Enoteca Maria : le restaurant où des grands-mères du monde entier dirigent la cuisine

À New York, le restaurant Enoteca Maria fusionne des plats italiens authentiques avec un avant-goût des cuisines du monde entier. Et ce sont les « Nonnas » (italien pour « grand-mère ») qui cuisinent. Elles sont passionnées par le partage de leur culture.

Ouvert uniquement les vendredis, samedis et dimanches, Enoteca Maria propose un menu en constante évolution créé par ces Nonnas. Elles présentent à leur tour, leur patrimoine culturel, donc environ une fois par mois chacune. Et c’est propriétaire Jody Scaravella qui a fondé le restaurant, il y a plus de dix ans. Le restaurant comprenait à l’origine une distribution rotative de chefs de grand-mère de différentes régions d’Italie. Chacune cuisinant des plats qu’elles avaient affinés en grandissant. Les grands-mères de différents pays ont commencé à partager leur patrimoine culinaire à partir de 2015.

Le restaurant possède uniquement 6 tables

Le restaurant chaleureux et éclectique possède seulement six tables. Il a présenté la gastronomie de différents pays comme Trinidad, la Biélorussie, l’Algérie et le Kazakhstan.

Jody Scaravella a préservé bon nombre de ces recettes dans son livre « Nonnas of the World ». Le livre comprend des recettes et de courtes biographies écrites dans la langue maternelle de chaque Nonna.

Enoteca Maria dispose de deux cuisines : une cuisine italienne proposant des plats italiens à travers le pays, et une cuisine dirigée par la Nonna en charge. En règle générale, chaque Nonna prépare une ou deux entrées, chaque plat étant très populaire dans le pays d’origine de la Nonna. Le menu italien, qui change légèrement d’une semaine à l’autre, est disponible de midi jusqu’à la fermeture à 20h30. Tandis que la vedette Nonna propose son menu à partir de 15h00.

Enoteca Maria : une grande famille

Nonna Diana, qui travaille au restaurant depuis deux ans, a déclaré qu’elle voulait exposer les convives à sa culture palestinienne. Culture qui n’est pas bien représentée dans la région de New York. Selon Nonna Diana, les convives « nous aiment vraiment, ils aiment notre nourriture, vous savez, de notre culture ».  Nonna Diana a déclaré qu’elle aime l’expérience de gérer sa propre cuisine une fois par mois, car Enoteca Maria est « comme une famille » pour elle.

Enoteca Maria rassemble des gens d’horizons différents grâce à la nourriture et l’acceptation culturelle. Indépendamment de la politique et des histoires, les convives peuvent se livrer à des repas faits maison de Naples à Prague ou Tokyo, tous présentés avec le sourire par les grands-mères Nonnas passionnées.

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion