Facebook développe des avatars 3D hyper réalistes pour communiquer

Facebook développe la prochaine étape dans l’avenir de la communication avec une nouvelle plateforme de réalité virtuelle qui crée des avatars de personnes réelles et qui permettra de parler avec n’importe qui dans le monde. Pour ce faire, 180 caméras et 500 lumières de captures de visages sont nécessaires. 

Cette innovation ne fait cependant pas que des heureux, la création d’avatars impliquent une nouvelle collecte massive de données personnelles, de plus selon DeMarco Morgan de CBS, « les visages sont stupides ». Yasser Sheikh, qui dirige le laboratoire de réalité virtuelle de Facebook à Pittsburgh défend le projet. «  La raison de ce projet est que nous voulons être en mesure de comprendre exactement le regard des gens, à travers de multiples points de vue. Dans la réalité virtuelle, il est nécessaire de connaître comment fonctionne le point de vue des gens pour pouvoir le recréer. »

L’évolution de la vidéoconférence ?

Le scanner utilisé capture 180 gigaoctets de données par seconde, soit moins de deux secondes pour remplir un disque dur d’un ordinateur classique. C’est donc une quantité énorme de données qui est récupérée. 

« C’est une évolution de la vidéoconférence, et cela peut-être la future nouvelle façon de passer du temps avec quelqu’un qui est dans un autre pays, que vous n’avez pas vu depuis 10 ans. Imaginez, vous pouvez dire en quelque sorte, rencontrons-nous à la Tour Eiffel, et soudainement, vous y êtes » continu  Yasser Sheikh. 

Mais y a-t-il un « côté sombre à cela » se demande Peter Rubin un correspondant chez « Wired » qui couvre l’actualité de la réalité virtuelle. « Facebook recueille beaucoup de données sur nous et de plus en plus sur la façon dont nous nous comportons et réagissons aux choses. Je me sens beaucoup plus surveillé qu’avant ». Yasser Sheikh répond à cette question de sécurité, mais en axant sa réponse plus sur les hackers que sur la récupération de données de Facebook en soi. 

« C’est quelque chose que je considère comme une menace existentielle à ce genre de technologie. Si nous n’en tenons pas compte, et si nous n’élaborons pas des mesures de protection dans le système lui-même… Cela menace vraiment la viabilité de tout ce moyen de communication » déclare-t-il. 

On ne doute pas que ce nouveau moyen de communication, s’il vient à être mis en circulation, va faire beaucoup parler.

Commentaires

Derniers Articles

 

One Piece : les fans s’arrachent le Tome 100 Collector

« Les chaussures de Louis », un court-métrage pour mieux comprendre l’autisme

Un hôtel Toy Story va ouvrir à Tokyo

The Matrix Awakens : Le jeu arrive sur PS5 et Xbox Series X

Une campagne choc sur les dangers en trottinettes électriques

Banksy souhaite acheter une prison pour la transformer en un « refuge pour l’art »

Disney+ dévoile sa série sur la mort de Malik Oussekine

Japon : le parc Universal Studios va lancer un espace Hunter X Hunter

Danemark : ils passent la nuit dans un IKEA à cause d’une tempête de neige

Les joueurs de GTA peuvent vacciner leurs avatars contre le Covid-19

Un Lyonnais élu plus grand fan de La Casa de Papel a pu rencontrer les acteurs

Spider-Man : la suite de New Generation dévoile ses premières images

Des Tamagotchis inspirés par des célèbres animaux de la Pop Culture

Tesla dévoile son Cyberquad pour enfants

États-Unis : une exposition immersive sur Frida Kahlo

Allemagne : Burger King taquine McDonald’s pour son 50ème anniversaire

Pour Noël, l’Utah vous propose de dormir dans la grotte du Grinch

Irlande : un « Game of Thrones Studio Tour » va ouvrir en février 2022

Moselle : des collégiennes réussissent à obtenir de la raclette à la cantine

Microsoft lance son pull moche de Noël dédié au « Démineur »

Koh-Lanta : un documentaire spécial pour fêter les 20 ans de l’émission

La maison de « Maman, j’ai raté l’avion ! » est disponible sur Airbnb

Lettre à moi-même : le film de Santé Publique France pour la journée mondiale de lutte contre le sida

Le tournage du film « Batgirl » a commencé