Des scientifiques japonais vont tenter de créer un mammouth par clonage

Des scientifiques japonais vont tenter de créer un mammouth par clonage et redonner vie à une espèce disparue depuis des milliers d’années, a affirmé lundi un journal nippon.

Des Japonais veulent donner vie à un mammouth par clonage. Ces chercheurs vont travailler sur les tissus d’un cadavre de mammouth retrouvé congelé et conservé dans un laboratoire russe, a expliqué le quotidien Yomiuri Shimbun.

« Les préparatifs son achevés » et l’équipe va bientôt pouvoir débuter les opérations, a assuré au journal Akira Iritani, chef de l’équipe scientifique et professeur à l’université de Kyoto (ouest).

Le projet consiste à introduire des noyaux de cellules du mammouth, mort depuis des milliers d’années, dans des cellules énucléées provenant d’un éléphant vivant, afin de créer un embryon contenant de l’ADN de mammouth.

Cet embryon sera ensuite placé dans l’utérus d’une femelle éléphant en espérant qu’elle donnera plus tard naissance à un bébé mammouth, a précisé le Yomiuri.

L’équipe de M. Iritani va s’appuyer sur les travaux d’un autre scientifique japonais, Teruhiko Wakayama, du Centre Riken de Biologie du Développement de Yokohama (région de Tokyo), qui est parvenu à créer des clones de souris mortes et congelées depuis 16 ans. En utilisant la technique de M. Wakayama, M. Iritani et ses collègues ont mis au point un procédé permettant d’extraire des noyaux de cellules mortes, sans les abîmer.

« Si nous parvenons à créer l’embryon d’un clone, il nous faudra discuter, avant de l’implanter dans un utérus, de la manière dont nous pourrions nourrir (le futur mammouth) et de la pertinence de le montrer au public », a poursuivi M. Iritani.

Il pense que son expérience, si elle réussit, permettra d’en savoir plus sur ces grands herbivores laineux disparus il y a des millénaires de la surface de la Terre pour des raisons encore discutées. « Après l’éventuelle naissance du mammouth, nous examinerons ses conditions de vie et ses gènes afin de comprendre pourquoi l’espèce s’est éteinte, entre autres questions », a détaillé le chercheur.

L’équipe de M. Iritani, qui travaille avec un spécialiste russe des mammouths et deux experts américains des éléphants, espère toucher au but d’ici à cinq ou six ans. via

Commentaires

Derniers Articles

 

Devenez Super Mario Bros grâce à la réalité augmentée

Moi, moche et méchant 3 : des potatoes Minion chez McDonald’s

Ouverture du bar Game of Thrones à Washington

JO 2024 : Paris lance son parc olympique éphémère

France : lancement du premier magazine consacré au Hand Spinner

Un drone Harry Potter en mode Quidditch

Un papa lance une paire de t-shirts « The Original & The Remix »

L’univers Watchmen bientôt adapté en série par HBO

SEGA Forever : les anciens jeux SEGA disponibles gratuitement sur smartphone

Imagine Van Gogh : une exposition immersive à La Villette

Trump : La saga de ses poignées de main en mode Street Fighter

Duos mère-fille : les princesses Disney avant/après

America’s Got Talent: un incroyable show lumineux fait sensation

Canicule : Victoire des conducteurs Nantais porteurs de jupes

« Loïs et Clark » réunis 20 ans après l’arrêt de la série

Black Mirror bientôt adapté en livres

Un papa et ses deux enfants rejouent « Mad Max » dans une vidéo

Game of Thrones chante « Ice Ice Baby » dans un mashup parfait

Des distributeurs de « likes » Instagram existent en Russie !

Le premier Frigo Solidaire parisien installé dans le 18e

La projection immersive des « Dents de la mer » revient cet été

Avec du maquillage, elle se transforme en toiles de maître (sans Photoshop)

Stranger Things : lancement d’une nouvelle collection de jouets

Moby revient avec un clip merveilleusement déprimant

bdef98b03daab130bb1d9b99fdb6c6b0((((((((((((((((((