Facebook développe des avatars 3D hyper réalistes pour communiquer

Facebook développe la prochaine étape dans l’avenir de la communication avec une nouvelle plateforme de réalité virtuelle qui crée des avatars de personnes réelles et qui permettra de parler avec n’importe qui dans le monde. Pour ce faire, 180 caméras et 500 lumières de captures de visages sont nécessaires. 

Cette innovation ne fait cependant pas que des heureux, la création d’avatars impliquent une nouvelle collecte massive de données personnelles, de plus selon DeMarco Morgan de CBS, « les visages sont stupides ». Yasser Sheikh, qui dirige le laboratoire de réalité virtuelle de Facebook à Pittsburgh défend le projet. «  La raison de ce projet est que nous voulons être en mesure de comprendre exactement le regard des gens, à travers de multiples points de vue. Dans la réalité virtuelle, il est nécessaire de connaître comment fonctionne le point de vue des gens pour pouvoir le recréer. »

L’évolution de la vidéoconférence ?

Le scanner utilisé capture 180 gigaoctets de données par seconde, soit moins de deux secondes pour remplir un disque dur d’un ordinateur classique. C’est donc une quantité énorme de données qui est récupérée. 

« C’est une évolution de la vidéoconférence, et cela peut-être la future nouvelle façon de passer du temps avec quelqu’un qui est dans un autre pays, que vous n’avez pas vu depuis 10 ans. Imaginez, vous pouvez dire en quelque sorte, rencontrons-nous à la Tour Eiffel, et soudainement, vous y êtes » continu  Yasser Sheikh. 

Mais y a-t-il un « côté sombre à cela » se demande Peter Rubin un correspondant chez « Wired » qui couvre l’actualité de la réalité virtuelle. « Facebook recueille beaucoup de données sur nous et de plus en plus sur la façon dont nous nous comportons et réagissons aux choses. Je me sens beaucoup plus surveillé qu’avant ». Yasser Sheikh répond à cette question de sécurité, mais en axant sa réponse plus sur les hackers que sur la récupération de données de Facebook en soi. 

« C’est quelque chose que je considère comme une menace existentielle à ce genre de technologie. Si nous n’en tenons pas compte, et si nous n’élaborons pas des mesures de protection dans le système lui-même… Cela menace vraiment la viabilité de tout ce moyen de communication » déclare-t-il. 

On ne doute pas que ce nouveau moyen de communication, s’il vient à être mis en circulation, va faire beaucoup parler.

Commentaires

Derniers Articles

 

Les chansons de David Bowie transformées en Comics vintage

Des affiches mystérieuses équipées de vraies boules Quies

Au Brésil, un menu Game of Thrones chez Burger King

Un robot géant entièrement composé de déchets plastiques signé Timberland

La version live de “La Belle et le Clochard” se dévoile

Il photographie les maisons les plus “moches” de Belgique

Pump Track: des modules flexibles pour skateurs et BMX

KFC lance un nouveau Colonel Sanders plus jeune et « hot »

Monstres & Cie : Bob et Sulli de retour dans une série !

À 10 ans, ces jumelles sont les reines du Cosplay

L’envergure des vaisseaux Star Wars comparée à notre quotidien

Le Roi Lion : un nouveau trailer avec Rafiki, Timon et Pumbaa

Chine : des minis salles de sport ouvertes 24 h/24 dans les rues

Elle retouche les peintures abstraites de ses enfants

Pâques : Frichti met votre chocolat à l’abri des enfants !

La nouvelle Famille Addams dévoile son trailer

Des tatouages inspirés par la broderie

Le dragon de Game of Thrones entièrement réalisé en papier

À Milan, une maison se dévoile avec une fermeture éclair

Réalité augmentée: cette app ajoute des effets spéciaux liés à vos mouvements

Guess Whaaat, l’application qui propose de parier sur la suite des séries TV

La Belgique lance le premier festival Européen de la coupe mulet

Dans ce supermarché, la feuille de bananier remplace le sac plastique

WWF bouscule les règles de Fortnite pour sauver la planète