Horst Brandstätter, le papa des Playmobil est mort

Horst Brandstätter, propriétaire de PLAYMOBIL, est décédé le 3 juin 2015 à l’âge de 81 ans rapporte Le Monde. Il commença dans l’entreprise familiale en 1952, à l’âge de 19 ans, où il reçut une formation de tourneur fraiseur de moules.

À l’époque, l’entreprise était dirigée par ses deux oncles. Rapidement, il comprit que les machines et méthodes de travail utilisées étaient dépassées. Il n’avait que 21 ans lorsque, en tant que co-actionnaire, il encouragea l’innovation au sein de l’entreprise. C’est de cette période que date l’aversion d’Horst Brandstätter pour l’adage « on a toujours fait comme ça », qu’il jugeait rétrograde. Entrepreneur infatigable, il pensait autrement, convaincu qu’une entreprise et ses employés doivent sans cesse se développer pour faire face aux enjeux de demain. Ses qualités de visionnaire et ses réformes audacieuses assurèrent rapidement le succès de l’entreprise Brandstätter : en 1958, la production du « hula hoops » connut un énorme succès dans toute l’Europe.

Premier fabricant de jouet allemand

Lors du choc pétrolier du début des années 1970, Horst Brandstätter, qui se fiait toujours à son instinct, mit à nouveau ses compétences de chef d’entreprise à l’épreuve. Il demanda à son principal concepteur Hans Beck (1929 – 2009) de développer un concept de jouet entièrement nouveau, extensible à l’infini. Son objectif était d’obtenir la meilleure valeur de jeu possible en utilisant un minimum de plastique.

Premières figurines en 1974

C’est ainsi que naquirent les trois premières figurines de 7,5 centimètres – un indien, un chevalier et un ouvrier du bâtiment – présentées au grand public sous le nom de « PLAYMOBIL » au salon du jouet de Nuremberg en 1974. « À l’époque, leur succès nous a sauvés de la faillite », admit plus tard Horst Brandstätter, lui-même surpris par la fascination durable des enfants pour ce concept. « Tous ceux qui voient un Playmobil pour la première fois sont généralement peu impressionnés ; ça semble trop simple. Les adultes ne comprennent pas immédiatement les valeurs de jeux des Playmobil. Le secret de leur succès réside dans les histoires qu’ils suscitent dans l’imagination des enfants. »

Grâce aux PLAYMOBIL, l’entreprise de Brandstätter, dont il était jusqu’ici l’unique propriétaire, est devenue le premier fabricant de jouets en Allemagne. En 2014, les ventes mondiales du groupe Brandstätter s’élevaient à 595 millions EUR.
Via playmobil.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Des Airbus A380 dédiés aux tortues hawaïennes

Puma réédite ses RS Computer, les « baskets ordinateurs »

Miley Cyrus va jouer dans la prochaine saison de Black Mirror

L’Atelier des Lumières va proposer une immersion numérique dans l’art de Van Gogh

New York : 11 mosaïques géantes installées dans une station de métro

KFC lance une bûche parfumée au poulet frit pour votre cheminée

Gris : le superbe jeu signé par l’artiste Conrad Roset arrive sur Switch

Allemagne : une tonne de chocolat déversée dans la rue à cause d’une fuite

Le film Playmobil dévoile son trailer

Istanbul : payer son trajet en métro avec des bouteilles en plastique

Les oiseaux en papier de Cristian Marianciuc

Nicky Larson : un trailer pour le prochain film d’animation

Disneyland : la nouvelle attraction « La Belle et la Bête » dévoile des robots plus vrais que nature !

John Lopez, le sculpteur que recycle des pièces de machines agricoles

Rami Malek pourrait incarner le prochain méchant de James Bond 25

Steven Yeun rejoint la nouvelle série « The Twilight Zone »

Une piscine Aquaman dans Paris

Noël : les classiques Disney seront diffusés à la TV cette année

Doctor Strange : Le réalisateur reviendra pour la suite

Il lance un escape game gratuit spécial « Gilets Jaunes »

Living Coral : la couleur Pantone de l’année 2019

Godzilla 2 : une ambiance de fin du monde dans le nouveau trailer

Chicago : plus de 10 000 m2 d’images et de vidéos projetés sur une façade

« La Nuit étoilée » de van Gogh avec des touches de claviers recyclés