La FIAC retire une œuvre pour sa connotation sexuelle

Chassez cette levrette que je ne saurais voir. Domestikator ne ferait finalement pas partie du parcours Hors les murs de la Fiac 2017 (Foire internationale d’art contemporain), qui avait officiellement accepté l’œuvre. Le Louvre a refusé d’intégrer la sculpture de l’Atelier néerlandais Van Lieshout dans les jardins des Tuileries en raison de sa « connotation sexuelle ».

Sans faire preuve d’une trop grande imagination, la sculpture laisse apparaitre deux personnes (souhaitons-le) en plein acte sexuel. Fichtre !

Pas de sexe, merci

Le Louvre l’a donc retiré de sa programmation et motive sa décision en expliquant qu’elle risquait d’être « mal perçue par notre public traditionnel du Jardin des Tuileries ». L’œuvre était initialement implantée près d’une aire pour enfants qui, supposons le donc, auraient été fortement perturbés par une telle vision.

Haute de 12 mètres et pesant 30 tonnes, l’œuvre a pourtant été dévoilée en 2015, dans le cadre de la Ruhrtriennale de Bochum (Allemagne), sans susciter la moindre controverse.

Éviter de nouvelles polémiques ?

Mais Le Louvre a sans doute préféré anticiper les futures polémiques, comme ce fut le cas en 2014 avec l’installation de l’arbre de Noel de James McCarthy place des Vosges.

Présentée elle aussi dans le parcours Hors les murs et rapidement comparé à un « plug anal » par ses détracteurs, l’œuvre a été vandalisée et dégonflée avant d’être purement et simplement retirée par l’artiste (lui même agressé quelques jours avant).

Joep Van Lieshout quant à lui s’est dit très surpris qu’une telle chose ait pu se produire en France.

« Je ne trouve pas cette œuvre provocante, sûrement pas plus que ce qui circule sur les réseaux sociaux. Mais aujourd’hui, il y a énormément d’autocensure, les musées ont tellement peur des remarques qu’ils excluent ou interdisent énormément de choses, redoutant une polémique enflammant les réseaux Facebook et Twitter. Mais c’est le rôle des musées d’expliquer les œuvres, et donner aux visiteurs les informations nécessaires à leur compréhension ! », estime-t-il.

La Mairie de Paris a bien tenté de lui trouver un autre emplacement, mais la dimension de l’œuvre et le manque de temps ont rendu cela impossible. La Fiac se déroulera du 19 au 22 octobre à Paris.

Commentaires

Derniers Articles

 

Super Smash Bros devrait bientôt sortir sur Switch !

Une version soft d’Assassin’s Creed pour enseigner l’histoire à l’école

mulet jcvd

Le festival du mulet débarque en Australie

FRIENDS : un Central Perk à Singapour

cinquième élément

Le Cinquième Élément version anime

Hasbro lance un bébé Chewbacca super mignon

Le compte Instagram des plus belles pâtisseries de Paris

JO Paul Fentz

Game of Thrones s’incruste même aux JO de Pyeongchang

Street Fighter: une porte « Hadoken » en Suède

Pour voir Black Panther, deux ados tentent le coup de l’imperméable

lego poudlard

Le grand hall de Poudlard en Lego c’est pour bientôt

Des poupées vaudou pour PSG-OM

Londres : un pop-up hôtel flashy aux couleurs de Converse !

Les chaussons « Retour vers le futur » sont là

glaces toblerone

Toblerone existe aussi sous forme de glaces !

skis painting graffitis

Skis, peinture et graffitis sur la neige

Une histoire d’amour en sculpture dynamique

Amérique du Sud : des bibliothèques gratuites dans le métro

aston martin james bond

L’Aston Martin de James Bond en vente pour la bonne cause

Puma, Bait et Marvel créent les baskets Black Panther

sequins

Le maillot de bain réversible en sequins

Arnold Schwarzenegger rejoint Michael Fassbender dans « Kung Fury »

Il crée de superbes mandalas avec des pierres et des feuilles

Les bagues triptyque d’animaux de Mary Lou