Ce designer réalise des créations folles avec du papier

Vous faites quoi avec une feuille de papier ? Une cocotte, un avion, voire un bateau, ou une girafe en origami pour les plus habiles. Le designer australien Benja Harney, basé à Sidney et auto proclamée « ingénieur du papier », conçoit des créations originales, colorées, naturalistes, poétiques et parfois même exubérantes, avec pour seul matériel des feuilles de papier et de la glue.

Une inventivité qui a tapé dans l’œil des marques et lieux (pop up store, musée, galeries, avec lesquels ils collaborent régulièrement via son studio Paperform , fondé en 2005 : Nike, Adidas x Pharrell Williams, Hermès ou encore Google et Samsung.

Ses créations et projets sont à retrouver sur son site paperform.com et son Instagram.

Commentaires

Derniers Articles

 

Un compte Instagram spécialiste de l’estampe

Le prochain Astérix dévoile sa bande-annonce !

Des Air Jordan « GameBoy »

Avec des craies, elle met en scène son bébé dans de drôles de films

Un reboot de la série « Alias » en préparation

Beetlejuice : première image pour la comédie musicale version Broadway

Les odeurs de Star Wars dans une collection de bougies parfumées

Le film Playmobil dévoile une première image

Une fresque Robin Williams apparaît à Chicago

Les marque-pages créatifs d’Olena

Les sculptures culinaires avec de vieux matelas compilées dans un livre

Richard Madden de Game of Thrones pressenti pour incarner James Bond

Le robots en origami de Dani Alba

La chorégraphie Harry Potter de ces lycéens devient virale

Il réalise des clichés d’Hawaï façon « Inception »

Umbro présente sa première chaussure de football sans lacets

Halloween : un déguisement pour bébé « The Office » ?

Thomas Ngijol en « Black Snake » débarque cet hiver

Dans de ce restaurant, l’addition varie en fonction de vos followers Instagram

L’exposition Sergio Leone ouvre à Paris

Aladdin : un premier teaser pour le remake de Guy Ritchie

Deux Toulousains lancent une bière au cassoulet

Des espèces en voie d’illuminations au Jardin des Plantes

Paris : quand Mark Hamill découvre un street-art de Carrie Fisher rue Princesse