Philippines : bienvenue dans le futur avec cet éco-resort

Alors qu’un 7e continent entièrement constitué de plastique vogue quelque part dans le nord de l’océan Pacifique et que les ressources naturelles s’épuisent, l’architecte belge Vincent Callebaut, connu pour ces projets eco-friendly et innovants, présente Nautilus, son éco-resort conçu pour les Philippines.

Les mers des Philippines sont rudement menacées. La surpêche, le tourisme de masse, la pollution massive aux déchets plastiques et aux produits toxiques, ainsi que le changement climatique sont de véritables menaces pour la santé de l’archipel et, bien sûr, la survie de ses habitants.

L’objectif est d’intégrer Nautilus à son environnement tout en promettant « zéro émissions, zéro déchet et zéro pauvreté », comme une réponse aux dangers qui menacent l’archipel.

Le complexe comprendra une série d’hôtels en forme de coquillage et des tours spiralées disposée en triskèle offrant aux voyageurs des appartements rotatifs à 360° suivant la course du Soleil avec une vue panoramique imprenable sur ce village touristique. Des murs végétaux (isolation) recouvriront les façades, les sommets abriteront des pergolas photovoltaïques et des tubes solaires pour produire de l’eau chaude. L’eau de pluie sera également récoltée et réutilisée, des jardins potagers et des vergers organiques fourniront en circuit fermé les restaurants du Nautilus.

L’ile centrale accueillera un centre nautique et des laboratoires de recherche scientifique. Le complexe hébergera notamment une école élémentaire, une garderie et une salle de sport.

Nautilus sera entièrement construit à partir de matériaux recyclés et devrait être totalement autonome grave aux énergies renouvelables et la permaculture.

Cet eco-resort pour « touristes écoresponsables, éthiques et solidaires » est basé sur le biomimétisme, son design est inspiré « des formes, des structures, de l’intelligence des matériaux et des différents écosystèmes endémiques ». L’idée est de faire coexister l’humain et la nature, notamment en faisant participer les touristes à diverses actions : nettoyer les plages des déchets plastiques échoués, initiation à la permaculture et à la protection des cultures de coraux, etc.

Les fonds issus d’une campagne de crowdfunding seront employés à la conservation du site et au développement économique local, par la création d’emplois. Aucune date de lancement du projet n’a été annoncée pour le moment.

Plus d’informations sur le site de l’architecte Vincent Callebaut.

Commentaires

Derniers Articles

 

Le compte Instagram des animations hypnotiques

the ring réalité augmentée

La scène la plus célèbre de The Ring en réalité augmentée

Du snowboard humain à PyeongChang 2018

Razor lance une nouvelle paire de roulettes électriques

Des sculptures avec la peau du Babybel

Super Smash Bros devrait bientôt sortir sur Switch !

Une version soft d’Assassin’s Creed pour enseigner l’histoire à l’école

mulet jcvd

Le festival du mulet débarque en Australie

FRIENDS : un Central Perk à Singapour

cinquième élément

Le Cinquième Élément version anime

Hasbro lance un bébé Chewbacca super mignon

Le compte Instagram des plus belles pâtisseries de Paris

JO Paul Fentz

Game of Thrones s’incruste même aux JO de Pyeongchang

Street Fighter: une porte « Hadoken » en Suède

Pour voir Black Panther, deux ados tentent le coup de l’imperméable

lego poudlard

Le grand hall de Poudlard en Lego c’est pour bientôt

Des poupées vaudou pour PSG-OM

Londres : un pop-up hôtel flashy aux couleurs de Converse !

Les chaussons « Retour vers le futur » sont là

glaces toblerone

Toblerone existe aussi sous forme de glaces !

skis painting graffitis

Skis, peinture et graffitis sur la neige

Une histoire d’amour en sculpture dynamique

Amérique du Sud : des bibliothèques gratuites dans le métro

aston martin james bond

L’Aston Martin de James Bond en vente pour la bonne cause