurs secrètes », Thrashbird s’est aventuré hors des sentiers battus et a jeté son dévolu sur un site industriel abandonné. Sur place, il a transformé des structures délabrées en répliques de sacs de créateurs haut de gamme. Et tout cela seulement à partir de peinture et d’objets trouvés à proximité du site comme des pneus ou du bois qui font office de poignée ou de sangle.

Un message bien loin d’être superficiel…

Lors d’une expédition en Oregon, l’artiste parle d’une visite sur une ancienne centrale électrique qui l’a inspirée :

« J’ai été frappé de voir la structure créée par l’homme s’effondrer avec le temps, comme si celle-ci retournait à la terre en poussière. La métaphore était trop grande pour que j’en reste ici. »

Ce projet a donc pour objectif de mettre en garde contre l’embellissement partiel et l’obsession de la société pour le consumérisme, plaisir bien éphémère qui finit par disparaître pour ne laisser que la nature.

« Nous nous battons pour obtenir de la reconnaissance et un but dans la société, explique-t-il, nous consommons pour exposer notre succès avec un mépris total pour les gens et la planète touchés par notre surconsommation négligente. Notre mesure du succès a été faussée. Nous sommes arrivés à un point où les biens matériels et le statut social sont devenus plus importants que les liens qui nous unissent les liens aux autres. »

Un message fort qui est, une nouvelle fois, subliment transmis grâce au street-art.

 

 

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Un clip de rap vintage signé Greenpeace dénonce la surconsommation de viande

Elle place des couleurs Pantone sur les lieux de ses voyages

Les plus belles photos prises à l’Iphone en 2018

France : des cabanes-bibliothèques gratuites sur les plages

Belgique : 150 sculptures de sable Disney à Ostende

Une nouvelle fresque Kylian Mbappé à Bondy

Les Pokemon en papier de Tomly

Omar Sy en Arsène Lupin dans une série signée Netflix

Elles installent des photos de femmes non-retouchées dans le métro parisien

Une gigantesque statue de Jeff Goldblum installée à Londres

Ses robes en pochoirs nous font voyager en Égypte

Mamma Mia 2 : une colonne Morris transformée en cabine de karaoké

Adidas n’utilisera plus que du plastique recyclé d’ici à 2024

LEGO dévoile l’Aston Martin DB5 de James Bond

Paris : il filme la victoire des Bleus avec sa caméra VHS

Les machines à coudre Singer vous proposent de coudre la deuxième étoile

Une série adaptée du film « Creepshow » pour 2019

Le street pixel art de Pappas Pärlor

Bohemian Rhapsody, le biopic sur Queen, dévoile un nouveau trailer

Un marathon Harry Potter au Grand Rex en octobre

Les petits mondes en papier découpé de Li-Yu Lin

Les Razmoket vont faire leur retour dans un film et une série

Un graphiste imagine le prochain maillot de l’équipe de France

La photo virale d’Emmanuel Macron au Mondial largement détournée