#FindSandra n’était qu’une opération marketing

Le jeune Suisse qui cherchait une belle inconnue avec son pochoir #FindSandra n’était pas une vraie histoire d’amour naissante mais une opération de marketing (snif). Mais cette campagne suisse pour lancer le chocolat Torino Blond se base quand même sur une histoire vraie.

En lançant Ragusa Blond au début de cette année, Chocolats Camille Bloch n’a pas seulement créé une nouvelle variété de son produit phare mais pratiquement apporté une nouvelle catégorie de chocolat, le blond, sur le marché. Le Blond se différencie du chocolat blanc par sa couleur dorée et ses notes caramélisées prononcées. Encouragé par le succès de Ragusa Blond, l’entreprise familiale a décidé de lancer la version blonde de sa deuxième ligne de tradition, Torino, cet automne. Comme dans les précédentes campagnes de Torino, l’amour est le leitmotiv de l’arrivée du Blond. Torino Blond, c’est un amour sans limite, totalement fou.

Partant de cette idée, l’équipe marketing de Camille Bloch a décidé de mettre en place une campagne alliant street marketing et réseaux sociaux pour se terminer en beauté par la diffusion du Spot TV. Le but de cette opération étant de cibler un public jeune et féminin à qui s’adresse en priorité le chocolat blond.

Une histoire vraie comme source d’inspiration

Le concept s’inspire de l’histoire romantique et véridique de Jamie et Katie. Ils se sont rencontrés dans un avion, perdus de vue à l’aéroport mais retrouvés grâce à la diffusion par Jamie du hashtag #FindKatie. Dans la version suisse imaginée par Chocolats Camille Bloch, Chris, un jeune bâlois de 22 ans, a rencontré Sandra, une jeune femme blonde, au Paléo festival mais n’a malheureusement pas pris son numéro. Fou d’elle, il veut à tout prix la revoir et décide alors de créer le hashtag #FindSandra pour qu’elle le voit sur les réseaux sociaux et reprenne contact avec lui.

torino-blond

Il parcourt la Suisse pour sprayer ce hashtag et donner plus d’ampleur au mouvement. Le but de cette opération était d’intriguer, de séduire et d’utiliser le hashtag, un procédé propre aux réseaux sociaux très répandu chez les jeunes. Tous les sprays utilisés lors des actions de street marketing étaient des sprays à la craie qui s’effacent après quelques jours de pluie.

Cette histoire a été bien suivie, tant par les médias que par les internautes. Le protagoniste de l’histoire, Chris, a su jouer son rôle d’une manière sympathique et convaincante. Même s’il ne s’agit à la fin «que» d’une campagne de publicité, la déception des personnes qui ont relayé le message ne devrait pas être trop grande. Et pour remercier ceux qui ont joué le jeu et se sont impliqués en partageant l’histoire ou le hashtag #FindSandra, Chocolats Camille Bloch va offrir des échantillons de Torino blond aux 200 premiers à envoyer leurs coordonnées avec un printscreen de ce qu’ils ont fait pour aider Chris.

Commentaires

Derniers Articles

 

Si Stranger Things était un film d’animation japonais…

Le challenge de l’électricité statique

Le compte instagram des plus beaux sols de Paris voyage

Un fan réalise le trailer du film FRIENDS

De l’art sur des sachets de thé

Les cuissardes Ugg débarquent !

Jurassic Park : lancement d’une Jeep électrique pour enfants

Des éboueurs créent une bibliothèque avec les livres jetés

Nintendo Labo : des accessoires en carton pour Switch

Il s’incruste hors-champ sur des pochettes d’album

Un bar éphémère réalisé en LEGO va ouvrir à Londres

La nouvelle série de Netflix met les 90’s à l’honneur

Cette robe change de couleur toute seule !

Google trouve à quelle oeuvre d’art vous ressemblez le plus

Un livre pour faire des sons électroniques avec du papier

Des photos d’enfants du monde entier avec leurs jouets

Le jargon de la pub en vinyles

À la découverte de Trust Icon, street artiste londonien

Muni de son smartphone, il donne vie aux objets qui l’entourent

Il se prend en photo autour du monde avec Godzilla

De l’origami animale dans des peaux d’agrumes

Les Gardiens de la galaxie 3 sortira en 2020

Dénoncer les publicités sexistes de l’époque en inversant les rôles

Quand les peintures classiques rencontrent les Temps Modernes