Des SDF transformés en bornes internet ambulantes

Une agence de communication britannique a provoqué une controverse aux Etats-Unis en transformant des sans-abri en bornes internet, gagnant leur vie en proposant un accès à la toile.

Cette agence, Bartle Bogle Hegarty (BBH), a lancé l’expérience à l’occasion d’un festival mêlant musique, cinéma et technologies à Austin (Texas, sud), appelé South by Southwest (SXSW), qui s’est ouvert samedi et se tient jusqu’au 18 mars.

Elle a doté treize SDF volontaires d’émetteurs de réseau internet (MiFi) de 4ème génération, les habillant de tee-shirts signalant l’initiative. Le passant tenté peut réclamer une connexion d’excellente qualité pour son ordinateur, sa tablette ou son téléphone, qu’il paie via internet le prix qu’il souhaite. L’ensemble des profits est reversé au SDF.

BBH a expliqué vouloir « moderniser » le concept du SDF vendeur de journaux rédigés par des sans-abri.

« Combien de fois voit-on quelqu’un +acheter+ un journal, pour finalement le laisser au sans-abri? […] Pourtant le modèle n’est pas cassé en soi. C’est seulement le produit qui est archaïque », a indiqué l’agence sur son site internet.

Des internautes ont trouvé l’initiative de mauvais goût.

« Ce n’est pas en soi une bonne idée d’utiliser des personnes défavorisées, marginalisées dans la société, pour rendre plus pratique l’accès de personnes majoritairement blanches, forcément plus riches, à leurs comptes sur les réseaux sociaux », a réagi sur le blog de BBH un internaute appelé John.

« Vous transformez les SDF en équipement », écrivait Simon, un autre internaute.

« C’est un exemple de la façon dont le capitalisme exploite n’importe quelle ressource en vue d’un avantage concurrentiel », déplorait un troisième, David Byrne. Le directeur de l’innovation de BBH, Saneel Radia, s’est défendu en se réjouissant que l’initiative ait fait parler de la situation des sans-abri. Il a concédé que l’idée aurait pu aller plus loin, en envoyant les internautes vers un site conçu par les SDF.

« Hélas, nous n’avons pas pu nous permettre de créer une page d’accueil personnalisée, parce que la connexion se faisait par un appareil que nous n’avons pas fabriqué », a-t-il dit. via AFP

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Le prochain Astérix d’Alexandre Astier dévoile un teaser

Le générique de FRIENDS revisité par les Bleus

Les nouvelles compositions végétales de Raku Inoue

Il fabrique des boites à musique des films et des séries cultes

Les animaux en bois de Jeffro Uitto

Cet artiste réalise de splendides mosaïques en mixant des billets de banque !

Coupe du Monde : un écran géant au pied de la tour Eiffel pour la finale

Une exposition du Studio Ghibli ouvre ses portes à Shanghai

Il transforme ces photos du National Geographic en adorables illustrations

Star Wars 9 : Billy Dee Williams va reprendre son rôle de Lando Calrissian

Elle réalise son autoportrait à la manière de 30 cartoons différents

Stabilo met en lumière des femmes qui ont écrit l’Histoire dans l’ombre des hommes

Les sneakers Game of Thrones x adidas se dévoilent

Nicolas Le Floch adapté en bande dessinée

Gal Gadot en Wonder Woman rend visite aux enfants malades

Rennes : les tapis et mandalas de béton d’Arthur-Louis Ignoré

Formbox : créez des objets grâce au thermoformage

Il recrée le clip « This is America » sur son Macintosh de 1987

L’OM dévoile ses nouveaux maillots dans un film avec Maradona en guest-star

La saison 3 de L’Attaque des Titans a une date en France

Il incruste ses chats dans des affiches de films célèbres

Harry Potter : la glace Bièreaubeurre arrive au parc Universal Studios Hollywood

Une peinture de Rubens prend vie dans l’aéroport de Bruxelles

Funko lance sa collection de céréales