« Geronimo », le nom de code du raid sur Ben Laden, vexe les Apaches

Controverse-Le nom de code «Geronimo» qui aurait été utilisé lors de l’opération ayant conduit à la mort d’Oussama ben Laden a suscité la colère de certains Indiens d’Amérique qui demandent rien de moins que des excuses au Pentagone.

Geronimo, chef apache qui combattit les forces américaines et mexicaines dans la seconde moitié du XIXe siècle, échappa tout comme Ben Laden pendant de nombreuses années à ses ennemis. Il fut capturé en 1886 et détenu comme prisonnier de guerre jusqu’à sa mort en 1909.

Les forces spéciales américaines ont, selon de nombreux médias, utilisé le code «Geronimo EKIA» (pour Enemy Killed in Action) afin de confirmer la mort de Ben Laden, tué lundi dans sa résidence du nord du Pakistan.

La commission sénatoriale chargée des Affaires indiennes devait débattre jeudi de l’émoi suscité par le lien établi entre le nom de Geronimo, «l’un des plus grands héros indiens américains, et l’ennemi le plus détesté des Etats-Unis», a déclaré Loretta Tuell, conseillère juridique de la commission.

Les Apaches demandent des excuses à Obama

Le Pentagone n’a pas confirmé que le nom de code Géronimo avait été utilisé pour l’opération, même si différents médias s’en sont fait l’écho.

«Assimiler Geronimo ou quelque autre personnalité indienne américaine à Oussama ben Laden, massacreur et lâche terroriste, est douloureux et blessant pour notre tribu et pour tous les Indiens d’Amérique», a écrit Jeff Houser, président de la tribu apache de Fort Sill, dans une lettre au président Barack Obama, auquel il demande des excuses.

«Ce que cette opération a fait est de lier à jamais le nom et la mémoire de Geronimo à l’un des ennemis les plus ignobles qu’ait eu notre pays», écrit-il par ailleurs dans cette lettre. «Contrairement au lâche Oussama ben Laden, Geronimo a fait face à l’ennemi lors de nombreux engagements militaires», a souligné Houser. «Il disait la vérité sur l’homme blanc». Chester Rodriguez, un descendant apache de Geronimo vivant à Bisbee dans l’Arizona, a estimé lui aussi que le recours au nom de son ancêtre pour l’opération contre Ben Laden était une injustice.

Geronimo était « un homme bon »

«Geronimo n’était pas un terroriste, c’était un homme bon, il disait la vérité sur l’homme blanc et ce qu’il faisait à son peuple(…). Il n’avait rien à voir avec (Ben Laden)», a ajouté Rodriguez, âgé de 55 ans, dont le nom apache est «Os d’aigle». Quant au conseil des chefs de la nation indienne Onondaga, dans l’Etat de New York, il a estimé que «Comparer (Geronimo) à Oussama ben Laden est illogique et insultant». «Geronimo est la personnalité indienne d’Amérique la plus connue au monde, et cette comparaison ne peut que perpétuer les stéréotypes négatifs qui circulent sur nos peuples. L’état-major de l’armée américaine aurait dû être mieux inspiré», ont déclaré les chefs. ©LeMatin.ch

Commentaires

Derniers Articles

 

Game of Thrones : la fin des romans sera différente de celle de la série !

Des scientifiques redonnent sa voix à une momie de 3 000 ans

The Witcher : un film d’animation en préparation

Avec du papier, il recrée un quartier de Tokyo en miniature

Un patron récompense de 4 jours de congés ses salariés non-fumeurs

Adidas révèle une nouvelle paire hybride : la Superstan

Ikea construit un nouveau magasin sans place de parking

« Balance ta robe » : des avocats reprennent la chanson d’Angèle

Fortnite : une startup crée une compétition étudiante

Bébé Yoda apparaît en nuage, Internet devient fou

Cet artiste a créé de superbes affiches des nominés aux Oscars 2020

Séjournez avec votre Roméo dans la maison de Juliette à Vérone

Australie : cette artiste peint avec des feuilles brûlées des incendies

LEGO lance un modèle de la Station Spatiale Internationale

The Witcher: un acteur de Game of Thrones au casting de la saison 2

Nike révèle une nouvelle chaussure autolaçante

Le Mexique s’expose à la Villette tout en couleur

Voici la plus grosse fleur du monde

Captain Tsubasa: le nouveau jeu vidéo Olive et Tom débarque !

Une pub Belge pour le café Douwe Egberts devient virale

Les images spectaculaires du blizzard qui a frappé le Canada

Lexus imagine des véhicules capables de se déplacer sur la Lune

Genève féminise ses panneaux de signalisation

Netflix dévoile un court-métrage inédit et bien barré de David Lynch