Facebook développe des avatars 3D hyper réalistes pour communiquer

Facebook développe la prochaine étape dans l’avenir de la communication avec une nouvelle plateforme de réalité virtuelle qui crée des avatars de personnes réelles et qui permettra de parler avec n’importe qui dans le monde. Pour ce faire, 180 caméras et 500 lumières de captures de visages sont nécessaires. 

Cette innovation ne fait cependant pas que des heureux, la création d’avatars impliquent une nouvelle collecte massive de données personnelles, de plus selon DeMarco Morgan de CBS, « les visages sont stupides ». Yasser Sheikh, qui dirige le laboratoire de réalité virtuelle de Facebook à Pittsburgh défend le projet. «  La raison de ce projet est que nous voulons être en mesure de comprendre exactement le regard des gens, à travers de multiples points de vue. Dans la réalité virtuelle, il est nécessaire de connaître comment fonctionne le point de vue des gens pour pouvoir le recréer. »

L’évolution de la vidéoconférence ?

Le scanner utilisé capture 180 gigaoctets de données par seconde, soit moins de deux secondes pour remplir un disque dur d’un ordinateur classique. C’est donc une quantité énorme de données qui est récupérée. 

« C’est une évolution de la vidéoconférence, et cela peut-être la future nouvelle façon de passer du temps avec quelqu’un qui est dans un autre pays, que vous n’avez pas vu depuis 10 ans. Imaginez, vous pouvez dire en quelque sorte, rencontrons-nous à la Tour Eiffel, et soudainement, vous y êtes » continu  Yasser Sheikh. 

Mais y a-t-il un « côté sombre à cela » se demande Peter Rubin un correspondant chez « Wired » qui couvre l’actualité de la réalité virtuelle. « Facebook recueille beaucoup de données sur nous et de plus en plus sur la façon dont nous nous comportons et réagissons aux choses. Je me sens beaucoup plus surveillé qu’avant ». Yasser Sheikh répond à cette question de sécurité, mais en axant sa réponse plus sur les hackers que sur la récupération de données de Facebook en soi. 

« C’est quelque chose que je considère comme une menace existentielle à ce genre de technologie. Si nous n’en tenons pas compte, et si nous n’élaborons pas des mesures de protection dans le système lui-même… Cela menace vraiment la viabilité de tout ce moyen de communication » déclare-t-il. 

On ne doute pas que ce nouveau moyen de communication, s’il vient à être mis en circulation, va faire beaucoup parler.

Commentaires

Derniers Articles

 

Mojipic : un système qui affiche vos dessins à l’arrière de votre voiture

Des logos célèbres deviennent des films Disney

Apple dévoile les gagnants des iPhone Photography Awards 2019

Un amateur de GPS drawing rend hommage à Frida Kahlo

Mark Hamill partage une vidéo de son audition avec Harrison Ford (1977)

Un toboggan aquatique équipé de casques de réalité virtuelle

Décès de Rutger Hauer, l’acteur de «Blade Runner»

Ce fan du premier Roi Lion revisite le film de 2019

Les animaux surréalistes de Ronald Ong

Uma Thurman et Quentin Tarantino discutent d’un Kill Bill 3

Stranger Things: une bouée Demogorgon grandeur nature

Premier trailer pour la série The Witcher

Bourges : du video mapping révèle les secrets historiques de la ville

Il transforme un container en Polaroid géant fonctionnel

Norvège : un concept d’hôtel vertigineux accroché à une falaise

Harley Quinn : la nouvelle série animé dévoile son trailer

Paris : une course Mario Kart grandeur nature en septembre

Cette application plonge votre portrait dans l’histoire de l’art

Le Havre : un voyage immersif dans l’œuvre de Van Gogh

Sony : une exposition célèbre les 40 ans du WALKMAN®

Top Gun 2 dévoile sa bande-annonce

Ça Chapitre 2 dévoile une nouvelle bande-annonce

La mairie de Royan installe des affiches qui demandent aux hommes de se rhabiller

Quand Stranger Things rencontre la série Magnum