Hadopi USA: une femme condamnée à payer 1,5 million de $ pour 24 mp3 téléchargés

Une mère célibataire de 4 enfants a été condamnée aux Etats-Unis à payer 1,5 million de dollars pour avoir téléchargé illégalement 24 chansons sur internet, dernier épisode en date d’une bataille judiciaire qu’elle livre contre l’industrie du disque.

Jammie Thomas-Rasset, une habitante du Minnesota (nord), a été reconnue coupable mercredi de violation de la propriété intellectuelle via l’utilisation du logiciel de téléchargement Kazaa. Elle devra payer 62.500 dollars par chanson téléchargée.

Cette lourde peine est la 3e infligée dans cette affaire. La RIAA (Recording Industry Association of America), qui représente l’industrie du disque américaine, a jugé dans un communiqué que cette peine constituait une « reconnaissance claire » de la culpabilité de Mme Thomas-Rasset. « Nous espérons qu’elle va finalement accepter la responsabilité de ses actes ».

En octobre 2007, Mme Thomas-Rasset avait été condamnée une première fois à payer 220.000 dollars mais le juge avait alors estimé la sanction « complètement disproportionnée » et « accablante ». Le procès avait finalement été annulé.

Mais deux ans plus tard, elle était condamnée à verser 1,92 million de dollars (80.000 par chanson) à six compagnies: Capitol Records, Sony BMG Music, Arista Records, Interscope Records, Warner Bros. Records et UMG Recordings.

La RIAA et les grandes maisons de disques ont déjà poursuivi des milliers de personnes pour téléchargement et partage illégal de musique, et la plupart d’entre elles ont accepté de payer entre 3.000 et 5.000 dollars.

Jammie Thomas-Rasset a été la première à refuser un accord à l’amiable, préférant aller au procès.

Fin 2008, la RIAA a opéré un revirement spectaculaire en annonçant qu’elle renonçait à poursuivre les auteurs de téléchargement illégal de musique et que ce serait aux fournisseurs d’accès internet de prendre des mesures contre le piratage.

Source: France24

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion