Exposition de celluloïds de dessins animés

Avant le tout informatique, on faisait des dessins-animés avec des celluloïds. Vous savez, ces feuilles de plastique transparentes sur lesquelles on peignait les personnages et les décors des dessins-animés. À une époque,pour certains dessin-animés japonais (ou autres), on peignait seulement entre 6 et 12 celluloïds pour une seconde d’action (Goldorak, Albator, Candy, etc..).

Du 3 au 14 juin 2014, Espace Japon à Paris dans le Xème, expose 60 celluloïdes de dessins animés japonais, vendus sur place. Sont exposées des œuvres du Studio Ghibli : Nausicaä de la vallée du vent, Le Château dans le ciel, Kiki la petite sorcière, Mon voisin Totoro, et aussi des travaux de production comme Doraemon, Lupin III, Dragon Ball ou Albator

EspaceJapon02 EspaceJapon03 EspaceJapon04

Espace Japon
12 Rue de Nancy, 75010 Paris
01 47 00 77 47

Source : telerama.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

40 artistes de « Game of Thrones » exposent leur travail sur Westeros

Les dessins au chocolat de Norico

Un nouveau trailer pour « Ralph 2.0 »

Elle réalise un clip entièrement brodé à la main

Un premier teaser pour le reboot de « The Twilight Zone »

Un « Space Jam 2 » avec LeBron James

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite