Philippines : bienvenue dans le futur avec cet éco-resort

Alors qu’un 7e continent entièrement constitué de plastique vogue quelque part dans le nord de l’océan Pacifique et que les ressources naturelles s’épuisent, l’architecte belge Vincent Callebaut, connu pour ces projets eco-friendly et innovants, présente Nautilus, son éco-resort conçu pour les Philippines.

Les mers des Philippines sont rudement menacées. La surpêche, le tourisme de masse, la pollution massive aux déchets plastiques et aux produits toxiques, ainsi que le changement climatique sont de véritables menaces pour la santé de l’archipel et, bien sûr, la survie de ses habitants.

L’objectif est d’intégrer Nautilus à son environnement tout en promettant « zéro émissions, zéro déchet et zéro pauvreté », comme une réponse aux dangers qui menacent l’archipel.

Le complexe comprendra une série d’hôtels en forme de coquillage et des tours spiralées disposée en triskèle offrant aux voyageurs des appartements rotatifs à 360° suivant la course du Soleil avec une vue panoramique imprenable sur ce village touristique. Des murs végétaux (isolation) recouvriront les façades, les sommets abriteront des pergolas photovoltaïques et des tubes solaires pour produire de l’eau chaude. L’eau de pluie sera également récoltée et réutilisée, des jardins potagers et des vergers organiques fourniront en circuit fermé les restaurants du Nautilus.

L’ile centrale accueillera un centre nautique et des laboratoires de recherche scientifique. Le complexe hébergera notamment une école élémentaire, une garderie et une salle de sport.

Nautilus sera entièrement construit à partir de matériaux recyclés et devrait être totalement autonome grave aux énergies renouvelables et la permaculture.

Cet eco-resort pour « touristes écoresponsables, éthiques et solidaires » est basé sur le biomimétisme, son design est inspiré « des formes, des structures, de l’intelligence des matériaux et des différents écosystèmes endémiques ». L’idée est de faire coexister l’humain et la nature, notamment en faisant participer les touristes à diverses actions : nettoyer les plages des déchets plastiques échoués, initiation à la permaculture et à la protection des cultures de coraux, etc.

Les fonds issus d’une campagne de crowdfunding seront employés à la conservation du site et au développement économique local, par la création d’emplois. Aucune date de lancement du projet n’a été annoncée pour le moment.

Plus d’informations sur le site de l’architecte Vincent Callebaut.

Commentaires

Derniers Articles

 

L’accroche du nouveau film de Liam Neeson va vous « tuer »

Un terminal d’aéroport abandonné transformé en hôtel de luxe

GTA : Rockstar Games rend hommage à Karl Lagerfeld

Un vrai Combi Volkswagen constitué de 40.000 briques LEGO

Neil Gaiman va faire revivre la série « Monstres et Merveilles »

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh attaque le Youtubeur « CopyComic »

The Dirt : le biopic sur Mötley Crüe dévoile son trailer

Dessiner le cycle de la vie en 40 secondes

Star Wars : Le projet sur Obi-Wan sera finalement une série ?

Sine, la nouvelle adepte du cosplay low cost

Il transforme son camion en mini-librairie et parcourt l’Italie

Jump Force : une pub en trompe l’oeil dans le métro

Au Japon, des Samouraïs spécialistes de la propreté des rues

Le couturier Karl Lagerfeld est mort

Les maisons de nuit de Michael McCluskey

Quand le bento rencontre les films du Studio Ghibli

Netflix met fin à The Punisher et à Jessica Jones

Toutes les phobies dans un livre pop-up

Une expérience choc dans un restaurant de viande

Netflix annonce la deuxième saison de « Plan Coeur »

Cet illustrateur recrée les différentes époques de sa chambre de Gamer

Carnaval de Nice : un Trump géant en clown du film « Ça »

Amazon tease déjà sa série sur Le Seigneur des Anneaux

Leandro Erlich, le maître argentin de l’illusion