La nouvelle Ford B-MAX en hologramme 3D

Ford cible les influenceurs en ligne pour le lancement de la nouvelle B-MAX prévu le 10prochain en Europe. Le géant de l’automobile fait appel au service de PeerPerks pour créerle buzz autour de la sortie de son nouveau minispace.

A l’occasion du lancement de sa nouvelle Ford B-Max le 10 mai, le leader de l’automobile, FORD
prévoit de cibler les influenceurs présents sur les réseaux sociaux. Cette campagne représente le
plus grand projet de marketing d’influence social jamais entrepris en Europe.

 

Un Hologramme en 3D de la nouvelle Ford B-Max pour les influenceurs

Par l’intermédiaire de PeerPerks (http://www.peerperks.com), la nouvelle plateforme de marketing
d’influence de PeerIndex www.peerindex.com, Ford offrira à 1000 internautes, un cadeau unique
pour marquer la sortie de son nouveau véhicule. Développée avec l’aide de l’agence marketing de
Ford, Blue Hive (http://thebluehive.com/), la campagne fera appel à la capacité de profilage unique
de PeerPerks pour élire les 1000 internautes. Issus de différents pays : France, Espagne,
Allemagne, Italie, Roumanie et Royaume-Uni ; Ces internautes, récompensés pour leur influence
sur les réseaux sociaux, recevront un hologramme 3D étonnant de la toute nouvelle B-Max – 250
pour la France.

PeerPerks et Ford

PeerPerks, le nouveau service développé par PeerIndex, récompense les internautes par des
goodies de la part des marques, pour leur activité et leur influence sur Twitter, Facebook et
LinkedIn. Ces influenceurs sont ainsi identifiés selon leur domaine d’expertise et les sujets
spécifiques qu’ils partagent sur les réseaux sociaux. Dans le cadre du partenariat avec Ford,
PeerPerks offrira l’hologramme 3D aux personnes influentes dans le domaine de l’automobile, des
nouvelles technologies et du lifestyle. Les utilisateurs pourront ainsi vérifier leur éligibilité pour le
cadeau via le microsite prévu à cet effet. http://www.peerindex.com/vip/bmax

Ce nouveau service connecte les utilisateurs de médias sociaux avec les marques désireuses de
toucher les personnes influentes dans un domaine précis. Azeem Azhar, PDG de PeerIndex,
présente cette campagne comme « un tournant majeur pour l’influence sociale en marketing » et
prône ce service comme « un bénéfice mutuel entre la marque et sa cible. » Usha Raghavachari,
Directeur de Marketing et Communication senior chez Ford reconnaît, quant à elle « une
campagne simple et efficace pour percer dans les conversations sur les réseaux sociaux et
toucher directement notre cible plus intelligemment. » Les Perks permettent ainsi de gagner, d’une
façon surprenante, d’incroyables goodies pour les internautes.

Commentaires

Derniers Articles

 

Une influenceuse simule un voyage à Bali avec une séance photo chez Ikea

La saison 3 de Westworld dévoile un nouveau trailer !

L’association HandsAway dévoile une campagne contre le harcèlement

Paris : le passage de Kim Kardashian et Kanye West au KFC affole Twitter

Hasbro va relancer la production des petites consoles TIGER

Cette grand-mère utilise des LEGO pour aider les personnes handicapées

Les Maîtres de l’univers: découvrez le casting vocal 5 étoiles de la série Netflix

Burger King affiche un Whopper moisi pour une bonne raison

Exposition sur Louis de Funès à la Cinémathèque française

Le Sony World Photography Awards 2020 révèle ses finalistes

Quicksett : l’invention qui va changer la vie des snowbordeurs

Overwatch bientôt adapté en série sur Netflix ?

Ces photos d’oursons qui dansent font le tour du monde

Deepfake : quand Neo choisit la pilule bleue

Un hôtel de luxe flottant sur une rivière ouvre en Suède

Des boulettes de riz comme vous n’en avez jamais vu

Robert Pattinson en Batman se dévoile

Supreme dévoile une collab avec Oreo

Un mathématicien crée des dessins complexes à l’aide d’une seule ligne continue

Disney prépare un nouveau film sur « Raiponce » en live-action !

Deepfake : Tom Holland et Robert Downey Jr dans « Retour vers le futur »

IKEA propose de régler ses achats avec son temps de trajet

Ils recréent le tableau de Georges Seurat dans la vraie vie

Une impression 3D en quelques secondes, c’est maintenant possible