ITALIE : un jeu de téléréalité fait gagner un CDI aux candidats

La 7 met en concurrence trois chômeurs en stage dans une entreprise pour décrocher un CDI. L’émission s’appelle «IlContratto» (le contrat).

Mardi soir, la tension était palpable sur le plateau de la nouvelle émission de téléréalité italienne « Il Contratto », diffusée par La7. Au fond de la salle, un écran géant et, devant, trois sièges vides. Une petite annonce est projetée : « Recherche télévendeur senior. Qualités requises : esprit d’équipe, compréhension des logiques commerciales, capacité à s’entretenir avec des interlocuteurs de haut niveau. »

Un partenariat avec le le site Monster

Le texte est signé Monster, multinationale américaine, et promet un contrat à durée indéterminée. L’annonce est subitement remplacée par les candidats. Une femme et deux hommes : Giovanni, 32 ans, sicilien et diplômé de philosophie, Manuela, 39 ans, sarde et diplômée des Beaux-Arts, et Dario, 36 ans, de Milan et titulaire d’une licence en économie.
« Ces trois candidats ont été sélectionnés par Monster, explique la présentatrice. Ils auront trois mois de stage pour faire leurs preuves. Seul l’un d’eux remportera le contrat à durée indéterminée.»

Suivez les mésaventures des trois concurrents à l’intérieur de l’entreprise

Chaque mardi soir, pendant trois mois, les téléspectateurs pourront suivre les mésaventures des trois concurrents à l’intérieur de l’entreprise. L’émission a suscité un certain malaise dans la péninsule. « On est arrivé au fond, s’exclame Antonio Lombardi, président de l’association Alleanza Lavoro, spécialisée dans l’aide aux chercheurs d’emploi. Cela veut dire qu’on doit passer par la télévision pour parler du travail? C’est un sujet bien trop sérieux. »

Ce n’est pas un show. Nous ne mettons pas en jeu les contrats de travail

L’homme avoue avoir éteint son poste après les cinq premières minutes, attristé par le fait qu’en Italie « tout se joue comme au théâtre ». Piqué au vif lors du lancement de l’émission, le directeur de La7, Marco Ghigliani, avait tenté de justifier le programme. « Ce n’est pas un show. Nous ne mettons pas en jeu les contrats de travail. Nous suivons juste le parcours de candidats qu’une entreprise doit choisir », avait-il justifié à « La Repubblica ».
En recherche d’emploi depuis plusieurs mois, Alessio, 26 ans, acquiesce : « Il est important de faire comprendre aux Italiens à quel point c’est devenu angoissant de trouver un travail. Aujourd’hui, même qualifié, on reste sur le carreau. » Avec 29% de chômage chez les 15-24 ans en 2010, l’Italie atteint des records. « Ce n’est pas avec un plateau télé qu’on va préparer les gens au marché du travail, lâche Antonio Lombardi. L’université italienne devrait se poser des questions. C’est pendant les études qu’il faudrait aborder le problème. » ©LeParisien.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement