Des SDF transformés en bornes internet ambulantes

Une agence de communication britannique a provoqué une controverse aux Etats-Unis en transformant des sans-abri en bornes internet, gagnant leur vie en proposant un accès à la toile.

Cette agence, Bartle Bogle Hegarty (BBH), a lancé l’expérience à l’occasion d’un festival mêlant musique, cinéma et technologies à Austin (Texas, sud), appelé South by Southwest (SXSW), qui s’est ouvert samedi et se tient jusqu’au 18 mars.

Elle a doté treize SDF volontaires d’émetteurs de réseau internet (MiFi) de 4ème génération, les habillant de tee-shirts signalant l’initiative. Le passant tenté peut réclamer une connexion d’excellente qualité pour son ordinateur, sa tablette ou son téléphone, qu’il paie via internet le prix qu’il souhaite. L’ensemble des profits est reversé au SDF.

BBH a expliqué vouloir « moderniser » le concept du SDF vendeur de journaux rédigés par des sans-abri.

« Combien de fois voit-on quelqu’un +acheter+ un journal, pour finalement le laisser au sans-abri? […] Pourtant le modèle n’est pas cassé en soi. C’est seulement le produit qui est archaïque », a indiqué l’agence sur son site internet.

Des internautes ont trouvé l’initiative de mauvais goût.

« Ce n’est pas en soi une bonne idée d’utiliser des personnes défavorisées, marginalisées dans la société, pour rendre plus pratique l’accès de personnes majoritairement blanches, forcément plus riches, à leurs comptes sur les réseaux sociaux », a réagi sur le blog de BBH un internaute appelé John.

« Vous transformez les SDF en équipement », écrivait Simon, un autre internaute.

« C’est un exemple de la façon dont le capitalisme exploite n’importe quelle ressource en vue d’un avantage concurrentiel », déplorait un troisième, David Byrne. Le directeur de l’innovation de BBH, Saneel Radia, s’est défendu en se réjouissant que l’initiative ait fait parler de la situation des sans-abri. Il a concédé que l’idée aurait pu aller plus loin, en envoyant les internautes vers un site conçu par les SDF.

« Hélas, nous n’avons pas pu nous permettre de créer une page d’accueil personnalisée, parce que la connexion se faisait par un appareil que nous n’avons pas fabriqué », a-t-il dit. via AFP

 

Commentaires

Derniers Articles

 
santiago bibliotheque metro

Les distributeurs de livres du métro de Santiago au Chili

aston martin james bond

L’Aston Martin de James Bond en vente pour la bonne cause

Puma, Bait et Marvel créent les baskets Black Panther

sequins

Le maillot de bain réversible en sequins

Arnold Schwarzenegger rejoint Michael Fassbender dans « Kung Fury »

Il crée de superbes mandalas avec des pierres et des feuilles

Les bagues triptyque d’animaux de Mary Lou

Flyride, le premier jet ski volant

furbies orgue

Créer un orgue avec des Furbies

indestructibles 2

Nouveau trailer pour Les Indestructibles 2 !

Ses photos rendent hommage à l’âge d’or de la peinture néerlandaise

Lancement d’une collection de boxers Saint Seiya

batman ninja

Batman Ninja : l’anime japonais se dévoile dans un second trailer

Un chef japonais a trouvé comment allier streetwear et onigiris

Offrez-vous un diner à Poudlard pour la Saint-Valentin

God of War 4: une projection géante sur un terrain de basket

Cette artiste personnifie les pays en mode badass

histoire de l'art en une minute

Toute l’histoire de l’art illustrée en une minute

glace au piment

La glace au piment la plus hardcore du monde est en Écosse

Toy Story par d'attraction

Le parc d’attractions Toy Story ouvrira cet été en Floride

JO 2018 : les skieurs américains en tenue de super-héros !

FILA lance une collection de chaussures Pokémon

PyeongChang : 1200 drones dans le ciel pour la Cérémonie d’Ouverture

Les meilleurs cadeaux de la Saint Valentin pour mec sans inspiration