Facebook développe des avatars 3D hyper réalistes pour communiquer

Facebook développe la prochaine étape dans l’avenir de la communication avec une nouvelle plateforme de réalité virtuelle qui crée des avatars de personnes réelles et qui permettra de parler avec n’importe qui dans le monde. Pour ce faire, 180 caméras et 500 lumières de captures de visages sont nécessaires. 

Cette innovation ne fait cependant pas que des heureux, la création d’avatars impliquent une nouvelle collecte massive de données personnelles, de plus selon DeMarco Morgan de CBS, « les visages sont stupides ». Yasser Sheikh, qui dirige le laboratoire de réalité virtuelle de Facebook à Pittsburgh défend le projet. «  La raison de ce projet est que nous voulons être en mesure de comprendre exactement le regard des gens, à travers de multiples points de vue. Dans la réalité virtuelle, il est nécessaire de connaître comment fonctionne le point de vue des gens pour pouvoir le recréer. »

L’évolution de la vidéoconférence ?

Le scanner utilisé capture 180 gigaoctets de données par seconde, soit moins de deux secondes pour remplir un disque dur d’un ordinateur classique. C’est donc une quantité énorme de données qui est récupérée. 

« C’est une évolution de la vidéoconférence, et cela peut-être la future nouvelle façon de passer du temps avec quelqu’un qui est dans un autre pays, que vous n’avez pas vu depuis 10 ans. Imaginez, vous pouvez dire en quelque sorte, rencontrons-nous à la Tour Eiffel, et soudainement, vous y êtes » continu  Yasser Sheikh. 

Mais y a-t-il un « côté sombre à cela » se demande Peter Rubin un correspondant chez « Wired » qui couvre l’actualité de la réalité virtuelle. « Facebook recueille beaucoup de données sur nous et de plus en plus sur la façon dont nous nous comportons et réagissons aux choses. Je me sens beaucoup plus surveillé qu’avant ». Yasser Sheikh répond à cette question de sécurité, mais en axant sa réponse plus sur les hackers que sur la récupération de données de Facebook en soi. 

« C’est quelque chose que je considère comme une menace existentielle à ce genre de technologie. Si nous n’en tenons pas compte, et si nous n’élaborons pas des mesures de protection dans le système lui-même… Cela menace vraiment la viabilité de tout ce moyen de communication » déclare-t-il. 

On ne doute pas que ce nouveau moyen de communication, s’il vient à être mis en circulation, va faire beaucoup parler.

Commentaires

Derniers Articles

 

Dora l’exploratrice : le film dévoile sa bande-annonce

Les Marcheurs Blancs de Game of Thrones dans les rues de Lille

21 Buttons, le nouveau réseau social de mode qui fait fureur

Un professeur transforme son observatoire en R2-D2

Un jeu vidéo Peaky Blinders sortira en 2020

Le Coroner : la série Youtube qui analyse les morts célèbres du cinéma

Des peintures classiques revisitées version pop culture

Under : le premier restaurant sous-marin d’Europe ouvre ses portes

Game of Thrones : le premier épisode de la saison 8 diffusé au cinéma

Le film « Dora l’exploratrice » dévoile ses affiches

Noah Centineo pourrait incarner Musclor dans « Les Maîtres de l’Univers »

Game of Thrones : HBO cache 6 trônes dans le monde !

Une version 360° de « La Laitière » de Vermeer

Le Petit Futé sort le premier guide touristique sur la Corée du Nord

Swing Table: la table de réunion inspirée d’une balançoire

Des sushis imprimés en 3D et adaptés à vos données biologiques

Stranger Things : la saison 3 dévoile son trailer !

Rachat de la Fox par Disney : Un prochain film Avengers vs X-Men ?

Lancement d’un jeu de plateau « Piège de cristal »

Une série sur les Ewoks en préparation ?

Google lance « Stadia » le Netflix des jeux vidéo

You vs Wild : la nouvelle série interactive de Netflix

Une chasse aux œufs sur Internet dissimulée dans un roman policier

Le jeu « Call of Duty » arrive sur mobiles