Getty Images va bannir les photos de corps retouchés

Haro sur les retouches. Dès le 1er octobre, la banque de photos en ligne Getty Images va bannir les photos de mannequin dont le corps a été ostensiblement retouché.
Militant Getty Images ? La plateforme s’aligne sur le « Décret Photoshop » adopté en mai dernier par l’Assemblée Nationale.

Désormais, les publicités passées par un « traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin » devront porter la mention « Photographie retouchée ».

Loin de se satisfaire d’une telle mention, Getty Images enfonce le clou : « A partir du premier octobre, nos conditions demandent que ne soit soumis aucun contenu créatif présentant des mannequins dont le corps a été retouché pour leur donner une apparence plus mince ou pulpeuse », précise la plateforme dans un communiqué.
Autrement dit, les photos à usage commercial de mannequin retouchées seront purement et simplement interdites.

Toutefois, les retouches relatives à « la couleur des cheveux, la forme du nez, ou les retouches sur la peau et les imperfections » ne sont pas concernées. Pourtant, elles génèrent tout autant des complexes et le « blanchiment » des peaux noires en une des magazines est une réalité qui suscite régulièrement la polémique.

Les retouches sont de plus en plus dénoncées, notamment par les personnalités passées sous le filtre de Photoshop. L’actrice Kate Winslet a d’ailleurs ajouté une clause à son contrat l’Oréal – elle est égérie Lancôme, propriété du groupe – stipulant qu’elle refuse d’être retouchée. Récemment encore, c’est Emily Ratajkowski qui s’est ému de constater que ses lèvres et sa poitrine avaient été rétrécis pour figurer sur la une de Madame Figaro. Quand ce ne sont pas les marques elles mêmes qui prennent les devants en stoppant les retouches sur le corps de leurs modèles, à l’instar de H&M.

Le « Décret Photoshop » a pour objectif de combattre « les troubles alimentaires tels que l’anorexie ou la boulimie en encadrant les photographies d’images corporelles retouchées ». Les corps sur papier glacé sont souvent irréels, mais incitent nombre de jeunes femmes à malmener leur corps pour atteindre cet « idéal » publicitaire.

Saluons donc ce nouveau pas en avant !

Commentaires

Derniers Articles

 

Jump Force : une pub en trompe l’oeil dans le métro

Au Japon, des Samouraïs spécialistes de la propreté des rues

Le couturier Karl Lagerfeld est mort

Les maisons de nuit de Michael McCluskey

Quand le bento rencontre les films du Studio Ghibli

Netflix met fin à The Punisher et à Jessica Jones

Toutes les phobies dans un livre pop-up

Une expérience choc dans un restaurant de viande

Netflix annonce la deuxième saison de « Plan Coeur »

Cet illustrateur recrée les différentes époques de sa chambre de Gamer

Carnaval de Nice : un Trump géant en clown du film « Ça »

Amazon tease déjà sa série sur Le Seigneur des Anneaux

Leandro Erlich, le maître argentin de l’illusion

Hasbro lance une gamme NERF de Fortnite

Un fan de Freddie Mercury fait le show dans un tube de chute libre indoor

Un incroyable filet taillé dans le marbre

France : des trains OUIGO aux couleurs de Dragon Ball

Santa Clarita Diet : la saison 3 arrive en mars sur Netflix

Margot Robbie ne sera pas dans le prochain Suicide Squad

Ridley Scott signe une pub inspirée par Mœbius

Game of Thrones: Emilia Clarke lance un concours pour l’accompagner à l’avant-première

Dune : Jason Momoa et Josh Brolin rejoignent le film de Denis Villeneuve

Too Good to go: l’application des invendus à petits prix pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Un UBER équipé d’une console Nintendo