Eat me : des sculptures culinaires avec de vieux matelas

matelas nourriture

Les matelas dans la rue font aujourd’hui intégralement partie du paysage urbain. Personne n’y fait vraiment attention, presque personne ne les récupère, et ils peuvent rester longtemps là, abandonnés, sur un trottoir. Une fin normale pour tout objet encombrant obsolète quoi. Sauf quand l’artiste Lor-K passe dans le coin.

La street artiste française écume les rues de Paris pour créer des oeuvres éphémères avec de vieux matelas abandonnés. Elle les enroule, les éventre, les peints et en fait d’appétissantes sculptures urbaines. Ces objets dont on a voulu se débarrasser deviennent alors des sushis, des pâtisseries, des sandwichs, des glaces, des kebabs… Lor-K leur offre une seconde vie avant qu’ils soient embarqués par les encombrants.

Une expérience sociale à base de matelas

Au travers de son projet Eat Me, la street artiste questionne nos habitudes alimentaires, le gâchis et l’obsolescence programmée (rien que ça). Elle transforme de vieux matelas repoussants en aliments que tout le monde à l’habitude de consommer. Un peu comme une métaphore de ce que fait l’industrie alimentaire : réussir à nous vendre de mauvais produits grâce au marketing tout en en gaspillant d’autre considérés comme trop laids pour être consommés.

Lor-K fait de la rue son terrain de jeu et expérimente différents projets éphémères pour attirer l’oeil des passants et ainsi créer du lien social. Elle explique que son art est accessible à tout le monde. En abandonnant ses oeuvres, l’artiste offre une exposition en plein air, à chaque coin de rue. Alors parisiennes, parisiens, à l’avenir, ouvrez l’oeil.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement