La FIAC retire une œuvre pour sa connotation sexuelle

Chassez cette levrette que je ne saurais voir. Domestikator ne ferait finalement pas partie du parcours Hors les murs de la Fiac 2017 (Foire internationale d’art contemporain), qui avait officiellement accepté l’œuvre. Le Louvre a refusé d’intégrer la sculpture de l’Atelier néerlandais Van Lieshout dans les jardins des Tuileries en raison de sa « connotation sexuelle ».

Sans faire preuve d’une trop grande imagination, la sculpture laisse apparaitre deux personnes (souhaitons-le) en plein acte sexuel. Fichtre !

Pas de sexe, merci

Le Louvre l’a donc retiré de sa programmation et motive sa décision en expliquant qu’elle risquait d’être « mal perçue par notre public traditionnel du Jardin des Tuileries ». L’œuvre était initialement implantée près d’une aire pour enfants qui, supposons le donc, auraient été fortement perturbés par une telle vision.

Haute de 12 mètres et pesant 30 tonnes, l’œuvre a pourtant été dévoilée en 2015, dans le cadre de la Ruhrtriennale de Bochum (Allemagne), sans susciter la moindre controverse.

Éviter de nouvelles polémiques ?

Mais Le Louvre a sans doute préféré anticiper les futures polémiques, comme ce fut le cas en 2014 avec l’installation de l’arbre de Noel de James McCarthy place des Vosges.

Présentée elle aussi dans le parcours Hors les murs et rapidement comparé à un « plug anal » par ses détracteurs, l’œuvre a été vandalisée et dégonflée avant d’être purement et simplement retirée par l’artiste (lui même agressé quelques jours avant).

Joep Van Lieshout quant à lui s’est dit très surpris qu’une telle chose ait pu se produire en France.

« Je ne trouve pas cette œuvre provocante, sûrement pas plus que ce qui circule sur les réseaux sociaux. Mais aujourd’hui, il y a énormément d’autocensure, les musées ont tellement peur des remarques qu’ils excluent ou interdisent énormément de choses, redoutant une polémique enflammant les réseaux Facebook et Twitter. Mais c’est le rôle des musées d’expliquer les œuvres, et donner aux visiteurs les informations nécessaires à leur compréhension ! », estime-t-il.

La Mairie de Paris a bien tenté de lui trouver un autre emplacement, mais la dimension de l’œuvre et le manque de temps ont rendu cela impossible. La Fiac se déroulera du 19 au 22 octobre à Paris.

Commentaires

Derniers Articles

 

Son faux restaurant devient N°1 sur Tripadvisor en 6 mois

Design : les 10 meilleurs posts Instagram par Dezeen

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Star Wars: Columbia lance une collection inspirée de l’Empire contre-attaque

Au Cambodge, ce photographe les prend en photo et leur offre leur premier portrait

New Spring : l’arbre à bulles de vapeur d’eau parfumée

Quand un restaurant rebaptise sa carte en hommage à Johnny Hallyday

La RATP transforme la station Duroc en station « Durock Johnny »

Les boîtes aux lettres du Père Noël installées à Paris

Nintendo et Kellogg’s dévoilent des céréales Super Mario

Lancement d’un nouveau lit « Mon voisin Totoro »

Le jeu Olive et Tom est maintenant disponible sur mobile

Nous sommes en 2017 et un nouveau jeu sur Game Boy vient de sortir

Vous ne savez pas où mettre votre sapin ? Ikea vous file un coup de main !

Notre TOP 5 des meilleurs collab’ de marques

La BBC signe la plus belle publicité animée de ce Noël 2017

Le magazine ELLE recrée cinq oeuvres d’art avec des vedettes brésiliennes

Ce retraité de 77 ans peint de magnifiques tableaux… sur Excel !

Lucas, la petite araignée est de retour !

Game of Thrones : une série de cartes de vœux en pop-up

Le mashup des films de 2017 est là !

Royaume-Uni : un distributeur de nourriture gratuit pour les sans-abri

Ces gens ont trouvé une façon géniale de protéger leur sapin de Noël de leur animal

« Casa Brutale », cette villa creusée dans une falaise verra le jour au Liban

968fa5b67cf6bff4d7ff0d0dae26efa4gggg