Il réalise un superbe graff pour lui demander sa main

Le 27 Mars dernier, Tommy, ce jeune homme amoureux fou de sa belle Tizzie, à réalisé un graff sur un mur dans un quartier de Detroit pour lui demander sa main. Après avoir reçu l’autorisation du propriétaire de l’immeuble, il commença son graff. Son travail à la bombe fut mis en images grâce à une caméra disposée dans sa voiture face au mur. L’appareil prenait un cliché toutes les 10 secondes. Très belle surprise pour Tizzie qui a dit OUI et l’a même tagué sur le mur. So cute!

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Le Seigneur des Anneaux: le tournage de la série se fera en Nouvelle-Zélande

NBCUniversal dévoile Peacock, sa futur plateforme de streaming

Le château de Downton Abbey est désormais sur Airbnb

Les finalistes du Prix AGORA 2019 sont dévoilés !

Le prochain film Mortal Kombat se dévoile

Il reproduits des toiles célèbres avec des objets du quotidien

Une affiche des « Dents de la Mer » avec effet 3D

Les emballages Kit Kat en plastique remplacés par du papier qui se transforment en origamis

La série The Office a maintenant son jeu de société

« VILE » : le street artiste qui donne l’impression de voir à travers les murs

S.O.S Fantômes 3 : la suite se dévoile !

Finlande : des supermarchés lancent des « happy hours » contre le gaspillage

VEJA lance sa première running écologique

Les finalistes du Comedy Wildlife Photography Awards 2019

Game of Thrones: un deuxième spin-off serait centré sur la Maison Targaryen

Gargoyles : la série animée des années 90 sera sur Disney+

Paris : des artistes revisitent la bouteille Desperados

The Witcher : la série Netflix devrait arriver le 17 décembre

Une expérience King Kong au coeur de l’Empire State Building

Un TETRIS transposé dans la vraie vie

The Institute : le dernier roman de Stephen King sera adapté en série

La borne interactive qui vous permet de poser avec vos joueurs préfèrés

Suède: des billboards transformés en hôtels pour abeilles

Monopoly: une version féministe où les femmes gagnent plus que les hommes