Grenoble : un exosquelette controlé par la pensée

Pendant les deux dernières années, des chercheurs de l’université de Grenoble ont travaillé pour contrôler un exosquelette par la pensée avec un homme atteint d’une paralysie des épaules. Les chercheurs ont publié les résultats de l’essai en indiquant que le fonctionnement de l’exosquelette pourrait révolutionner la vie des tétraplégiques.

Une technologie très prometteuse

Pour Thibault, 28 ans, l’expérience c’est bien déroulé. Ce dernier a subi une blessure à la colonne cervicale qui lui a fait perdre le contrôle de ses jambes. Il a encore le contrôle de ses biceps et son poignet gauche, qu’il utilise pour se déplacer en fauteuil roulant. Grâce à l’exosquelette il peut se déplacer à nouveau normalement ! Cependant, le système est encore loin d’être mis sur le marché. Les chercheurs travaillent encore pour que l’algorithme qui interprète les signaux du cerveau et les transforme en mouvement physique soit complètement au point.

L’exosquelette se nomme « Ours », il est le premier système cérébro-informatique qui se déplace par la pensée et qui permet le déplacement de tous les membres. Le professeur Alim-Louis Benabid, président du Conseil exécutif de Clinatec et professeur émérite de l’université de Grenoble déclare : « Ours ( le nom de l’exosquelette) est le premier système cérébro-informatique sans fil semi-invasif conçu pour une utilisation à long terme pour activer les quatre membres »

Pour contrôler « Ours », les chercheurs implantent deux capteurs entre la peau du patient et le cerveau. Les capteurs enregistrent alors l’activité cérébrale dans le cortex sensorimoteur, c’est-à-dire la partie du cerveau qui contrôle le mouvement et la sensation.

« Nos résultats pourraient nous permettre d’aider les patients tétraplégiques à utiliser des exosquelettes en utilisant uniquement des signaux cérébraux,. Cela pourrait commencer par des fauteuils roulants utilisant l’activité cérébrale au lieu de joysticks et ensuite, la progression naturelle serait vers le développement d’un exosquelette pour une mobilité encore plus accrue », déclare le professeur Stephan Chabardes, neurochirurgien du CHU de Grenoble-Alpes.

Selon les chercheurs, la technologie pourrait être très prometteuse pour les patients tetraplégiques.

Commentaires

Derniers Articles

 

Les jeux vidéo les plus attendus en 2020

Vous pouvez acheter une réplique de votre maison en LEGO

Banksy alerte sur la situation des sans-abri

Découvrez le making of de la pub d’E.T., approuvée par Steven Spielberg

« S.O.S Fantômes : l’Héritage » dévoile sa bande-annonce

Un nouveau BioShock officiellement annoncé

Une grand-mère de 93 ans et son petit-fils s’essayent aux déguisements les plus loufoques !

Le réalisateur de John Wick tourne un court-métrage avec un iPhone 11 !

WWF détourne des classiques de la peinture pour alerter sur l’urgence climatique

Wonder Woman 1984 dévoile sa bande-annonce !

Une banane à 120 000 $ mangée au nom de l’art : la toile s’enflamme

Marseille : Le premier LEGO Store vient d’ouvrir !

Noël : sélection des pochettes d’albums les plus gênantes

Air New Zealand teste des tasses à café comestibles

Rise of the Resistance : l’incroyable nouvelle attraction Star Wars

Une piscine à balles géantes en plein Paris !

« C’est pas sorcier » de retour avec un nouveau casting

Ce cinéphile a reproduit un videoclub des années 90 dans son sous-sol

Google révèle les GIF favoris d’Internet en 2019

Dior x Jordan : premières photos de la « Air Dior »

Soul Kitchen : le restaurant de Bon Jovi ouvert aux plus démunis

Coca-Cola : des bouteilles Star Wars qui s’illuminent lorsqu’on les touche

Il crée 52 affiches pour son bébé âgé de 52 semaines

1917 : le nouveau Sam Mendes dévoile sa bande-annonce