monbataclan-bd

« Mon Bataclan » : une BD-témoignage d’un survivant du 13 Novembre

Demain, vendredi 21 octobre 2016, Lemieux éditeur publie « Mon Bataclan » de Fred Dewilde. Un document exceptionnel. Une petite pierre pour l’histoire. Mais surtout une BD-témoignage exceptionnelle. Ce dessinateur s’est retrouvé dans la fosse du Bataclan durant deux heures le 13 novembre 2015. Dans le sang des autres. Au milieu des morts. Des souffles ralentis. Des regards vides. Au-dessous des tueurs qui commençaient à examiner ceux qui avaient bien pu réchapper à leur massacre.

Le temps des victimes n’est certainement pas celui des médias. Le CNRS qui a lancé un programme « 13 novembre » en sait quelque chose, qui recueille doucement sous la houlette de l’historien Denis Peschanski, les témoignages des uns et des autres, et suivra une cohorte de rescapés durant de longues années. Qu’un dessinateur qui se trouvait dans le vortex même de l’horreur, ait trouvé le courage de raconter coûte que coûte ce qu’il a vécu, ressenti dans ces deux heures même et tente de raisonner après le choc de l’ultraviolence est effectivement exceptionnel.

debriefing intime

monbataclan

reprendre sa vie en main

Mon Bataclan est le récit dessiné de la tragédie, Fred Dewild a concentré toute son énergie pour affronter ses propres images. Elles tiennent dans une dizaine de planches terrifiantes. Ensuite, il a posé le crayon car il ne pouvait plus raconter (pour le moment ) cet après-Bataclan. Il a préféré répondre à nos questions. C’est un debriefing intime du retour au monde des vivants qui relaie la mémoire dessinée. Quelles sont ses relations avec ses proches ? L’image de soi, le retour au travail, le statut officiel de victime, les sensations qui changent, le temps qui n’est plus le même, les fragilités souterraines et la vitalité essentielle…

Il y a les victimes du Bataclan, mais ce document déborde largement cette date et cette communauté de destins. Elle est le récit d’un homme qui se reconstruit après la tempête, qui fait comme il le peut, qui essaie de résister aux peurs et à la haine. Fred Dewild nous rappelle que les victimes survivantes ne doivent pas s’enfermer dans un statut privilégié et immobile, mais avant tout reprendre en main leur vie. C’est son combat et c’est un grand livre pour l’avenir.

Mon Bataclan. Lemieux éditeur 48 p., 15 €. Sortie le 21 octobre 2016.

via Le Parisien.

Derniers articles dans Art Design

  • PierreDelavie-Radeau

    Paris : une barque de réfugiés faisant naufrage installée sur les bords de Seine

    Le 11 janvier dernier, le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants (BAAM) a inauguré la nouvelle année à sa façon. L’association a adressé ses voeux aux politiques sous la forme de 50 propositions. Ces revendications si elles sont écoutées et mises en pratiques « permettront de faire enfin bouger les lignes ». Le but à atteindre : […]

  • hombrestejedores-2017

    Chili : ils tricotent pour lutter contre le sexisme

    Une fois par mois, le collectif 100% masculin « Los Hombres Tejedores » (les hommes qui tissent) se réunit dans les rues de Santiago pour tricoter en public. Le but : promouvoir « une société plus tolérante et accueillante ». Nos 11 gaillards proposent des cours de tricot aux hommes et aux femmes qui souhaitent s’y mettre. Le concept […]

  • sam-barsky

    Il tricote des pulls des lieux qu’il visite

    Pendant les fêtes, vous avez peut-être porté votre fameux pull moche de Noël. Voici une personne pour qui le game va continuer toute l’année. Repéré sur Imgur, Sam Barsky est un passionné de tricot qui adore confectionner des pulls à l’effigie des endroits qu’il visite. Du Golden Gate de San Francisco au Tower Bridge de Londres […]

  • assassins-creed-serene-teh

    Elle anime Assassin’s Creed avec du papier découpé

    À l’occasion de la sortie aujourd’hui d’Assassin’s Creed, l’artiste Serene Teh nous propose son animation en stop-motion. Entièrement dessinée image par image sur des papiers découpés, cette scène (Parkour) d’Assassin’s Creed de 40 secondes fut ensuite assemblée sur Première. (Musique : Austin Jenckes – This is My World) spending every tiny pockets of free-time this weekend inking like it's the last […]

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Catégories