La FIAC retire une œuvre pour sa connotation sexuelle

Chassez cette levrette que je ne saurais voir. Domestikator ne ferait finalement pas partie du parcours Hors les murs de la Fiac 2017 (Foire internationale d’art contemporain), qui avait officiellement accepté l’œuvre. Le Louvre a refusé d’intégrer la sculpture de l’Atelier néerlandais Van Lieshout dans les jardins des Tuileries en raison de sa « connotation sexuelle ».

Sans faire preuve d’une trop grande imagination, la sculpture laisse apparaitre deux personnes (souhaitons-le) en plein acte sexuel. Fichtre !

Pas de sexe, merci

Le Louvre l’a donc retiré de sa programmation et motive sa décision en expliquant qu’elle risquait d’être « mal perçue par notre public traditionnel du Jardin des Tuileries ». L’œuvre était initialement implantée près d’une aire pour enfants qui, supposons le donc, auraient été fortement perturbés par une telle vision.

Haute de 12 mètres et pesant 30 tonnes, l’œuvre a pourtant été dévoilée en 2015, dans le cadre de la Ruhrtriennale de Bochum (Allemagne), sans susciter la moindre controverse.

Éviter de nouvelles polémiques ?

Mais Le Louvre a sans doute préféré anticiper les futures polémiques, comme ce fut le cas en 2014 avec l’installation de l’arbre de Noel de James McCarthy place des Vosges.

Présentée elle aussi dans le parcours Hors les murs et rapidement comparé à un « plug anal » par ses détracteurs, l’œuvre a été vandalisée et dégonflée avant d’être purement et simplement retirée par l’artiste (lui même agressé quelques jours avant).

Joep Van Lieshout quant à lui s’est dit très surpris qu’une telle chose ait pu se produire en France.

« Je ne trouve pas cette œuvre provocante, sûrement pas plus que ce qui circule sur les réseaux sociaux. Mais aujourd’hui, il y a énormément d’autocensure, les musées ont tellement peur des remarques qu’ils excluent ou interdisent énormément de choses, redoutant une polémique enflammant les réseaux Facebook et Twitter. Mais c’est le rôle des musées d’expliquer les œuvres, et donner aux visiteurs les informations nécessaires à leur compréhension ! », estime-t-il.

La Mairie de Paris a bien tenté de lui trouver un autre emplacement, mais la dimension de l’œuvre et le manque de temps ont rendu cela impossible. La Fiac se déroulera du 19 au 22 octobre à Paris.

Commentaires

Derniers Articles

 

Game of Thrones: Nike lance des sneakers Khaleesi

Montréal : ce pont s’illumine au rythme des tweets

Des maisons en kit à acheter sur Amazon

Une « Fury Room » ouvre à Paris. Venez tout casser !

Vous prendrez bien un café en 3D ?

Tout quitter pour voyager avec son chat dans un camping-car

Le Robert lance « 60 dessins pour ne plus faire de fautes »

La série animée des Monchhichi débarque sur TF1

Halloween : des hologrammes terrifiants pour la maison

Des milliers de livres publiés avant 1942 en accès libre

Cyclistes, cette écharpe airbag est faite pour vous !

Cette artiste réalise d’incroyables perruques en papier

1875, les premières photos d’Halloween

Une maison Wes Anderson est maintenant disponible sur Airbnb

Ce chauffeur de taxi new-yorkais a pris ses clients en photo pendant 30 ans

Lancement d’une tente flottante pour camper sur l’eau

Un burger bleu pour dire adieu à Colette

Les Nouveaux Mutants : premier trailer pour le spin-off de la saga X-Men

Porg, la nouvelle coqueluche du prochain Star Wars

Une couverture « Nageoire de Sirène » pour buller dans le canapé

Un trailer de Stranger Things spécial Vendredi 13

Quand Daisy Ridley rappe sur du Eminem et parle Wookie

Les 5 inventions cool à tester en 2018 !

Fast food: un menu Dragon Ball au Japon

f1edcba2cfb3fa0b5e10aba11e40f227qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqq