Horst Brandstätter, le papa des Playmobil est mort

Horst Brandstätter, propriétaire de PLAYMOBIL, est décédé le 3 juin 2015 à l’âge de 81 ans rapporte Le Monde. Il commença dans l’entreprise familiale en 1952, à l’âge de 19 ans, où il reçut une formation de tourneur fraiseur de moules.

À l’époque, l’entreprise était dirigée par ses deux oncles. Rapidement, il comprit que les machines et méthodes de travail utilisées étaient dépassées. Il n’avait que 21 ans lorsque, en tant que co-actionnaire, il encouragea l’innovation au sein de l’entreprise. C’est de cette période que date l’aversion d’Horst Brandstätter pour l’adage « on a toujours fait comme ça », qu’il jugeait rétrograde. Entrepreneur infatigable, il pensait autrement, convaincu qu’une entreprise et ses employés doivent sans cesse se développer pour faire face aux enjeux de demain. Ses qualités de visionnaire et ses réformes audacieuses assurèrent rapidement le succès de l’entreprise Brandstätter : en 1958, la production du « hula hoops » connut un énorme succès dans toute l’Europe.

Premier fabricant de jouet allemand

Lors du choc pétrolier du début des années 1970, Horst Brandstätter, qui se fiait toujours à son instinct, mit à nouveau ses compétences de chef d’entreprise à l’épreuve. Il demanda à son principal concepteur Hans Beck (1929 – 2009) de développer un concept de jouet entièrement nouveau, extensible à l’infini. Son objectif était d’obtenir la meilleure valeur de jeu possible en utilisant un minimum de plastique.

Premières figurines en 1974

C’est ainsi que naquirent les trois premières figurines de 7,5 centimètres – un indien, un chevalier et un ouvrier du bâtiment – présentées au grand public sous le nom de « PLAYMOBIL » au salon du jouet de Nuremberg en 1974. « À l’époque, leur succès nous a sauvés de la faillite », admit plus tard Horst Brandstätter, lui-même surpris par la fascination durable des enfants pour ce concept. « Tous ceux qui voient un Playmobil pour la première fois sont généralement peu impressionnés ; ça semble trop simple. Les adultes ne comprennent pas immédiatement les valeurs de jeux des Playmobil. Le secret de leur succès réside dans les histoires qu’ils suscitent dans l’imagination des enfants. »

Grâce aux PLAYMOBIL, l’entreprise de Brandstätter, dont il était jusqu’ici l’unique propriétaire, est devenue le premier fabricant de jouets en Allemagne. En 2014, les ventes mondiales du groupe Brandstätter s’élevaient à 595 millions EUR.
Via playmobil.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

The Haunting of Hill House aura une saison 2

Une date de sortie pour Space Jam 2

Elle décide de vivre en pleine forêt au milieu de 100 animaux

National Geographic va adapter l’Étoffe des Héros en série

Concours World Press Photo : les nommés dévoilés

Un appartement inspiré par le peintre Mondrian

L’accroche du nouveau film de Liam Neeson va vous « tuer »

Un terminal d’aéroport abandonné transformé en hôtel de luxe

GTA : Rockstar Games rend hommage à Karl Lagerfeld

Un vrai Combi Volkswagen constitué de 40.000 briques LEGO

Neil Gaiman va faire revivre la série « Monstres et Merveilles »

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh attaque le Youtubeur « CopyComic »

The Dirt : le biopic sur Mötley Crüe dévoile son trailer

Dessiner le cycle de la vie en 40 secondes

Star Wars : Le projet sur Obi-Wan sera finalement une série ?

Sine, la nouvelle adepte du cosplay low cost

Il transforme son camion en mini-librairie et parcourt l’Italie

Jump Force : une pub en trompe l’oeil dans le métro

Au Japon, des Samouraïs spécialistes de la propreté des rues

Le couturier Karl Lagerfeld est mort

Les maisons de nuit de Michael McCluskey

Quand le bento rencontre les films du Studio Ghibli

Netflix met fin à The Punisher et à Jessica Jones

Toutes les phobies dans un livre pop-up