Des scientifiques japonais vont tenter de créer un mammouth par clonage

Des scientifiques japonais vont tenter de créer un mammouth par clonage et redonner vie à une espèce disparue depuis des milliers d’années, a affirmé lundi un journal nippon.

Des Japonais veulent donner vie à un mammouth par clonage. Ces chercheurs vont travailler sur les tissus d’un cadavre de mammouth retrouvé congelé et conservé dans un laboratoire russe, a expliqué le quotidien Yomiuri Shimbun.

« Les préparatifs son achevés » et l’équipe va bientôt pouvoir débuter les opérations, a assuré au journal Akira Iritani, chef de l’équipe scientifique et professeur à l’université de Kyoto (ouest).

Le projet consiste à introduire des noyaux de cellules du mammouth, mort depuis des milliers d’années, dans des cellules énucléées provenant d’un éléphant vivant, afin de créer un embryon contenant de l’ADN de mammouth.

Cet embryon sera ensuite placé dans l’utérus d’une femelle éléphant en espérant qu’elle donnera plus tard naissance à un bébé mammouth, a précisé le Yomiuri.

L’équipe de M. Iritani va s’appuyer sur les travaux d’un autre scientifique japonais, Teruhiko Wakayama, du Centre Riken de Biologie du Développement de Yokohama (région de Tokyo), qui est parvenu à créer des clones de souris mortes et congelées depuis 16 ans. En utilisant la technique de M. Wakayama, M. Iritani et ses collègues ont mis au point un procédé permettant d’extraire des noyaux de cellules mortes, sans les abîmer.

« Si nous parvenons à créer l’embryon d’un clone, il nous faudra discuter, avant de l’implanter dans un utérus, de la manière dont nous pourrions nourrir (le futur mammouth) et de la pertinence de le montrer au public », a poursuivi M. Iritani.

Il pense que son expérience, si elle réussit, permettra d’en savoir plus sur ces grands herbivores laineux disparus il y a des millénaires de la surface de la Terre pour des raisons encore discutées. « Après l’éventuelle naissance du mammouth, nous examinerons ses conditions de vie et ses gènes afin de comprendre pourquoi l’espèce s’est éteinte, entre autres questions », a détaillé le chercheur.

L’équipe de M. Iritani, qui travaille avec un spécialiste russe des mammouths et deux experts américains des éléphants, espère toucher au but d’ici à cinq ou six ans. via

Commentaires

Derniers Articles

 

La grande gagnante du concours de dessin Google n’a que 7 ans

La marque Petit Bateau lance une collection avec le Studio Ghibli

Des maillots de la Colombie retrouvés imbibés de cocaïne

Elle reproduit nos héros préférés en origamis

Dr.Dre va produire un film sur Marvin Gaye

Cats in Food, quand les chats envahissent notre assiette

La Région Île-de-France et Natoo lancent une campagne sur la contraception

Lancement d’une tente de camping « Étoile noire »

Xavier Dolan sera au casting du prochain Ça

Une nouvelle série « Daria » en préparation

Premières images de John Malkovich en Hercule Poirot

Les premières vidéos de tournage de Wonder Woman : 1984

Burger Quiz : Le nouveau jeu de société sortira en octobre

Anvers : l’histoire émouvante de la sculpture de Nello et son chien

Star Wars Story : les spins off sur Obi-Wan et Boba Fett devraient être annulés

Deux futures stations de métro porteront des noms de femmes

Les premières images de Linda Hamilton dans le nouveau Terminator

Les trottinettes électriques en libre-service arrivent à Paris

Robert Zemeckis va adapter « Sacrées Sorcières » de Roald Dah

Il met en scène son carnet de croquis

La suite de la série Star Trek se dévoile

Le nouveau Nokia 8110 de « Matrix » est disponible en France

Dancing in Movies, le clip aux 300 scènes de films

Un artiste créé en photo la route Arc-en-Ciel de Mario Kart