Enoteca Maria : le restaurant où des grands-mères du monde entier dirigent la cuisine

À New York, le restaurant Enoteca Maria fusionne des plats italiens authentiques avec un avant-goût des cuisines du monde entier. Et ce sont les « Nonnas » (italien pour « grand-mère ») qui cuisinent. Elles sont passionnées par le partage de leur culture.

Ouvert uniquement les vendredis, samedis et dimanches, Enoteca Maria propose un menu en constante évolution créé par ces Nonnas. Elles présentent à leur tour, leur patrimoine culturel, donc environ une fois par mois chacune. Et c’est propriétaire Jody Scaravella qui a fondé le restaurant, il y a plus de dix ans. Le restaurant comprenait à l’origine une distribution rotative de chefs de grand-mère de différentes régions d’Italie. Chacune cuisinant des plats qu’elles avaient affinés en grandissant. Les grands-mères de différents pays ont commencé à partager leur patrimoine culinaire à partir de 2015.

Le restaurant possède uniquement 6 tables

Le restaurant chaleureux et éclectique possède seulement six tables. Il a présenté la gastronomie de différents pays comme Trinidad, la Biélorussie, l’Algérie et le Kazakhstan.

Jody Scaravella a préservé bon nombre de ces recettes dans son livre « Nonnas of the World ». Le livre comprend des recettes et de courtes biographies écrites dans la langue maternelle de chaque Nonna.

Enoteca Maria dispose de deux cuisines : une cuisine italienne proposant des plats italiens à travers le pays, et une cuisine dirigée par la Nonna en charge. En règle générale, chaque Nonna prépare une ou deux entrées, chaque plat étant très populaire dans le pays d’origine de la Nonna. Le menu italien, qui change légèrement d’une semaine à l’autre, est disponible de midi jusqu’à la fermeture à 20h30. Tandis que la vedette Nonna propose son menu à partir de 15h00.

Enoteca Maria : une grande famille

Nonna Diana, qui travaille au restaurant depuis deux ans, a déclaré qu’elle voulait exposer les convives à sa culture palestinienne. Culture qui n’est pas bien représentée dans la région de New York. Selon Nonna Diana, les convives « nous aiment vraiment, ils aiment notre nourriture, vous savez, de notre culture ».  Nonna Diana a déclaré qu’elle aime l’expérience de gérer sa propre cuisine une fois par mois, car Enoteca Maria est « comme une famille » pour elle.

Enoteca Maria rassemble des gens d’horizons différents grâce à la nourriture et l’acceptation culturelle. Indépendamment de la politique et des histoires, les convives peuvent se livrer à des repas faits maison de Naples à Prague ou Tokyo, tous présentés avec le sourire par les grands-mères Nonnas passionnées.

Commentaires

Derniers Articles

 

Découverte d’un crâne de dinosaure vieux de 99 millions d’années

Un nouveau jeu The Witcher en préparation !

Des singes déchainés envahissent les rues désertes en Thaïlande

Coronavirus : les réactions Twtitter après l’annonce de la suspension des cours

Resleeved : le spin-off de la série « Altered Carbon » se dévoile !

Cette entreprise crée des routes avec des bouteilles en plastiques

Les stars hollywoodiennes classiques colorisées

Les Nouveaux Mutants dévoile un nouveau trailer explosif

Le nouveau Battle Royale « Call of Duty : Warzone » est disponible !

Étonnantes photos des icebergs sous-marins du Groenland

Il transforme des célébrités en personnages Disney

Afrique du Sud : une cabane dans les arbres pour dormir dans la brousse

Cette fresque utilise 200 000 bouchons de bouteilles recyclées

Les Gardiens de la Galaxie pourraient être présents dans le prochain Thor !

Vincent Cassel rejoint le casting du prochain film Astérix

Coronavirus : des maisons d’isolement imprimées en 3D

Le catalogue de Disney + France se dévoile !

Il couvre des graffitis racistes avec des autocollants de chats

Australie : une maison de poupée géante installée dans la rue

La version féminine des logos célèbres

La nouvelle voiture 100% électrique de BMW se dévoile

Netflix : une série « Charlie et la Chocolaterie » signée Taika Waititi

Le Coronavirus fait décoller les ventes de « La Peste » d’Albert Camus

Le jeu « The Last of Us » va être adapté en série !