Eat me : des sculptures culinaires avec de vieux matelas

matelas nourriture

Les matelas dans la rue font aujourd’hui intégralement partie du paysage urbain. Personne n’y fait vraiment attention, presque personne ne les récupère, et ils peuvent rester longtemps là, abandonnés, sur un trottoir. Une fin normale pour tout objet encombrant obsolète quoi. Sauf quand l’artiste Lor-K passe dans le coin.

La street artiste française écume les rues de Paris pour créer des oeuvres éphémères avec de vieux matelas abandonnés. Elle les enroule, les éventre, les peints et en fait d’appétissantes sculptures urbaines. Ces objets dont on a voulu se débarrasser deviennent alors des sushis, des pâtisseries, des sandwichs, des glaces, des kebabs… Lor-K leur offre une seconde vie avant qu’ils soient embarqués par les encombrants.

Une expérience sociale à base de matelas

Au travers de son projet Eat Me, la street artiste questionne nos habitudes alimentaires, le gâchis et l’obsolescence programmée (rien que ça). Elle transforme de vieux matelas repoussants en aliments que tout le monde à l’habitude de consommer. Un peu comme une métaphore de ce que fait l’industrie alimentaire : réussir à nous vendre de mauvais produits grâce au marketing tout en en gaspillant d’autre considérés comme trop laids pour être consommés.

Lor-K fait de la rue son terrain de jeu et expérimente différents projets éphémères pour attirer l’oeil des passants et ainsi créer du lien social. Elle explique que son art est accessible à tout le monde. En abandonnant ses oeuvres, l’artiste offre une exposition en plein air, à chaque coin de rue. Alors parisiennes, parisiens, à l’avenir, ouvrez l’oeil.

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite

Les restaurants sous-marins des Maldives

La SNCF revisite des films cultes

M&M’s ouvre un escape game gratuit à Paris

Les illusions de Wian Magic

Il réalise son autoportrait à la manière de 50 cartoons différents

Barcelone : les statues humaines des Ramblas

Un « Final Boss » géant réalisé avec 300 000 dahlias

Quand deux pâtissiers réalisent un Kraken 100% chocolat

Le reboot de « She-Ra » arrive sur Netflix

Quand un enseignant dessine à la craie pour motiver ses élèves