Grenoble : un exosquelette controlé par la pensée

Pendant les deux dernières années, des chercheurs de l’université de Grenoble ont travaillé pour contrôler un exosquelette par la pensée avec un homme atteint d’une paralysie des épaules. Les chercheurs ont publié les résultats de l’essai en indiquant que le fonctionnement de l’exosquelette pourrait révolutionner la vie des tétraplégiques.

Une technologie très prometteuse

Pour Thibault, 28 ans, l’expérience c’est bien déroulé. Ce dernier a subi une blessure à la colonne cervicale qui lui a fait perdre le contrôle de ses jambes. Il a encore le contrôle de ses biceps et son poignet gauche, qu’il utilise pour se déplacer en fauteuil roulant. Grâce à l’exosquelette il peut se déplacer à nouveau normalement ! Cependant, le système est encore loin d’être mis sur le marché. Les chercheurs travaillent encore pour que l’algorithme qui interprète les signaux du cerveau et les transforme en mouvement physique soit complètement au point.

L’exosquelette se nomme « Ours », il est le premier système cérébro-informatique qui se déplace par la pensée et qui permet le déplacement de tous les membres. Le professeur Alim-Louis Benabid, président du Conseil exécutif de Clinatec et professeur émérite de l’université de Grenoble déclare : « Ours ( le nom de l’exosquelette) est le premier système cérébro-informatique sans fil semi-invasif conçu pour une utilisation à long terme pour activer les quatre membres »

Pour contrôler « Ours », les chercheurs implantent deux capteurs entre la peau du patient et le cerveau. Les capteurs enregistrent alors l’activité cérébrale dans le cortex sensorimoteur, c’est-à-dire la partie du cerveau qui contrôle le mouvement et la sensation.

« Nos résultats pourraient nous permettre d’aider les patients tétraplégiques à utiliser des exosquelettes en utilisant uniquement des signaux cérébraux,. Cela pourrait commencer par des fauteuils roulants utilisant l’activité cérébrale au lieu de joysticks et ensuite, la progression naturelle serait vers le développement d’un exosquelette pour une mobilité encore plus accrue », déclare le professeur Stephan Chabardes, neurochirurgien du CHU de Grenoble-Alpes.

Selon les chercheurs, la technologie pourrait être très prometteuse pour les patients tetraplégiques.

Commentaires

Derniers Articles

 

Cet artiste réalise ses œuvres uniquement avec des jeans

La sortie de Cyberpunk 2077 est repoussée à septembre

Taika Waititi pourrait réaliser un film Star Wars

Daniel Craig est James Bond malgré lui dans cette pub pour Heineken

Netflix : comment profiter du catalogue US en France

Netflix et Ben & Jerry’s ont créé une glace Netflix & Chill’d

Stella McCartney présente le premier jean biodégradable

La date de sortie de Gremlins : Secrets of the Mogwai est connue !

Netflix sort un manuel sur la sexualité gratuit tiré de « Sex Education »

Les moto-taxis les plus excentriques de Nairobi

Les créateurs de Wallace et Gromit signent un film pour Greenpeace

The Eternals : Marvel dévoile le synopsis

McDonald’s se fait un relooking avec Alexander Wang

Thaïlande: dormir au milieu des éléphants dans des bulles

JO de Tokyo : des affiches officielles réalisées par des artistes

Des koalas en peluche pour sensibiliser à la récolte de fonds pour l’Australie

Conor McGregor dans une baston de jouets pour Reebook

Amazon dévoile le casting de la série sur le Seigneur des Anneaux

En soutien à l’Australie, Jben dessine un koala géant sur les sables de Royan

Un hôtel dédié au fromage va ouvrir à Londres

Zelda Breath of the Wild rencontre le Studio Ghibli

Le parc d’attraction Super Nintendo World se dévoile un peu plus !

Bientôt une rue David Bowie à Paris

Morbius dévoile sa première bande-annonce