« Enfilez-vous! ». La version satirique du livre de Stéphane Hessel

Après le succès d’«Indignez-vous!» de Stéphane Hessel, voilà «Enfilez-vous!», la version satirique.

Plus de 1,2 million d’exemplaires vendus. «Indignez-vous!», le livre de Stéphane Hessel, est un carton monumental. Et ce malgré le fait qu’il ait zappé la chose la plus importante du monde: «le cul, bien entendu», tonitrue Luz. Dessinateur du journal satirique français Charlie Hebdo, l’artiste a décidé de combler l’oubli du vieux monsieur de 93 ans. Il a donc commis avec Rafaël Borgia, un mystérieux auteur qui, excusez du peu, est né à Bâton Rouge. «Enfilez-vous!», un bien joli titre qui ne mérite pas forcément qu’on fasse un dessin. Eh bien si justement, des dessins, Luz en a fait tout plein, à ne pas mettre entre toutes les mains, pour illustrer l’ouvrage parodique qui sort en France le 14 avril. Après «Indignez-vous!» sa suite «Engagez-vous!» sa réplique «J’y crois pas!» la version trash est plus que bienvenue et met le sourire aux lèvres.

Une ode à la fornication

Le concept du bouquin est clair : il n’y a que de bonnes raisons de s’enfiler. «Moins dangereuse que de se révolter», «moins salissante que la kalachnikov ou la ceinture d’explosifs», «bénéfique pour la santé», la fornication devrait être généralisée et encouragée. Tous les maux de la société pourraient disparaître, selon les auteurs, si on faisait tous et tout le temps la bête à deux dos. Flics et banquiers pourraient même devenir sympas à ce régime-là. Les inégalités seraient balayées à l’aide de quelques coups de reins. «Un pauvre qui s’enfile avec un riche cesse automatiquement d’être pauvre», clame Luz.

Fervents défenseurs du slogan «faites l’amour pas la guerre», les deux auteurs verraient bien les grands de ce monde s’enfiler dans la joie et la bonne humeur. Marine Le Pen et Tariq Ramadan se faisant des câlins, Eva Joly et Bernard Tapie emmanchant une partie de sport matelas ou encore Sarah Palin et Mahmoud Ahmadinejad se prodiguant des caresses en tout genre, l’ambiance serait un peu plus détendue que lors de l’opération plomb durci.

Derrière ce que le dessinateur décrit lui-même comme une «couillonnade» se dresse une réflexion pointue sur la société française. Pour Luz, «Indignez-vous!» est «le tract politique d’un vieux monsieur qui a connu un succès vertigineux. Il nous semblait nécessaire de péter un coup après ce phénomène qui a fait que les Français ont commencé à s’indigner pour tout et n’importe quoi. Il y a eu des débats partout où tout le monde prenait un air très sérieux. Il fallait qu’un grand éclat de rire vienne remettre de l’ordre dans tout ça.» ©leMatin.ch

«Enfilez-vous!» Rafaël Borgia et Luz, éditions 12 bis, sortie le 14 avril

 

Commentaires

Derniers Articles

 

L’Équipe en mode Manga pour la Coupe du Monde 2019 de Rugby

Zone51: il fait un « Naruto Run » pendant le live d’un JT américain

Le jeu vidéo « Narcos: Rise of the Cartels » dévoile son trailer

Sean Bean annonce qu’il ne veut plus mourir dans ses films

Une compagnie vous paie $1300 pour regarder 13 films de Stephen King

UNIQLO lance une nouvelle collection Dragon Ball

Mercedes va lancer sa trottinette électrique

FRIENDS : Ralph Lauren réédite le dressing de Rachel pour les 25 ans de la série

Grande exposition Charlie Chaplin à Nantes

Cobra : le film avec Stallone pourrait être adapté en série

Les plus belles cabanes de la planète

BioUrban : l’arbre artificiel qui absorbe autant de pollution que 368 vrais arbres

Une exposition AKIRA présentée à Tokyo

Le Seigneur des Anneaux: le tournage de la série se fera en Nouvelle-Zélande

NBCUniversal dévoile Peacock, sa futur plateforme de streaming

Le château de Downton Abbey est désormais sur Airbnb

Les finalistes du Prix AGORA 2019 sont dévoilés !

Le prochain film Mortal Kombat se dévoile

Il reproduits des toiles célèbres avec des objets du quotidien

Une affiche des « Dents de la Mer » avec effet 3D

Les emballages Kit Kat en plastique remplacés par du papier qui se transforment en origamis

La série The Office a maintenant son jeu de société

« VILE » : le street artiste qui donne l’impression de voir à travers les murs

S.O.S Fantômes 3 : la suite se dévoile !