Philippines : bienvenue dans le futur avec cet éco-resort

Alors qu’un 7e continent entièrement constitué de plastique vogue quelque part dans le nord de l’océan Pacifique et que les ressources naturelles s’épuisent, l’architecte belge Vincent Callebaut, connu pour ces projets eco-friendly et innovants, présente Nautilus, son éco-resort conçu pour les Philippines.

Les mers des Philippines sont rudement menacées. La surpêche, le tourisme de masse, la pollution massive aux déchets plastiques et aux produits toxiques, ainsi que le changement climatique sont de véritables menaces pour la santé de l’archipel et, bien sûr, la survie de ses habitants.

L’objectif est d’intégrer Nautilus à son environnement tout en promettant « zéro émissions, zéro déchet et zéro pauvreté », comme une réponse aux dangers qui menacent l’archipel.

Le complexe comprendra une série d’hôtels en forme de coquillage et des tours spiralées disposée en triskèle offrant aux voyageurs des appartements rotatifs à 360° suivant la course du Soleil avec une vue panoramique imprenable sur ce village touristique. Des murs végétaux (isolation) recouvriront les façades, les sommets abriteront des pergolas photovoltaïques et des tubes solaires pour produire de l’eau chaude. L’eau de pluie sera également récoltée et réutilisée, des jardins potagers et des vergers organiques fourniront en circuit fermé les restaurants du Nautilus.

L’ile centrale accueillera un centre nautique et des laboratoires de recherche scientifique. Le complexe hébergera notamment une école élémentaire, une garderie et une salle de sport.

Nautilus sera entièrement construit à partir de matériaux recyclés et devrait être totalement autonome grave aux énergies renouvelables et la permaculture.

Cet eco-resort pour « touristes écoresponsables, éthiques et solidaires » est basé sur le biomimétisme, son design est inspiré « des formes, des structures, de l’intelligence des matériaux et des différents écosystèmes endémiques ». L’idée est de faire coexister l’humain et la nature, notamment en faisant participer les touristes à diverses actions : nettoyer les plages des déchets plastiques échoués, initiation à la permaculture et à la protection des cultures de coraux, etc.

Les fonds issus d’une campagne de crowdfunding seront employés à la conservation du site et au développement économique local, par la création d’emplois. Aucune date de lancement du projet n’a été annoncée pour le moment.

Plus d’informations sur le site de l’architecte Vincent Callebaut.

Commentaires

Derniers Articles

 

Les Tamagotchi sont de retour !

Ce chorégraphe met les monuments en mouvement au Panthéon

Les bars avec lancer de haches débarquent en France

Il photographie les mêmes passants pendant 9 ans

Game of Thrones: Nike lance des sneakers Khaleesi

Montréal : ce pont s’illumine au rythme des tweets

Des maisons en kit à acheter sur Amazon

Une « Fury Room » ouvre à Paris. Venez tout casser !

Vous prendrez bien un café en 3D ?

Tout quitter pour voyager avec son chat dans un camping-car

Le Robert lance « 60 dessins pour ne plus faire de fautes »

La série animée des Monchhichi débarque sur TF1

Halloween : des hologrammes terrifiants pour la maison

Des milliers de livres publiés avant 1942 en accès libre

Cyclistes, cette écharpe airbag est faite pour vous !

Cette artiste réalise d’incroyables perruques en papier

1875, les premières photos d’Halloween

Une maison Wes Anderson est maintenant disponible sur Airbnb

Ce chauffeur de taxi new-yorkais a pris ses clients en photo pendant 30 ans

Lancement d’une tente flottante pour camper sur l’eau

Un burger bleu pour dire adieu à Colette

Les Nouveaux Mutants : premier trailer pour le spin-off de la saga X-Men

Porg, la nouvelle coqueluche du prochain Star Wars

Une couverture « Nageoire de Sirène » pour buller dans le canapé

5753c848f14ae0beaca0837e0450114fnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn