L’intégrale de la saga Harry Potter débarque sur Netflix

Quelques semaines avant Noël, l’intégralité des films Harry Potter débarque le 1er Novembre sur Netflix ! Voilà une bonne façon de laisser la magie s’emparer de vos soirées au coin du feu est de (re)découvrir les huit opus de la saga au succès planétaire. Pendant dix ans, l’apprenti sorcier a entraîné des spectateurs de tous âges et de tous horizons au cœur de ses aventures cinématographiques. Achevée en 2011, cette franchise évènement n’a rien perdu de son aura et continue de fasciner les fans, trois ans après que la sortie d’Harry Potter et les Reliques de la Mort – 2ème partie les ai laissés orphelins.

Tout Harry Potter à quelques semaines de Noël

 

Depuis qu’il a été arraché à son triste sort chez les Dursley, pour rejoindre les rangs de Poudlard, Harry a vu sa vie changer du tout au tout. Propulsé dans un monde dont il ignorait l’existence et dont il lui faut vite maîtriser les codes, le protégé d’Hagrid n’est pas au bout de ses surprises en faisant sa rentrée dans la prestigieuse école de magie que dirige Dumbledore. Fort du soutien indéfectible d’Hermione et Ron, il prouvera à maintes reprises que courage et amitié triomphent des situations les plus inéluctables. Une détermination et une pugnacité qui lui sont nécessaires face aux épreuves qui l’attendent… Mais sera-t-il à la hauteur pour faire face à son ennemi juré : Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, alias Voldemort ?

Révisez vos classiques au coin du feu

Devenu un visage familier du grand public, Harry Potter s’est imposé comme un personnage universel, faisant partie intégrante de la culture populaire. Avec ses lunettes rondes rafistolées et la cicatrice en forme d’éclair dont il porte la marque sur son front, il a conquis des générations de lecteurs / spectateurs. À l’instar de Daniel Radcliffe, son emblématique interprète, le petit anonyme devenu sorcier émérite a grandi sous les yeux d’un public d’inconditionnels.

Octalogie de tous les records, la franchise qui lui est consacrée a connu un engouement comparable à celui qu’avait suscité la saga littéraire de J. K. Rowling : phénoménal. Portée à l’écran par de talentueux réalisateurs et un trio de comédiens sans pareille, elle a captivé des millions de moldus, qui auraient voulu que l’aventure ne prenne jamais fin. Pour se consoler, ils pourront se replonger dans l’univers rowlingnien qu’ils aiment tant avec Les Animaux Fantastiques 2. D’ici-là, l’intégrale d’Harry Potter sur Netflix permet déjà de réviser ses classiques !

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement