Horst Brandstätter, le papa des Playmobil est mort

Horst Brandstätter, propriétaire de PLAYMOBIL, est décédé le 3 juin 2015 à l’âge de 81 ans rapporte Le Monde. Il commença dans l’entreprise familiale en 1952, à l’âge de 19 ans, où il reçut une formation de tourneur fraiseur de moules.

À l’époque, l’entreprise était dirigée par ses deux oncles. Rapidement, il comprit que les machines et méthodes de travail utilisées étaient dépassées. Il n’avait que 21 ans lorsque, en tant que co-actionnaire, il encouragea l’innovation au sein de l’entreprise. C’est de cette période que date l’aversion d’Horst Brandstätter pour l’adage « on a toujours fait comme ça », qu’il jugeait rétrograde. Entrepreneur infatigable, il pensait autrement, convaincu qu’une entreprise et ses employés doivent sans cesse se développer pour faire face aux enjeux de demain. Ses qualités de visionnaire et ses réformes audacieuses assurèrent rapidement le succès de l’entreprise Brandstätter : en 1958, la production du « hula hoops » connut un énorme succès dans toute l’Europe.

Premier fabricant de jouet allemand

Lors du choc pétrolier du début des années 1970, Horst Brandstätter, qui se fiait toujours à son instinct, mit à nouveau ses compétences de chef d’entreprise à l’épreuve. Il demanda à son principal concepteur Hans Beck (1929 – 2009) de développer un concept de jouet entièrement nouveau, extensible à l’infini. Son objectif était d’obtenir la meilleure valeur de jeu possible en utilisant un minimum de plastique.

Premières figurines en 1974

C’est ainsi que naquirent les trois premières figurines de 7,5 centimètres – un indien, un chevalier et un ouvrier du bâtiment – présentées au grand public sous le nom de « PLAYMOBIL » au salon du jouet de Nuremberg en 1974. « À l’époque, leur succès nous a sauvés de la faillite », admit plus tard Horst Brandstätter, lui-même surpris par la fascination durable des enfants pour ce concept. « Tous ceux qui voient un Playmobil pour la première fois sont généralement peu impressionnés ; ça semble trop simple. Les adultes ne comprennent pas immédiatement les valeurs de jeux des Playmobil. Le secret de leur succès réside dans les histoires qu’ils suscitent dans l’imagination des enfants. »

Grâce aux PLAYMOBIL, l’entreprise de Brandstätter, dont il était jusqu’ici l’unique propriétaire, est devenue le premier fabricant de jouets en Allemagne. En 2014, les ventes mondiales du groupe Brandstätter s’élevaient à 595 millions EUR.
Via playmobil.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Les animaux en fil de fer de Candice Bees

Avec sa calèche, il lance le « Uber Amish »

Les urinoirs qui font pousser des fleurs arrivent à Paris

Un tatouage animé de Rick et Morty

Un nouveau « Denver, le petit dinosaure » arrive sur M6

Une structure gonflable pour jouer à « Chass’Taupes »

Le pont de Trestle dans l’Iowa

Le Mexique décroche le titre de champion du monde de Cosplay

Harry Potter : il fabrique des cartes de Chocogrenouille en Lego

The Walking Dead: Negan devient un personnage de « Tekken 7 »

CoolingStyle, un climatiseur portable lancé sur kickstarter

Quand les mascottes publicitaires se prennent en photo

Lancement d’une nouvelle collection de boxers Saint Seya

ProForm : la salle de sport qui s’invite directement dans ton salon

Un salon de thé dissimulé derrière un distributeur automatique

Les cartes Magic prennent vie grâce à la réalité augmentée

Décès du mannequin « Zombie Boy » à l’âge de 32 ans

Une nouvelle collection de chaussures Toy Story

Elle remplace ses collègues de bureau par des personnages de la peinture classique

« Mission impossible : Fallout » projeté sur une falaise norvégienne

« Unzipped », la nouvelle installation surréaliste d’Alex Chinneck

Nicky Larson : un teaser pour le prochain film d’animation

« Alf » pourrait faire son retour dans une nouvelle série

Les plus belles portes de Paris