Par erreur, un père offre un dinosaure de 6 mètres à son enfant

Sur la petite île britannique de Guern, au milieu de la Manche, un père de famille a offert à son fils de 4 ans un dinosaure. Problème : les dimensions du « jouet », que le paternel n’avait pas vérifié lors de sa commande sur le net. Certes l’enfant rêvait d’un grand animal, mais en l’occurence la bête mesure… plus de 6 mètres de long !

Pas pratique pour l’emmener en cours de récré.

Rêver grand

Depuis des mois Théo répétait à son père, André Bisson, qu’il souhaitait avoir un dinosaure aussi massif que possible. Et l’enfant féru de préhistoire avait une idée précise en tête : un Carnotaurus, ce dangereux prédateur vivant en Patagonie il y a quelque 70 millions d’années.

La demande n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Amusé, le père a fait ses recherches sur le net. Jusqu’à tomber sur l’offre d’un parc d’attraction voisin qui proposait à la vente une de ses statues décoratives : un Carnotaurus.

Un cadeau de 2t. à 1 200€

L’occasion était trop belle. André Bisson a aussitôt dépensé 1 000 livres (environ 1 200 euros) pour acquérir l’animal, sans même demander à l’expéditeur des précisions sur ses dimensions. « Le parc vendait tout sur un site et il n’y avait aucun détail, juste une photo miniature. Lorsque j’ai vu qu’il y avait précisément un Carnotaurus, j’ai foncé », confie-t-il.

Bien mal lui en prit. En effet, alors qu’il s’attendait à un objet de 3 mètres longueur au grand maximum, le monstre de 2 tonnes en mesurait en réalité 6,5 pour 2,5 mètres de haut. Si bien que la compagnie de livraison a dû troquer ses habituels camions pour une remorque et une grue afin d’acheminer la bête. Commentant l’arrivée du dinosaure à son domicile, André Bisson a déclaré :

« Lorsque j’ai vu sa taille j’ai juste ris. Ensuite je suis parti acheter une chaîne en métal pour faire office de laisse. Théo était aux anges. »

En effet, loin d’être effrayé, l’enfant semble avoir fait de l’animal son meilleur compagnon sobrement baptisé « Chaz » depuis son arrivée. Il restera dans le jardin jusqu’à ce que Théo s’en lasse en grandissant. Il s’agira alors de refourguer la bête. Ce qui, on le suppose, ne sera pas une mince affaire. Pour l’heure, souhaitons le meilleur à ce duo improbable.

Et retrouvez ici les visuels de dinosaures recrées grandeur nature grâce à une imprimante 3D.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement