Des SDF transformés en bornes internet ambulantes

Une agence de communication britannique a provoqué une controverse aux Etats-Unis en transformant des sans-abri en bornes internet, gagnant leur vie en proposant un accès à la toile.

Cette agence, Bartle Bogle Hegarty (BBH), a lancé l’expérience à l’occasion d’un festival mêlant musique, cinéma et technologies à Austin (Texas, sud), appelé South by Southwest (SXSW), qui s’est ouvert samedi et se tient jusqu’au 18 mars.

Elle a doté treize SDF volontaires d’émetteurs de réseau internet (MiFi) de 4ème génération, les habillant de tee-shirts signalant l’initiative. Le passant tenté peut réclamer une connexion d’excellente qualité pour son ordinateur, sa tablette ou son téléphone, qu’il paie via internet le prix qu’il souhaite. L’ensemble des profits est reversé au SDF.

BBH a expliqué vouloir « moderniser » le concept du SDF vendeur de journaux rédigés par des sans-abri.

« Combien de fois voit-on quelqu’un +acheter+ un journal, pour finalement le laisser au sans-abri? […] Pourtant le modèle n’est pas cassé en soi. C’est seulement le produit qui est archaïque », a indiqué l’agence sur son site internet.

Des internautes ont trouvé l’initiative de mauvais goût.

« Ce n’est pas en soi une bonne idée d’utiliser des personnes défavorisées, marginalisées dans la société, pour rendre plus pratique l’accès de personnes majoritairement blanches, forcément plus riches, à leurs comptes sur les réseaux sociaux », a réagi sur le blog de BBH un internaute appelé John.

« Vous transformez les SDF en équipement », écrivait Simon, un autre internaute.

« C’est un exemple de la façon dont le capitalisme exploite n’importe quelle ressource en vue d’un avantage concurrentiel », déplorait un troisième, David Byrne. Le directeur de l’innovation de BBH, Saneel Radia, s’est défendu en se réjouissant que l’initiative ait fait parler de la situation des sans-abri. Il a concédé que l’idée aurait pu aller plus loin, en envoyant les internautes vers un site conçu par les SDF.

« Hélas, nous n’avons pas pu nous permettre de créer une page d’accueil personnalisée, parce que la connexion se faisait par un appareil que nous n’avons pas fabriqué », a-t-il dit. via AFP

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Fortnite va vous permettre d’incarner un Stormtrooper

Narwhal, l’adorable chiot qui a une queue sur la tête

Un hôtel Nutella va ouvrir en Californie

Paris : un atelier vous propose de vous photographier en costume d’époque

John Lewis dévoile son joli conte de Noël 2019

The Mandalorian : après la série, le film ?

Le prochain 0SS 117 recherche des figurants sur Paris

The Witcher: Netflix confirme déjà la saison 2

La Petite Sirène : Jonah Hauer-King sera le Prince Eric dans l’adaptation live

Ce fan d’Harry Potter transforme sa chambre en petit Poudlard

Camille Walala transforme une station-service désaffectée en un monument coloré

5 jeux vidéo qui sensibilisent à la protection de la planète

La légende de Klaus: Netflix met gratuitement à disposition son film de Noël

Victoria lance une série de bières Guillermo del Toro

Un fan de Volkswagen fabrique des motos Coccinelle

Ce designer imagine une version minimaliste des packagings emblématiques

Avec son voile, elle se transforme en personnages de la pop culture

Un nouveau Broly débarque dans Dragon Ball FighterZ

Elle crée des portraits baroques uniquement à l’aide de code HTML

Un dragon géant dans les rues de Calais

Angry Birds lance des trottinettes électriques alimentées par des cris de rage

SONIC Le Film dévoile sa nouvelle bande-annonce !

Greta Thunberg : une fresque gigantesque peinte à San Francisco

Des enfants réagissent face à l’inégalité des salaires entre les hommes et les femmes